Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

> Le soleil a brillé sans opposition pour cette première journée complète du printemps calendaire. Les nuages bas qui circulent le long des côtes de la Manche n’ont qu’effleuré le nord des Yvelines et l’Ouest du Val d’Oise. Les températures en ont profité pour grimper, jusqu‘à 17°C dans la capitale cet après-midi (4°C au dessus des normes).

> La fraicheur était toutefois présente ce matin, bien que contrastée avec un ilot de douceur urbaine présente au cœur de la capitale : près de 9°C sur les toits de Paris (Saint-Germain des Prés), 7°C au parc Montsouris, mais 2°C à Trappes et Orly, et même -2°C à Fontainebleau.

jeudi 21 à 16:57

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 5/10 (MOYEN)
Vent : -

Pression :
Twitter

Février 2019 sur le podium des mois de février les plus doux dans le Monde

Retour à la liste

Article publié le 10/03/2019

Très doux, une nouvelle fois ! Selon le dernier communiqué du programme européen de surveillance de la Terre Copernicus, février 2019 est devenu le troisième mois de février le plus chaud à l'échelle mondiale, avec une anomalie positive de +0.466°C (par rapport à la moyenne 1981-2010).  Le podium est trusté par février 2016, record en la matière (+0.858°C), et février 2017 (+0.684°C).

Les anomalies douces les plus importantes ont été observées en Alaska, en Sibérie mais aussi en Europe où une douzaine de pays ont battu leur record national de douceur au cours du mois (voir l'actualité dédiée à cette vague de douceur >>). Sur le continent Européen, l'anomalie s'est élevée à +2.751°C, mais ne se situe pourtant qu'au 7e rang des mois de février les plus doux.

A l'inverse, quelques zones du globe ont vécu un mois plus frais qu'habituellement (Afrique de l'Ouest, l'Asie centrale) voire carrément froid sur le nord des Etats-Unis, et le sud du Canada (où les vagues de froid se sont succédées, dans la lignée d'un hiver très rude >>).

Anomalie de température en février 2019 par rapport à la moyenne 1981-2010 - ERA-Interim / ECMWF Copernicus CCS
 

La température mondiale moyenne sur les 12 derniers mois glissants (de mars 2018 à février 2019) est également au dessus de la normale 1981-2010, avec une anomalie positive de +0.435°C. Il faut remonter à 2001 pour passer dans le négatif.

Il s'agit d'un niveau très élevé, mais inférieur au pic record observé lors de la période d'octobre 2015 à septembre 2016 (+0,642°C). Ce pic correspond à la période la plus chaude de l'histoire mondiale récente (l'anomalie mondiale atteignait +0.62° lors de l'année 2016, contre +0.53°C en 2017 et +0.43°C en 2018).

Du côté du continent Européen, cette anomalie sur les 12 derniers mois est encore plus élevée, établie à +1.272°C par rapport à la norme 1981-2010. Il s'agit d'une valeur proche du pic observé sur la période juillet 2006-juin 2007 (+1.466°C).

Anomalie de température lissée sur 12 mois dans le monde et en Europe (par rapport à la moyenne 1981-2010) - ERA-Interim / ECMWF Copernicus CCS

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google