Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

> Un courant océanique apporte de nombreux nuages sur l’ensemble des côtes de la Manche ce samedi. L’Ile-de-France se situe en limite, et hormis quelques cumulus en direction du Val d’Oise et de l’extrême Ouest des Yvelines, le ciel se montre majoritairement dégagé sur la région.

> Avec des nuits de plus en plus longues, et à la faveur d’un ciel dégagé la nuit, les écarts de températures se creusent entre le centre-ville de Paris et les campagnes avoisinantes de l’Ile-de-France (ilot de chaleur urbain). Près de 17°C observés sur les toits de Paris à Saint-Germain-des-Prés ce matin, ou encore 15°C au parc Montsouris, mais seulement 10.5°C à l’hippodrome de Longchamp et 7.9°C à Chapet (Yvelines).

samedi 18 à 12:13

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Banquise Arctique : début d'année 2018 catastrophique

Retour à la liste

Article publié le 27/01/2018

La banquise de la zone Arctique s'est étendue sur une superficie de 11,75 millions de km² en moyenne lors du mois de Décembre 2017, soit un déficit de 1.09 millions de km2 (9%) par rapport à la moyenne établie sur 30 ans (période 1981 / 2010). Cette étendue moyenne de Décembre 2017 est la 2e plus basse relevée depuis 1978 (début des observations satellitaires), à peine mieux que le record mensuel détenu en 2016.

En ce tout début d'année 2018, la situation n'est guère réjouissante sur l'Arctique, et tend même à empirer. Janvier 2018 semble battre la plupart des records de faible étendue glaciaire (19 jours avec record sur les 26 premiers jours de l'année). Au 26 janvier, cette banquise possède une superficie de 13.359 millions de km2, battant le record journalier de 2006 (13.558 millions de km2).

Etendue de la banquise Arctique (en millions de km2) jusqu'au 26 janvier 2018 - NSIDC

Cartographie de la banquise Arctique au 26 janvier 2018 et comparaison à la médiane 1981-2010 - NSIDC

Cette glaciation anormalement basse est causée notamment par une température ambiante très nettement au dessus des normes. La température moyenne du mois de Décembre à l'altitude 925hPa (environ 700m) était supérieure à la moyenne sur la totalité de l'océan Arctique, de l'ordre de +2 à +6°C. Plus localement, cette anomalie mensuelle a atteint les +10°C sur le Nord de l'Asie Centrale.

Anomalie de température sur 1 mois (période 26 décembre 2017 - 24 janvier 2018) - Earth System Research Laboratory / NOAA

La situation ne cesse de se dégrader au fil des années avec une superficie des glaces qui se réduit de manière globale et nette. La perte moyenne en décembre est estimée à 3.7% tous les 10 ans sur la portion Arctique (mesures depuis 1978). En 30 ans, la banquise a perdu près de 15% de sa superficie (en novembre : près de 13.7 milllions de km2 en 1978 contre 11.75 millions en 2017).

Etendue moyenne de la banquise Arctique en Décembre - période 1978-2017 - NSIDC

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google