Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

06:24 – La dépression positionnée sur l’Europe centrale nous apporte un flux de nord-ouest très frais. Le vent accentue la sensation de fraîcheur. Ce matin nous profitons d‘éclaircies mais des pluies soutenues sont attendues à partir de la mi-journée.

samedi 26 à 06:08

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

La canicule – Jusqu’à quand ?

Retour à la liste

Article publié le 07/08/2020

 

Notre pays connait entame actuellement une période de chaleur exceptionnelle, notamment par sa durée prévue. Les températures vont en effet rester caniculaires sur une grande partie du pays jusqu’à la semaine prochaine en raison notamment d’une masse d’air particulièrement chaude en altitude.

 

Anomalies des températures à 850 hPa sur l'Ouest de l'Europe entre Vendredi 7 et Jeudi 13 août - Modèle GFS via WX CHARTS

 

Les températures pourraient en effet dépasser les 35°C pendant plusieurs jours consécutifs sur de nombreuses villes de France. Par exemple, Paris pourrait dépasser ce seuil durant au moins 6 jours consécutifs entre ce Jeudi 6 août et le milieu de semaine prochaine, ce qui n’a été observé qu’une seule fois depuis 1873 durant la canicule d’août 2003

 

Graphique des températures et du temps prévu pour Paris et l'île de France dans les prochains jours - Météo-Paris.com

 

Cette série de journées de très fortes chaleurs pourrait d'ailleurs dépasser celle de 2003 à Lille (5 jours prévus contre 3 en août 2003). En raison du contexte sanitaire, de la durée de l'épisode mais également de la forte pollution à l'ozone, 9 départements sont placés en vigilance rouge canicule ce Vendredi 7 août à 16h00, 53 départements sont également placés en vigilance orange. 

Carte de vigilance du 7 août à 16h00 émis par les services de Météo-France

 

Consultez notre précédent dossier de prévisions sur cet épisode marquant >> 

 

 

Quand la canicule va-t-elle s’estomper ?

 

La très forte chaleur va persister durant de nombreux jours sur le pays avec un maximum d’intensité en cette fin de semaine. Si celle-ci s’annonce sèche dans un premier temps avec néanmoins quelques orages isolés, l’instabilité va peu à peu se renforcer avec l’arrivée d’air plus océanique par l’Atlantique en première partie de semaine prochaine.

Schéma de la situation atmopshérique prévue pour le milieu de semaine prochaine - Modèle GFS via météociel.fr

 

 

Une goutte froide pourrait en effet se décrocher de la circulation principale pour se diriger vers le pays. Si son placement reste encore indécis, l’air excessivement chaud devrait dans tout les cas s’évacuer progressivement.

 

L’arrivée de cet air plus humide et moins chaud va donc renforcer le risque d’orage sur une grande partie du pays avec plusieurs vagues orageuses successives, ce qui devrait également dissiper la chaleur caniculaire.

Animation des précipitations entre Samedi 8 et Vendredi 14 août sur la France - Modèle GFS via WX CHARTS

 

La canicule devrait donc diminuer peu à peu en intensité à partir du milieu de semaine prochaine en étant progressivement repoussée vers l’Est.

 

>> Un dégradé Nord-Ouest/Sud-Est pourrait se mettre en place par la suite avec un temps instable et plutôt perturbé et relativement frais près des côtes de la Manche mais chaud (parfois très chaud) et sec près de la Méditerranée, entre les deux l’instabilité pourrait perdurer jusqu’au week-end suivant avec des températures dans les normales, voire assez chaudes.

 

Quelle tendance pour la suite du mois d’août ?

 

La semaine du 17 au 23 août pourrait de nouveau s’avérer assez chaude mais un nouveau dégradé pourrait se mettre en place, cette fois-ci plutôt Ouest/Est. La circulation de zones dépressionnaires près des îles britanniques et sur l’Atlantique entraînerait la remontée de masses d’air chaudes sur le Sud et l’Est du pays, celles-ci seraient plus tempérées de la Bretagne aux côtes de la Manche en raison d’un air plus océanique.

 

Anomalies de températures envisagées pour la semaine du 17 au 23 août - Modèle Européen

 

Le risque de canicule semble néanmoins écarte pour cette semaine mais ce n’est pas pour autant que la chaleur ne sera pas présente avec des anomalies envisagées de +0.5 à +1°C en général, parfois +1.5 à +2°C sur l’Est du pays. La chaleur pourra se montrer parfois fortes mais rien à voir avec ce que nous conaissons actuellement. 

 

>> Ceci induirait des températures globalement chaudes, parfois très chaudes sur l’Est du pays sur la période mais rien de caniculaire au programme. En comparaison, voici les anomalies envisagées durant cette semaine du 3 au 9 aout et le début de la canicule.

 

 

Anomalies de températures pour la semaine du 3 au 9 août - Modèle Européen

 

Au niveau du ciel, la situation se montrerait similaire à celle que nous devrions connaître dans le courant de la semaine prochaine, à savoir de l’instabilité récurrente, notamment près des reliefs et la circulation de quelques perturbation le long des côtes de la Manche.

 

Anomalies de précipitations envisagées pour la semaine du 17 au 23 août - Modèle Européen

 

La dernière semaine d’août devrait rester sur la même tendance, à savoir un temps moins chaud que celui que nous connaissons actuellement mais avec des températures tout de même supérieures aux moyennes sur une grande partie du pays. Le risque de canicule est également écarté pour cette semaine, le risque de chaleur parfois forte mais plus temporaire reste néanmoins présent.

 

Anomalies de températures envisagées pour la semaine du 24 au 30 août - Modèle Européen

 

Les précipitations devraient néanmoins se montrer déficitaires sur le territoire avec une sécheresse pouvant encore s’accentuer, notamment dans le Nord et l'Est.

Anomalies de précipitations envisagées pour la semaine du 24 au 30 août - Modèle Européen

La tendance assez chaude pourrait perdurer au début du mois de septembre avec néanmoins des précipitations plus importantes possibles sur le Sud du pays.

 

>> Le risque de canicule semble donc s'affaiblir grandement pour la suite du mois d'août même si la tendance chaude laisse présager quelques coups de chaud temporaires, notamment sur le Sud et l'Est du pays. La très forte chaleur durable ne semble plus vouloir s'installer sur le pays, ce qui est au final normal en cette période de l'année (transition progressive vers l'automne entre la deuxième quinzaine d'août et la première moitié du mois de septembre).

 

Consultez nos prévisions saisonnières expertisées pour suivre l'évolution de cette tendance >> 

 

       

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google