Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Même si les nuages deviennent un peu plus nombreux en cette fin de journée, les orages qui éclatent par endroit entre les Pays-de-la-Loire et le Poitou-Charente ne menacent pas notre région.

mercredi 25 à 20:57

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

BILAN METEO AOUT : largement plus estival que juillet

Retour à la liste

Article publié le 28/08/2012

Le mois d'août 2012 touche à sa fin et la première impression qui vient à l'esprit pour le caractériser est qu'il a été largement estival d'autant qu'il survient après un mois de juillet plus que contrasté, voire même gris et humide sur les régions du Nord !

 

Ce mois d'août ratrappe donc un début d'été très mitigé !

Une superbe journée au mois d'août sur Paris

 

 

Les hautes pressions très présentes des Açores au bassin méditerranéen sont souvent remontées jusqu'à nous, le tout accompagné d'un vent de sud qui a rejeté vers les Îles Britanniques les principales perturbations.

 

Situation générale en août 2012

 

 

Ce mois d'août a connu des périodes de temps chaud qui contrairement au mois de juillet n'ont pas été interrompues par des "coups de fraîcheur".

- C'est donc l'une des dominantes de ce mois d'août, à savoir, des températures supérieures au mois de juillet (de l'ordre de +2°C) à l'échelle de notre territoire. Ce mois d'août peut donc être qualifié d'assez chaud, et sûrement du mois le plus chaud de cette année 2012.

 

Ecart des températures à la normale

 

C'est d'ailleurs l'une des tendances qui se dégagent nettement depuis l'année 2007; à savoir des mois d'août plus chauds que juillet... Des mois d'août accompagnés de fortes périodes de chaleurs, voire d'épisode de canicule, comme celui survenu la semaine dernière dans le Sud et qui est remonté temporairement dans le Nord le week-end dernier avec même des records de chaleur absolus enregistrés sur certaines villes du centre de la France où les 40°C ont été dépassés...

Une chaleur d'autant plus surprenante qu'elle survient tardivement dans l'été et que la durée du jours diminue très rapidement. Avec 40,3°C relevés à Saint-Maur (ville de l'Est parisien), c'est la première fois depuis août 2003 qu'une température a dépassé le seuil des 40°C en Île-de-France !...

En 2008, 2009, 2010, 2011 et donc en 2012, c'est après le 15 août que les chaleurs les plus intenses de l'année se sont manifestées (excepté en Méditerranée et plus particulièrement en Provence Côte d'Azur et  en Corse concernées depuis juin par une chaleur remarquable, voire plus intense que celle de l'été 2003 !).

 

- Concernant les pluies, elles ont été très inégalement réparties même si la tendance qui se dégage est la fin de la longue période de temps pluvieux qui prévalait depuis d'avril. Dans l'Ouest, le déficit de pluie atteint en moyenne 50 % par rapport à un mois d'août classique. On relève depuis le début du mois seulement 10 mm à Biarritz, 12 mm à Paris, 16 mm à Nantes et 19 mm à Rennes.

 

Pluies (en août) rapportées à la normale

 

Dans le Centre-Est en revanche, il a un peu plus plu que la normale en raison des orages parfois violents qui ont éclaté, avec 51 mm à Clermont-Ferrand (dont 30 mm en un seul orage), 59 mm à Lyon, Colmar et 100 mm à Besançon. Près de la Méditerranée, hormi quelques orages isolés mais parfois forts, comme ceux survenus à Montpellier et Nice vendredi et samedi, la période de temps calme et chaud débutée en mai se poursuit, avec une multiplication des incendies de forêt en raison d'un sol redevenu très sec.

 

 - Enfin, l'ensoleillement s'est montré très généreux avec les régions du Sud (287 heures à Nice, 251 à Lyon et 231 à Clermont-Ferrand), plus conforme à la normale en remontant vers le Nord (206 heures à Paris), voire déficitaire en se dirigeant vers le littoral de la Manche (155 heures à Lille, 143 à Rennes et Rouen). Il faut dire que malgré des conditions plus estivales au mois d'août qu'au mois de juillet, les régions voisines de la Manche ont souvent été effleurées par les perturbations qui ont circulé sur les Îles Britanniques d'où cette faible durée d'ensoleillement, et ce malgré des températures moyennes supérieures de +2°C à celles du mois de juillet.

 

Ecart d'ensoleillement à la normale

 

Conclusion : c'est un été contrasté que l'on a connu cette année, selon les mois et les régions en France. Sur les régions méditerranéennes situées au plus près de la canicule qui a sévi de l'Espagne aux Balkans depuis juin, cet été 2012 pourrait figurer parmi les plus chaud de ces trente dernières années. Près de la Manche, cet été ne restera pas dans les anales avec le plus souvent un temps gris, même si ce mois d'août s'est révélé à peu près conforme à ce que l'on est en droit d'attendre en cette période de l'année...

Retour à la liste

Google