Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Fonte exceptionnelle des glaces au Groenland ?

Retour à la liste

Article publié le 26/07/2012

Depuis le mois de mai, les températures sont inhabituellement élevées sur le Groenland car un puissant anticyclone sationnaire maintient un temps ensoleillé, et comme en cette période de l'année, la durée du jour est maximale, les températures ont a peine le temps de redescendre entre la soirée et le début de la matinée.

En conséquence, des records sont battus.

Le 10 juillet dernier, la température maximale a par exemple atteint 24.7°C à "Kangerlussuaq-Stroemfjord" (sud-ouest du Groenland). Il s'agit de la deuxième valeur la plus élevée jamais observée à cette station derrière le record de 25.5°C du 27/07/1990 (qui est d'ailleurs le record national absolu pour le Groenland).

Le 16 juillet dernier, un record absolu de chaleur a été enregistré à la station de "Summit" (situé à 3216 mètres d'altitude au centre du Groenland) avec une température maximale de +3,6 °C.  Le sommet de la calotte glaciaire portait de l’eau liquide, ce qui n’était pas arrivé depuis 1889...

 

Fleuves d'eau douce parcourant le Groenland sous l'effet de la douceur actuelle - pour se rendre compte de l'échelle, on peut distinguer deux canoë, en tout petit

 

 

Dans ces conditions, il n'est pas étonnant que l'énorme morceau d'un glacier côtier de 32 km²  se soit détaché avant de s'éloigner vers l'océan le 12 juillet dernier.

 

Evolution de l'état de  la glace entre les 8 et le 12 juillet 2012

La couleur blanche indique les régions où la glace est exempte de toute eau liquide (No melting, pas de fonte) et la couleur rose, celle où la fonte est probable (Probable Melt).  Entre les deux images prises les 8 et 12 juillet, on voit que la couleur blanche a totalement disparu en raison du dégel de surface généralisé (températures positives).

 

Néanmoins, la calotte glaciaire n'est pas en train de fondre entièrement comme l'annoncent certains médias avec des titres parfois trompeurs, voire racoleurs puisque l'épaisseur de la calotte polaire est telle (2 à 3 kilomètres d'épaisseur en son centre) que sa fonte totale est tout bonnement impensable !

Mais la douceur actuelle est tout de même inhabituelle et illustre le changement climatique en cours.

 

La douceur actuelle entraîne la formation de lacs d'eau douce

 

La douceur exceptionnelle au Groenland a t-elle un lien avec le temps frais et humide sur l'Ouest de l'Europe ?

Au niveau des grands mouvements de l'atmosphère, la persistance de hautes pressions sur le Groenland depuis avril dernier obligent les dépressions à descendre plus au sud (vers les Îles Britanniques). Dans ces conditions, on peut lier la persistance de l'anticyclone groenlandais au maintien de la dépression britannique, responsable du temps frais et perturbé que nous avons connu entre le début du mois d'avril et il y a encore quelques jours.

 

Quelles conséquences possibles à long terme ?

Le réchauffement du Groneland et la diminution de la banquise arctique, s'ils se confirment, pourraient affecter grandement le climat de l'Europe Occidentale (sur une période de 40 à 200 ans). En effet, l'apport massif d'eau douce dans l'Atlantique-nord lié à la fonte de la calotte glaciaire du Groenland et à la possible disparition de la banquise arctique pourraient ralentir le gulf Stream. Tout celà serait susceptible d'entraîner un refroidissement significatif du climat de l'Angleterre et de la France alors que le reste du monde continuerait à se réchauffer...

Une hypothèse de travail parmi beaucoup d'autres sur l'évolution possible du climat, mais à ne pas négliger pour autant...

 

Copyright 2012 - METEO-VILLES

Retour à la liste

Google