Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

18h19 – Nous bénéficions d’un soleil dominant bien qu’associé à un voile nuageux qui redevient un peu plus présent en cette fin de journée et qui nous accompagnera en soirée et nuit.

>> Cet après-midi, le thermomètre est monté jusqu‘à 24,1°C à Paris-Montsouris, à un petit dixième du record de douceur pour un 7 avril (24,2°C en 2011) !

En ces temps inédits si vous souhaitez nous soutenir, c’est ici >> En espérant que la passion nous permettra de résister ! Merci à vous ;)

mardi 07 à 18:18

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 5/10 (MOYEN)
Vent : -

Pression :
Twitter

La banquise s'étend... au coeur d'un hiver doux! Késaco?

Retour à la liste

Article publié le 07/03/2020

Comment un hiver doux peut-il augmenter la surface de banquise?

Tout est question de Vortex Polaire! En effet, si nous avons pour habitude d'entendre parler de ce vortex lors des vagues de froid, il faut savoir que l'état du Vortex Polaire influe directement sur notre climat, en France! Et qui dit hiver doux en Europe, dit froid au Pôle Nord...

 

Circulation anormale du Vortex Polaire

Une vague de froid se déclenche en Europe quand le Vortex Polaire est perturbé, on parle alors de "décrochage" du vortex, avec des masses d'air excessivement froides descendant à des latitudes anormalement basses (vagues de froid).

Conditions du Vortex Polaire en février 2012, lors de la dernière grande vague de froid à avoir concerné le continent - carte Meteociel

Lorsque le Vortex Polaire circule de façon anormale, de l'air très froid est projeté en Europe, alors que par effet de vases communicants, de l'air doux est injecté vers les hautes latitudes. Ainsi... un hiver froid à nos latitudes correspond à la présence d'anomalies chaudes au niveau du Pôle, par conséquent un hiver froid en Europe est délétère pour la banquise.

> Sur cet exemple, la température de la masse d'air passe sous les -20°C en Europe, alors que de l'air beaucoup plus doux circule au niveau de l'Océan Glacial Arctique, la masse d'air au-dessus de l'inlandsis du Groenland est similaire à celle observée en Allemagne ou dans l'Est de la France!

 

Circulation normale du Vortex Polaire

Au contraire, lorsque le Vortex Polaire est correctement structuré, il circule en "circuit fermé", ce qui limite les apports de douceur au niveau du Pôle Nord, et conserve y conserve un froid conséquent.

Conditions actuelles du Vortex Polaire - carte Meteociel

Cet hiver, les vagues de froid ont été particulièrement rares voire inexistantes sur tous les continents, en Sibérie, en Europe ou en Amérique du Nord, les affres de l'hiver n'ont été que peu présents. Cela est la conséquence directe à un Vortex Polaire en pleine santé, ne laissant filtrer que peu de froid aux latitudes moyennes.

Pour reprendre l'exemple de la carte de 2012, nous pouvons observer des températures de +4 à +10°C en Europe... contre moins de -40°C près du Pôle Nord! Le froid polaire est "protégé".

 

Une augmentation de la surface de banquise somme toutes très modérée...

Cet effet de protection, bien que réel, n'a pas eu un impact aussi significatif que l'on pourrait le penser au niveau du Pôle. En effet nous pouvons nous réjouir d'observer une banquise de fin d'hiver dépassant les 15 millions de km² pour la première fois depuis 2013 (7ans!), mais il faut rappeler que cela reste une surface très inférieure à la normale (déjà réduite par le Réchauffement Climatique à l'époque) de 1981-2010.

 

Evolution de la surface de banquise cet hiver (courbe bleu épaisse) et des années 2013 à 2019 (couleurs)... et la norme (gris la plus élevée) - NSIDC

 

Une carte peut être plus représentative, avec le taux de glace en mer (nuances de blanc) et la moyenne d'extension de la banquise 1981-2010 (liseré jaune). Nous voyons que bien que très favorable, cet hiver n'a pas permis à une banquise normale de se former.

Etat actuel de la banquise par rapport à la norme 1981-2010 - NOAA

 

Un hiver favorable, dans un contexte de Réchauffement Climatique

Si l'hiver a été aussi doux en Europe, sans pour autant permettre une régénération normale de la banquise, c'est avant tout car les températures à la surface du Globe ne sont plus à leurs niveaux normaux dans leur ensemble.

En effet, les vagues de froid importantes sont toujours restées ponctuelles à nos latitudes, les vagues de froid remarquables n'apparaissant que rarement dans le calendrier. Par exemple, il faut garder à l'esprit qu'il s'est bien passé 29ans entre la vague de froid de 1956 et celle de 1985.

A un tel rythme, la vague de froid de 2012 se reproduirait en... 2041!

Ainsi, nos normes climatiques sont régies en grande majorité par un Vortex Polaire plutôt en bonne santé... et fermé! Trouver une anomalie positive de près de +3°C en France lors d'un hiver à configuration normale montre l'ampleur du problème.

>Isolé des coups de douceur venus du Sud, les températures à proximité du Pôle ont, quant à elles, tout juste approché les normes par endroits, et sont restées dans l'ensemble excédentaires, une bien maigre consolation quand nous regardons l'étendue du réchauffement aux latitudes moyennes.

Ecart aux normales observées à 2m pour l'ensemble du Monde, sur le trimestre hivernal 2019-2020 - Meteo France

 

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google