Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

21h00 : Les pluies se sont montrées plus fréquentes ce soir, apportant un peu plus de 2mm supplémentaires sur la ville. Le régime d’averses prend le relais depuis 20h30 avec déjà les premières ondées en approche par l’Ouest.



> On relève 9.2mm depuis 00h00 à Paris Montsouris avec un vent parfois modéré de Sud-Ouest, rafale maximale de 53km/h relevée à 12h00.

lundi 27 à 20:55

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Anticyclone : une transition 2019-2020 au calme et au sec

Retour à la liste

Article publié le 28/12/2019

La période très agitée de cet automne semble désormais terminée. Fini les inondations et les tempêtes (Elsa et Fabien notamment >>; >> ; >>), puisqu'un changement de synoptique est désormais acté : place désormais au retour de l'anticyclone !

Cet anticyclone s'installe véritablement dès ce samedi 28 décembre. Nommé Wiltrud par les services météorologiques Allemands, il étend son influence sur une grande partie de l'Europe avec une pression atmosphérique particulièrement élevée (plus de 1040hPa).

Situation générale le samedi 28 décembre 2019 / DWD - Université de Berlin

 

Et cette nouvelle synoptique anticyclonique pourrait être cette fois durable. Nous pourrions parler un véritable "blocage" avec des hautes pressions qui devraient persister durant la première semaine de la nouvelle année 2020. Sur les dix prochains jours, la moyenne de pression atmosphérique pourrait être supérieure à 1030hPa sur l'ensemble de la France.

Pression atmosphérique moyenne prévue sur la période du 27 décembre 2019 au 5 janvier 2020 - ClimateReanalyzer

 

Après cette longue période marquée par des précipitations abondantes, le répit se précise. Ces hautes pressions devraient nous préserver de toute pluie notable... excepté autour du réveillon où une goutte froide pourrait réussir à apporter un peu d'humidité de façon très passagère dans l'Ouest du pays (nous y reviendrons très prochainement lors d'un sujet dédié à votre météo du réveillon 2020). Quoi qu'il arrive, ces précipitations seront quasi-absentes durant les 10 prochains jours.

Accumulation des précipitations prévue - période du 28 décembre 2019 au 7 janvier 2020 - Modèle GFS via WxCharts

 

Mais ne rêvez pas tout de suite ! Nous rappelons que nous sommes désormais en plein hiver, et qu'un anticyclone n'est pas du tout la garantie d'un éclatant soleil en cette période, bien au contraire !

Pour rappel : lors de la présence d'un anticyclone au dessus de nos têtes, l'air froid présent en altitude descend en direction du sol dans un mouvement de spirale. Cette compression de l'air au niveau du sol explique la hausse de la pression atmosphérique : c'est alors que l'on parle de « hautes pressions ».

Plus une masse d'air est chaude, plus elle peut contenir d'humidité. La mesure de l'humidité (en %) est le ratio entre la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'air et la capacité totale que cet air peut en contenir : on parle alors d' « humidité relative ». Autrement dit, à quantité de vapeur d'eau égale, un air froid sera plus humide qu'un air chaud.

Or, via cette compression, l'air se réchauffe en descendant. Par conséquent, la quantité de vapeur d'eau restant inchangée, cet air s'assèche. Il permet alors en période estivale de nous protéger de toute humidité, et nous garantit généralement le plein soleil.

Mécanisme atmosphérique de l'anticyclone - InfoMeteoBelgique

Mais la situation est différente lors de la saison hivernale. Dans notre cas, l'anticyclone qui va stationner au dessus de nos têtes fait suite à une période agitée et humide vécue ces dernières semaines. Pour que cette humidité puisse se dissiper, il faut une hausse de la température, permise par les rayons du soleil. Mais à la différence d'une journée de plein été, le soleil est bien moins puissant en cette période de l'année. D'autant plus que nous venons à peine de passer le solstice d'hiver, date à laquelle la durée du jour est la plus courte dans l'Hémisphère Nord.

L'air ambiant et les couches les plus basses de notre atmosphère (celles proches du sol) ne sont alors pas assez réchauffées pour permettre une dissipation rapide de toute l'humidité présente, qui va se dématérialiser sur certaines régions par une couche tenace de nuages bas. L'ensemble de ces nuages sont alors plaqués vers le sol (compression de l'air expliquée précédemment) et emprisonnés de façon durable par la présence de ces hautes pressions anticycloniques... à l'instar de notre matinée de ce samedi !

Image satellite en matinée du samedi 28 décembre 2019 - Satellite Terra / MODIS

 

Mer de nuages bas au dessus de Grenoble, depuis Chamrousse (Isère) - samedi 28 décembre 2019 - Météo-Chamrousse

 

Dès lors, il faudra compter sur de nombreux nuages bas et brouillards au cours des prochains jours. Hantise des prévisionnistes, leur présence et leur ténacité sera très incertaine (nous vous conseillons de consulter notre article récent dédié à la difficulté des prévisions des nuages bas >>). Toutefois, plusieurs secteurs devraient être davantage concernés : le val de Garonne, la vallée du Rhône, le val de Saône ainsi que certaines vallées Alpines.

Prévision de la nébulosité (nuages bas / brouillards en rouge) - matinée du dimanche 29 et mardi 31 décembre 2019 - Modèle Arpège via Météociel

 

Sur les secteurs où les nuits s'annoncent dégagées et étoilées, il faudra compte sur le retour de faibles gelées (entre -3 et 0°C). Ce sera principalement le cas sur un grand quart Nord-Est du pays ces prochains jours.

Probabilité de gelées (en %) - matinées du dimanche 29 et lundi 30 décembre 2019 - Modèle PE Arpège via Météociel

 

N'hésitez toujours pas à consulter régulièrement nos prévisions à l'échelle nationale, actualisées et expertisées quotidiennement >>.

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google