Récupération de votre position...
Météo en France
INFO



L’ouvrage Météo Extrême (Guillaume Séchet – éditions Hugo Image) est désormais disponible sur internet >> (et à partir du 24 octobre chez votre libraire). Cet ouvrage très illustré apporte toutes les réponses et explications sur les évènements climatiques extrêmes en France et dans le reste du monde.

lundi 14 à 23:03

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Été 2019 : un record historique de chaleur dans le Monde

Retour à la liste

Article publié le 13/09/2019

Faisant suite au bilan saisonnier à l'échelle nationale (>>), voici désormais le bilan climatique de l'été météorologique 2019 au niveau européen et mondial, se basant sur le communiqué le plus récent du programme européen de surveillance de la Terre Copernicus. Et comme chaque mois, nous semblons nous répéter sur un point : la chaleur prédomine sur le globe !


Après deux mois d'été (juin et juillet) entrés dans l'histoire comme les plus chauds jamais observés dans le monde (>> ; >>), le mois d'août n'a pas suffit à compenser la situation... L'été météorologique (trimestre de juin-juillet-août) est devenu le plus chaud mesuré à travers l'ensemble du globe depuis le début des observations satellites il y a 40 ans ! L'anomalie sur ce trimestre s'élève à +0.546°C au niveau mondial, par rapport à la moyenne établie sur la période de référence (1981-2010). Ceci détrône le record de l'été 2016 d'un peu plus de trois centièmes de degrés (+0.513°C).

Anomalie de température sur l'été 2019 par rapport à la moyenne 1981-2010 - ERA-Interim / ECMWF Copernicus CCS

 

A l'échelle Européenne (périmètre d'étude visible ci-dessus), le bilan est lui auss inquiétant malgré sa position au 4e rang des étés les plus chauds (+1.087°C). Le mois de juin exceptionnel avait réussi à être légèrement compensé par un mois de juillet nettement plus conforme aux moyennes. Le bilan se rapproche toutefois du record absolu de l'été 2010 (+1.332°C).

Anomalie de température sur l'été 2019 en Europe depuis 1979 (écart à la moyenne 1981-2010) - ERA-Interim / ECMWF Copernicus CCS

 

Constatation importante : après un pic historique durant l'année 2016, la température moyenne globale sur la planète semblait repartir à la baisse en 2017 et 2018. Cette année 2019 semble prendre un tout autre chemin avec une tendance qui s'inverse !

Pour ces huit premiers mois de notre année 2019, l'anomalie mondiale est estimée à +0.557°C (par rapport à la moyenne 1981-2010). Pour rappel, l'année 2016 reste à ce jour l'année record en terme de chaleur sur la planète (+0.63°C) suivi de l'année 2017 (+0.54°C) et de l'année 2018 (+0.46°C). En d'autres termes, en l'état actuel des choses, 2019 devrait vraisemblablement se placer au 2e ou au 3e rang des plus chaudes années planétaires.

Anomalie de température lissée sur les 12 mois dans le monde et en Europe (écart à la moyenne 1981-2010) - ERA-Interim / ECMWF Copernicus CCS

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google