Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

06:24 – La dépression positionnée sur l’Europe centrale nous apporte un flux de nord-ouest très frais. Le vent accentue la sensation de fraîcheur. Ce matin nous profitons d‘éclaircies mais des pluies soutenues sont attendues à partir de la mi-journée.

samedi 26 à 06:08

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

L’actualité météo dans le monde au début du mois de septembre

Retour à la liste

Article publié le 07/09/2020

Europe

 

Comme souvent en cette période de l’année, l’Europe et en proie à une série de puissants orages, notamment le Centre du continent. Un raison de conflits de masse d’air parfois importants l’instabilité s’est montrée très élevée ces derniers jours, notamment de l’Espagne à la Pologne.

 

En Italie, régulièrement touchée depuis quelques semaines par ces orages, un nouvel épisode de trombes marines a été observé près de Gênes la nuit dernière. Un violent orage stationnaire s’est formé aux abords de la ville en cours de nuit, perdurant jusqu’en fin de matinée. Celui-ci a donné des cumuls importants au Nord de l’agglomération, dépassant parfois les 100 à 150mm.

Violent orage stationnaire sur Gênes la nuit dernière - Photographie : Tristan Bergen 

 

Notons également des intensités extrêmes de façon temporaire sous cet orage, 15.8mm ont ainsi pu être relevés en 5 minutes à Valbisagno, 37mm en 15 minutes à Quezzi et 72.8mm en une heure à Bolzenato.

 

A nouveau, plus d’une dizaine de trombes marines ont pu être observées, certaines s’étant échouées sur le port de la ville en pleine nuit.

Trombe marine et foudre s'échouant sur le port de Gênes en milieu de nuit dernière - Photographie : Baptiste Monterosso

 

Qui dit conflit de masse d’air favorable aux orages, dit grandes différences de températures. Si hier les 40°C étaient approchés en Espagne, l’Allemagne peinait à atteindre les 20°C.

Températures maximales relevées en Europe le Dimanche 6 septembre - Météociel.fr

 

Ces températures assez basses pour la saison sont dues à une goutte froide venant peu à peu s’isoler sur l’ouest de la Méditerranée, provoquant un temps instable dans les prochains jours sur cette zone.

 

Amérique :

 

Après le passage de l’ouragan Laura le calme relatif est revenu sur les Etats-Unis, excepté en Californie où les incendies et la chaleur extrême continuent de faire l’actualité. Les feux de forêt se multiplient encore et toujours et ont déjà brûlé plus de 600 000 hectares de végétation dans la région.

Un des nombreux foyers sévissant actuellement en Californie - Via SIPA USA

 

Dans le Sud de l’état, l’un de ces feux a été déclenché accidentellement ce week-end lors d’une fête privée près d’El Dorado. Celui-ci est depuis incontrôlable et engendre de nombreuses difficultés dans la zone. Un autre incendie surnommé "Creek Fire" a déjà brûlé près de 30 000 hectares dans la région de la Sierra Nevada et est toujours hors de contrôle aujourd’hui.


Vue d’avion du Creek Fire en journée d'hier - Photographie via twitter : @Sweetbrown_shug

 

Une nouvelle vague de chaleur concerne actuellement cette région avec des records de chaleurs tombant régulièrement. Il n’avait jamais fait aussi chaud ce Dimanche dans la région de Los Angeles avec une température exceptionnelle de 49.4°C à Woodland Hills.

Records de chaleur ce 6 Septembre en Californie - Via National Weather Service

 

Ailleurs dans le pays, si la chaleur était estivale ce week-end, une puissante vague de froid descend en ce début de semaine le long des rocheuses. Les températures vont perdre parfois plus de 30°C en 24h, notamment dans le Colorado entre Lundi 7 et Mardi 8 Septembre :

Evolution des températures entre le 6 et le 9 septembre sur 3 villes du Centre des Etats-Unis - Via Météologix

 

Consultez notre article consacré à ce sujet >>

 

Afrique :

 

La saison des pluies continue sur le centre du pays avec des orages récurrents provoquant de fortes précipitations. Certaines de ces perturbations orageuses parviennent à se propager jusqu’à l’Atlantique et évoluer en onde tropicale. L’une d’entre elle est d’ailleurs visible aujourd’hui sur l’image satellite du continent, déjà placée sous surveillance par les services de prévisions américains.

Image satellite du continent africain ce Lundi 7 Septembre - Via Sat 24

 

Celle-ci est la 18ème nommée de la saison cyclonique, elle devrait se décaler vers le centre de l’Atlantique d’ici le week-end.

Prévision de la trajectoire de la tempête N°18 dans les prochains jours - Via National Hurricane Center

 

 

Moyen-Orient :

 

C’est la chaleur qui fait parler d’elle au Moyen-Orient ces derniers jours. Une importante masse d’air chaud stagne en effet depuis plusieurs jours sur la région avec de nombreux records de chaleur battus.

Le 3 septembre, Jérusalem a battu son record absolu de chaleur avec 42.3°C, battant les 42.0°C du 21 Juin 1942.

Températures records le 3 septembre sur Israël - Via Twitter : @EKMeteo

 

Le même jour, la Turquie fut également touchée par la chaleur. Le record mensuel national de température maximale fut battu avec 47.1°C dans la province d’Adana.


 

Températures records sur la Turquie le 3 septembre - Via twitter : @EKMeteo

 

Notons également de nombreux records absolus comme par exemple 45.3°C à Osmaniye, battant de plus de 1°C l’ancien record de la station de 43.6°C (8 août 2017).

 

>> Cette chaleur persiste actuellement dans la zone, même si elle se montre heureusement sensiblement moins importante depuis ce week-end.

 

 

Asie :

 

L’actualité météorologique est agitée en ce début septembre sur le continent Asiatique. Plusieurs phénomènes tropicaux ont concerné la région ces derniers jours. Après les typhons Maysak et Bavi ce fut au tour de Haishen de remonter sur le Japon et la Corée du Sud.

 


Image satellite du typhon Haishen le 5 Septembre - Via NASA

 

Celui-ci a d’abord concerné le Sud-Est du Japon et notamment la région de Kyushu où les précipitations diluviennes associées (plus de 500mm en 24h) ont provoqué de nombreux glissements de terrains et dégâts.

 

Les autorités japonaises ont été contraintes d’évacuer près de 200 000 personnes en prévision de l’impact du super-typhon sur la zone. Au moins une personne serait décédée sur la péninsule et une vingtaine d’autres blessées.

 


Ce typhon a ensuite continué sa route pour s’échouer ce Lundi sur la Corée du Sud en provoquant de nombreux dégâts là aussi, notamment en raison des pluies et de la marée de tempête associée. Les vents ont atteint les 130km/h sur le Sud de la péninsule mais le typhon a heureusement rapidement perdu en intensité.

Houle importante à l'arrivée du Typhon sur la Corée du Sud ce Lundi - Via New York Times

 

C’est le 3ème typhon en un mois venant s’échouer sur cette zone, une situation inédite depuis le début des relevés météorologiques modernes (1945).

Trajectoires des 3 précédents typhons sur la Corée - Via Twitter : @SteveBowenWX

 

Avant ces passages cycloniques, c’était la chaleur qui faisait parler d’elle au Japon. Un puissant et brûlant flux de Sud s’est en effet mis en place à l’avant du typhon, faisant s’envoler le thermomètre sur le pays. Le record mensuel national de chaleur a été battu le 3 septembre avec 40.4°C à Sanjo (province de Honshu), ce fut la première fois que les 40°C ont été atteints en septembre dans le pays.

 

Températures maximales relevées le 3 Septembre au Japon - Via JMA

 

Océanie :

 

L’hémisphère Sud se rapproche peu à peu du printemps. La chaleur hors-saison fait déjà son retour dans le Sud de l’Australie avec une vague de chaleur record sur cette zone. La région d’Adelaide semble la plus touchée avec des températures atteignant et dépassant les 30°C en ce début de semaine, ce Lundi est prévu comme le plus chaud depuis près de 10 ans si tôt dans la saison.

Une masse d’air anormalement chaude couplée à des vents de terre forts et secs causent en effet ces températures. Les 35°C pourraient déjà être dépassés dans l’intérieur entre aujourd’hui et demain, ce qui est particulièrement inhabituel en cette saison.

Carte de la situation météorologique en ce début de semaine sur le Sud de l'Australie - Via Bureau of Meteorology

 

Ces températures excessivement chaudes font suite à un hiver lui-aussi plus chaud que la normale sur une grande partie du continent. En Nouvelle-Zélande, l’hiver 2020 fut le plus chaud jamais enregistré depuis le début des relevés avec une anomalie positive de 1.14°C.

Hiver 2020 : Le plus chaud depuis le début des relevés en Nouvelle-Zélande - Via NIWA

 

Ce fut également le cas dans l’Ouest de l’Australie avec un hiver 2020 présentant une anomalie de +2.38°C, un record depuis le début des relevés. Une tendance chaude qui se fait malheureusement de plus en plus récurrente..

Graphique des anomalies de températures de la saison hivernale dans l'Ouest de l'Australie depuis le début des relevés - Via Bureau of Meteorology

 

 

       

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google