Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

De nombreux orages mettent fin à la canicule

Retour à la liste

Article publié le 27/07/2019

Après les exceptionnels records de chaleur en série (voir notre article complet dédié >>), la canicule a été véritablement balayée par l'Ouest en cette fin de semaine, se matérialisant notamment par de très nombreux orages.

Pas moins de 251 197 décharges électriques ont été recensées sur la seule journée du vendredi 26 juillet, et 123 636 pour la journée du samedi 27 juillet (source météorage), soit 16% du total depuis le 1er janvier.  Des orages qui n'ont épargné que très peu de régions (une partie du Nord-Ouest, le sud du Massif-Central et la Corse).

Décharges électriques sur 72 heures - du 25 au 27 juillet 2019 - LightningMaps

 

Comme souvent, les chasseurs d'orages étaient nombreux pour immortaliser ces inombrables impacts de foudre, parfois aussi impressionants et majestueux que dangereux.

Impact de foudre à Bossey (Haute-Savoie) depuis le Salève - 25 juillet 2019 - Christophe Suarez

 

Impacts de foudre au dessus de Grenoble, depuis le Fort Saint Eynard - 26 juillet 2019 - Jimmy Lefrancois

 

Ces orages ont véritablement débuté durant la soirée du jeudi 25 juillet sur certaines régions de l'Ouest, après une journée particulièrement éprouvante au niveau des températures. Ils se sont avérés parfois violents, comme sur Rouen où la grêle s'est mêlée à de virulentes rafales de vent (104km/h à l'aéroport Rouen-Boos), provoquant une chute de la température de plus de 15°C en peu de temps.

Violent orage à Rouen - soirée du 25 juillet 2019 - Pierre Benassi via Instagram

 

Le vendredi 26 juillet, les orages les plus musclés se sont principalement produits sur les Alpes où grêle mais aussi coulées de boue ont été contastées. C'était le cas autour de Val d'Isère (Savoie) où la 19e étape du Tour de France a du être interrompue définitivement compte tenu des routes coupées et impraticables (une première dans l'histoire du Tour).

Coulée de boue près de Val d'Isère (Savoie) sur la route du Tour de France - 26 juillet 2019 - Richard Moore

 

 

Le 27 juillet, le Var a été frappé à son tour par ces violents orages de grêle. En soirée, les nombreux touristes de Saint-Tropez se sont parfois retrouvés les pieds dans l'eau, non pas sur les plages mais cette fois en pleine rue !

Inondations dans les rues de Saint-Tropez (Var) - 27 juillet 2019 - Capture d'écran Twitter Météo-Villes

 

Des cumuls pluviométriques très importants ont par ailleurs été relevés entre la soirée du 27 et la matinée du 28 juillet sur les Alpes et le Jura. Localement, ce sont près de 180mm qui sont tombés sur la commune de La Pesse (Jura) soit près de deux mois de pluie en temps normal !

Ces orages s'expliquent par l'arrivée progressive sur le proche-Atlantique d'un thalweg en provenance de l'Islande. Le flux de Sud bouillant et torride des derniers jours laisse donc la place à un flux plus océanique, apportant un air bien moins chaud.

Evolution de la situation générale - du jeudi 25 au samedi 27 juillet 2019 - ECMWF

 

S'est alors mis en place un très impressionnant contraste de masse d'air sur le pays, entre l'air frais déboulant par l'Atlantique, et l'air chaud résistant tant bien que mal sur les régions de l'Est. Alors que l'on mesurait encore 36.3°C à Strasbourg et 37.3°C à Lyon ce vendredi, il ne faisait pas plus de 20.5°C à Nantes et 22.0°C au Mans au même moment ! C'est ce contraste de masse d'air qui est responsable de la formation de ces orages.

Température de la masse d'air à 1500m d'altitude - soirée du vendredi 26 juillet 2019 - WxCharts

 

Après le jeudi 25, journée la plus chaude jamais observée depuis 1947 en France à égalité avec le 5 août 2003 (moyenne nationale de 29.4°C), la chute a été terrible avec 10 à 15°C de moins en seulement 24h sur les 2/3 de la France, et de 15 à 25°C (!!) en seulement 48 heures sur la totalité des régions.

Sur Abbeville, alors que l'on relevait 41.7°C au pic de la canicule ce jeudi (un record absolu), il ne faisait pas plus que 17.3°C ce samedi au meilleur de la journée, soit une chute de 24.4°C !

Ecart de température en 48h entre le jeudi 25 et le samedi 27 juillet 2019 - Météociel

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google