Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

+ L‘épisode neigeux présent en moyenne vallée du Rhône commence à remonter vers la Bourgogne. Demain, le front atteindra la région où il donnera de la pluie en majorité. Néanmoins, un phénomène d’isothermie pourrait également être observé chez nous, changeant la partiellement ou totalement la pluie en neige notamment sur les secteurs habituellement favorisés (Yvelines, Val d’Oise, sur les plateaux).

+ Aucune gène à la circulation ne devrait être à redouter car ces chutes de neige se produiront par des températures positives, si elles ont lieu. Paris et la basse vallée de Seine seront épargnés.

jeudi 14 à 17:07

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Chamboulement pour la Toussaint : pas de froid, mais de l'agitation !

Retour à la liste

Article publié le 28/10/2019

Il y a quelques jours, nous évoquions la forte probabilité d'une coulée froide peu avant la Toussaint, et la perspective d'un début novembre sec mais presque hivernal (gelées matinales, températures maximales souvent inférieures à 10°C). Depuis, ces perspectives ont totalement évolué ! Les centres d'actions (anticyclones, dépressions) sur notre vieux continent et aux abords de l'Europe ont fait l'office de décalage de plusieurs centaines de kilomètres au fil des modélisations depuis quatre jours.

Initialement, les modélisations indiquaient la mise en place d'un flux d'Est à Nord-Est contintental (par définition sec et surtout froid) aux abords de la Toussaint, en raison du placement d'une dépression autour de la mer Adriatique et d'un anticyclone vers les Iles Britanniques.

Petit à petit, c'est la position de cet anticyclone qui a provoqué une sensible évolution pour le temps à venir : ce dernier s'est vu déplacé de plus de 2000km en direction de l'Europe Centrale. Ceci n'est alors pas sans conséquence puisque l'absence des hautes pressions sur la France fini par laisser le champ libre aux dépressions sur le proche-Atlantique. Le flux d'Est sec et froid envisagé initialement laisse donc la place à un flux d'origine océanique (Ouest à Sud-Ouest) beaucoup plus doux et surtout bien plus humide !

Pour illustration, voici ci-dessous la prévision du modèle américain GFS pour une échéance identique (prévision pour le jeudi 31 octobre à 07h du matin) mais dont les modélisations remonte successivement à jeudi matin, puis samedi matin, et pour finir ce lundi matin... Une évolution flagrante !

Prévision du modèle GFS pour la matinée du jeudi 31 octobre 2019 (runs du jeudi 24, samedi 26 et lundi 28 octobre) - Météociel

 

Au final, alors que l'air froid devait englober la totalité du pays pour la journée du jeudi 31 octobre (masse d'air 6 à 10°C sous les moyennes d'une fin octobre), l'air plus doux est vu de plus en plus proche de notre territoire au fil des modélisations pour notre Toussaint. La coulée véritablement froide devrait seulement se produire seulement sur l'Europe centrale et l'Europe de l'Est, ne débordant que partiellement sur le Nord-Est de la France.

Anomalie de température de la masse d'air (1500m d'alt) - prévision du modèle GFS pour la matinée du 31 octobre 2019 (runs du jeudi 24, samedi 26 et lundi 28 octobre) - Tropical Tidbits

 

Selon les prévision annoncées il y a quelques jours, les températures ne devaient plus dépasser les 10°C sur les trois-quarts de la France pour la veille de notre Toussaint 2019. Une modélisation qui contraste sérieusement avec la douceur finalement attendue dans le Sud et l'Ouest où nous pourrions approcher les 20°C.

Température maximale du jeudi 31 octobre - runs GFS du jeudi 24, samedi 26 et lundi 28 octobre) - Météociel

 

Les matinées seront également bien moins froides que prévu au départ. Alors que les gelées pouvaient se généraliser, elles ne se produiront que de façon locale près des frontières de l'Est. A l'inverse, les températures ne chuteront même pas sous les 10°C dans le Sud-Ouest !

Température minimale du jeudi 31 octobre - runs GFS du jeudi 24, samedi 26 et lundi 28 octobre) - Météociel

 

En conclusion : pas de froid à venir pour notre week-end prolongé de la Toussain, bien au contraire ! Nous assisterons à la mise en place un flux océanique apportant des températures de saison, voire même légèrement douces.

Températures maximales prévues - vendredi 1 et samedi 2 novembre 2019 - Météo-Villes

 

Et qui dit flux océanique, dit également retour des pluies. En effet, nous assisterons à un défilé de perturbations pour le début du mois de novembre apportant des cumuls bénéfiques qui devraient continuer d'atténuer la sécheresse.

Accumulation des précipitations jusqu'au 4 novembre 2019 - Modèle GFS via WxCharts

Si la situation semble désormais bien plus fiable, n'hésitez pas à consulter quotidiennement nos prévisions nationales détaillées et actualisées chaque jour >>.

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google