Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

15h21 – Nous sommes sous l’influence d’une dorsale associée à l’anticyclone des Açores. Celle-ci nous vaut un temps stable et généreusement ensoleillé avec quelques cumulus. Les températures sont agréables cet après-midi.

>> La fraîcheur fut sensible à l’aube. Il faisait 12 à 14 degrés dans Paris mais souvent moins de 10°C en banlieue. On est descendu jusqu‘à 5,7°C à Pontoise (95), 4,7°C à Prunay-le-Temple (78) et 4,9°C à Fontainebleau (77) où la sensation de froid était présente !

mardi 07 à 15:13

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Changement radical de temps sur le pays cette semaine

Retour à la liste

Article publié le 27/04/2020

 

Plusieurs semaines de temps exceptionnel sur la France :

 

Un ensoleillement particulièrement important depuis la mi-mars :

 

Si la première partie du mois de Mars avait été perturbée, le changement fut déjà radical jusqu’en Avril avec un anticyclone persistant et une absence totale de précipitation sur certains secteurs. Par exemple, Brest a reçu un cumul de 88mm entre le 1er et le 15 Mars puis plus une seule goutte entre le 16 Mars et le 1er Avril.

Le soleil a donc brillé bien plus que la normale au début du printemps avec des excédents atteignant parfois les +50% sur la moitié Nord de la France. Certains secteurs allant de la Framche-Comté jusqu’à la frontière belge dépassent ce seuil sur la période du 1er Mars au 14 Avril.

 

Durée d'ensoleillement durant le début du Printemps sur la France - Via Météo-France

 

Certains records d’ensoleillement ont même été battus entre le 21 Mars et le 15 avril,  notamment sur le Nord-Est du pays. On a relevé en effet 267 heures d’ensoleillement à Luxeuil en 25 jours alors que la normale est de 241h sur 31 jours.. pour un mois de Juillet !

Dijon (262h), et Paris (228h) ont également battu leur record sur la période du 21 Mars au 15 Avril, très inhabituel en cette saison. De nombreuses autres villes ont également battu des records d’ensoleillement sur cette période, notamment de la Bretagne à la Belgique comme le Touquet qui atteint 251h.

 

Des températures dignes d’une fin de printemps !

 

Dès la fin du mois de Mars les températures se sont montrées plus élevées que la normale avec un maximum d’intensité durant la première décade d’Avril.

Les 8 et 9 Avril, les températures se sont montrées exceptionnellement élevées, notamment dans le Nord du pays. Le 8, Rouen battait son record décadaire avec 25.3°C relevés, tout comme Lille avec 24.9°C. Le lendemain le seuil de chaleur est dépassé sur de nombreux départmements, on relève en effet :

27.1°C à Paris-Montsouris (record décadaire)

26°C au Mans, Dax & Biarritz

25°C à Rouen, Nantes, Lyon & Strasbourg

24°C à Abbeville, Bordeaux & Rennes

23°C à Brest

 

Températures maximales relevées le 9 Avril sur la France - Via Météo-Villes

 

Cette douceur s’est ensuite poursuivie jusqu’à la fin du mois avec néanmoins quelques périodes plus fraîches, notamment durant la semaine du 13 au 19 avec une chute de plus de 10°C des températures maximales dans le Nord du pays. Le 14 Avril les gelées étaient même temporairement de retour près de la frontière belge (-3°C à Charleville-Mézières).

Malgré ce petit coup de frais, le mois d’Avril s’inscrit à nouveau comme plus chaud que la normale, soit le 11ème mois consécutif présentant une anomalie positive sur le pays, du jamais vu depuis le début des relevés météorologiques.

 

Ecart à la moyenne des températures en Métropole de Janvier 2019 à Avril 2020 (provisoire) - Via Météo-France

 

Par exemple, à Grenoble, Avril 2020 se situe pour le moment dans le top 3 des mois d’Avril les plus chauds depuis 1893. Cependant celui-ci pourrait être rétrogradé à la 4ème place de ce classement à la vue des températures prévues pour le reste de la semaine.

 

 

Une sécheresse qui s’est accentuée :

 

Ensoleillement, douceur voire chaleur et sécheresse, ce début de printemps a définitivement présenté des airs estivaux sur la France. Si le début d’année avait été plus humide que la normale, la période allant du 15 Mars à la deuxième quinzaine d’Avril s’est avérée particulièrement sèche.

Du 15 Mars au 14 Avril, seulement 1.4mm ont été relevés à Lyon, 1.2mm à Charleville-Mézières, 2.4mm à Macon, 5.5mm à Clermont-Ferrand.

Il n’a également pas plu à Bourges du 17 Mars au 16 Avril et Rennes n’a reçu que 1.8mm de précipitations entre le 12 Mars et le 15 Avril. Cette absence de pluie fut exceptionnelle avec des records bas de précipitations battus sur de nombreux secteurs.

Grenoble n’a pas reçu de précipitations mesurables durant une période record de 42 jours, un évènement inédit depuis 1953 sur la ville :

Périodes les plus sèches depuis le début des relevés météorologiques à Grenoble - Graphique de Dominique Schueller et Stéphane André

 

Genève n’a également pas vu de précipitation mesurable jusqu’au 25 Avril, soit 43 jours sans précipitations, un record là aussi.

La palme revient néanmoins à Saint-Dizier en Haute-Marne qui n’a toujours pas reçu de pluies depuis le 14 Mars, soit aujourd’hui le 45ème jour consécutif sans précipitations, une tendance qui devrait heureusement changer dans le courant de la semaine.

Ainsi, les sols sont particulièrement secs pour la saison avec une sécheresse des sols agricoles accrue, notamment du Centre-Est au Nord-Est :

 

Indice d'humidité des sols agrégés au 19 Avril sur la France - Via Météo-France

 

Si les nappes phréatiques possèdent des niveaux satisfaisants sur la majorité du pays, la situation est en revanche plus compliquée dans le Centre-Est.

 

Changement radical de temps pour les prochains jours :

 

Une grande partie de la France subit aujourd’hui une dégradation orageuse parfois assez musclée, celle-ci marque l’arrivée d’un air plus humide et frais par l’Atlantique.

 

Image satellite du 27/04/2020 à 15h45 montrant l'arrivée de l'air océanique par l'Atlantique et le déclenchement d'orages à l'avant - Image EUMETSAT via Météociel.fr

 

Cet air plus frais et humide va peu à peu s’infiltrer sur le pays dans les prochains jours. De ce fait, les températures vont par endroit perdre entre 4 et 7°C d’ici demain Mardi 28 Avril, notamment dans le Nord du pays :

 

Températures maximales prévues sur la France les 27 et 28 Avril - Via Météo-Villes

 

Cette fraîcheur va encore s’accentuer entre Mercredi et Jeudi avec des températures repassant très en-dessous des normales de saison comme à Paris (-5°C), Bordeaux (-2°C) ou encore Metz (-3°C) durant la journée de Jeudi.

 

Températures maximales prévues sur la France les 29 et 30 Avril - Via Météo-Villes

 

Cette fraîcheur s’accompagnera également d’une humidité parfois très présente, notamment sur le Centre et le Nord du pays. Les zones où la sécheresse des sols se montre très importante depuis plusieurs semaines devraient enfin recevoir des quantités de précipitations notables !

 

Les fronts vont en effet se succéder sur le pays en marge d’une zone dépressionnaire sur les îles Britanniques avec un maximum d’intensité entre Jeudi et Dimanche. Seules les régions Méditerranéennes devraient rester à l’écart après la dégradation orageuse de la nuit prochaine et demain Mardi.

 

Cumuls de précipitations sur la France du 27 Avril au 3 Mai - Modèle GFS via WX CHARTS

 

D’ici la fin de week-end, les cumuls pourraient dépasser les 50/80mm de l’Ouest du Massif-Central à l’Alsace avec un maximum sur le Nord des Alpes (loc. plus de 100-120mm), une aubaine pour ces régions.

 

Ce temps va-t-il durer ?

Si cette semaine contrastera fortement avec les dernières avec un temps bien plus frais et humide, il semble pas que ce temps s’inscrive dans la durée.

En effet, dès la fin de week-end et le début de semaine prochaine, les modèles de prévisions suggèrent un nouveau basculement du flux au Sud-Ouest en marge d’une dépression sur l’Atlantique.

 

Schéma des centres d'actions envisagés sur l'Ouest de l'Europe en début de semaine prochaine - Modèle GFS via WX CHARTS

 

Ainsi, le temps pourrait devenir à nouveau plus sec mais surtout bien plus chaud, les premiers 30°C de l’année sont en effet envisagés du Sud-Ouest au Centre en début de semaine avant une possible nouvelle dégradation orageuse pour les jours suivants.

Températures maximales prévues sur la France les 3 et 4 Mai - Via Météo-Villes

 

Une situation qu’il conviendra cependant de confirmer dans les prochains jours.

>> 
 

       

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google