Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Avec la nuit claire, les températures sont bien descendues cette nuit et les gelées sont de retour en périphérie de Paris. On relève -0.6°c au Bourget à 05h00, de 1 à 3°c ailleurs sur la capitale.

mardi 10 à 05:59

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Lorenzo, le cyclone des Açores à l'approche de l'Europe

Retour à la liste

Article publié le 01/10/2019

Si du côté des Caraïbes, l'activité cyclonique est désormais plutôt calme, les yeux sont actuellement rivés de l'autre côté de l'Atlantique avec la présence de l'ouragan Lorenzo (suivi en temps réel en bas de page), qui a atteint temporairement et de façon totalement imprévue le stade d'ouragan de catégorie 5. Il s'agit du second ouragan de catégorie maximale de cette saison 2019, juste après Dorian en début de mois (>>).

Cet ouragan Lorenzo est déjà dans l'histoire de la météorologie moderne : avec une longitude de 44.9°O dans la nuit du 28 au 29 septembre, jamais un ouragan de catégorie 5 n'avait été observé aussi à l'Est dans le bassin Atlantique, et par la même occasion n'avait été aussi proche des côtes Européennes.

Ouragan Lorenzo - 30 septembre 2019 - Windy

 

Jusqu'ici, depuis l'émergence des observations satellitaires à la toute fin des années 1960, la totalité des ouragans de catégorie maximale s'étaient produits entre mer de Caraïbes, golfe du Mexique et aux abords des Antilles (dont Dorian début septembre).

Localisation et trajectoire des ouragans de catégorie 5 sur le bassin nord-Atlantique

 

Si son intensité est désormais moins extrême à la faveur d'eaux de surface moins chaudes, et de conditions atmosphériques moins propices (cisaillement vertical des vents plus élevé), Lorenzo reste un ouragan de catégorie 2 ce mardi matin. Surtout, sa trajectoire va l'amener à toucher de plein fouet l'Ouest de l'archipel portugais des Açores entre mardi et mercredi. Un cyclone au pays de l'anticyclone, un comble...

L'île de Flores ainsi que l'île de Corvo semblent sur la trajectoire de cet ouragan, avec des vents qui pourraient alors dépasser les 170km/h (les services météorologiques locaux envisagent des pointes pouvant aller jusqu'à 200km/h).

Localisation des rafales maximales jusqu'à jeudi soir - archipel des Açores - Modèle ECMWF via Windy

 

Mais outre ces vents tempétueux, c'est une houle extrême qui est attendue sur ce secteur. Des vagues qui devraient vraisemblablement atteindre voire dépasser les 15 mètres de hauteur (voire même la hauteur hallucinante de 25 mètres évoquée au maximum par ces mêmes services météo portugais. Pour rappel, le record mondial de hauteur mesurée par bouée est de 19m en février 2013 >>). Combiné au réhaussement du niveau de l'océan causé par l'onde de tempête, c'est une submersion exceptionnelle qui est attendue sur le groupe central et occidental des Açores...

Prévision de la hauteur des vagues sur les Açores - matinée du mercredi 2 octobre 2019 - Modèle WAM54km via Allosurf

 

Pour la suite ? Lorenzo a donné du fil à retordre pour l'ensemble des prévisionnistes météo, compte tenu de sa trajectoire très incertaine... Si cette trajectoire n'est pas encore cernée à 100%, une tendance semble se dégager : celle d'un rapprochement de l'Europe avant un impact aux abords des Iles Britanniques et notamment de l'Irlande.

Si l'Irlande pourrait subir des vents tempétueux (à confirmer), soyons rassurants pour la France : les conséquences sur notre pays seront infimes, puisque nous ne devrions observer que quelques pluies, ainsi qu'un léger coup de vent sur la moitié Nord (tout au plus d'une intensité similaire à celui observé ce week-end >>).

Prévision des trajectoires possibles de l'ouragan Lorenzo selon le panel de scénario GEFS - Wunderground

 

De plus, il faut noter une information importante : Lorenzo ne touchera pas l'Europe en tant que cyclone tropical ! Si la trajectoire Irlandaise se confirme, ce dernier sera devenu une simple dépression / tempête alors dénommé "cyclone extratropical", typique de nos latitudes tempérées. Cette transition extratropicale devrait s'effectuer progressivement lors du passage sur les Açores entre ce mardi et ce mercredi avec l'arrivée d'un air plus froid dans son flanc Ouest, et l'augmentation du cisaillement vertical en altitude.

Le coeur typiquement chaud du cyclone tropical va disparaitre, au profit d'une cyclogénèse frontale (formation d'un front chaud et d'un front froid).

Transition extratropicale de l'ouragan Lorenzo entre le lundi 30 septembre et le mercredi 2 octobre - Modèle GFS via WxCharts

 

Aucun ouragan n'a donc réellement touché le continent Européen avec des caractéristiques entièrement tropicales (même si plusieurs cas de transition extratropicale inachevée ont été observés récemment, comme pour Ophélia en 2017, voir notre actualité dédiée >>).

Pas plus tard que la semaine dernière, l'ex-ouragan Humberto a touché l'Europe accompagné de vents modérés en tant que simple dépression tempérée. Mais historiquement, certains ex-ouragans ont provoqué de véritables tempêtes sur notre territoire... Quelques cas notables :

 

1995 :

L'ex-cyclone Iris provoque une très forte tempête sur le nord de la France le 7 septembre. La pression descend à 975hpa et l'on enregistre des vents à plus de 100km/h jusque dans les terres (jusqu'à 148km/h dans le Morbihan). Quelques arbres sont déracinés, des pluies diluviennes s'abattent et le littoral breton est frappé par de très grosses vagues.

 

 

1993 :

L'ancien cyclone Floyd arrive dans l'Ouest le 12 et le 13 septembre. Des vents de 140 à 160km/h sont enregistrés au sud de la Bretagne, en Vendée et en Charente-Maritime. De nombreux bâteaux sont jetés sur le rivage et des milliers d'arbres sont déracinés (plus d'infos sur notre actualité dédiée >>).

Les dégâts de Floyd sur la façade Atlantique

 

1984:

Les restes du cyclone Hortense provoquent des vents très violents et des dégâts dans le Sud-Ouest le 4 octobre. Une rafale de vent à 252km/h est relevée au somme du pic du Midi (2800m). On relève aussi des rafales allant jusqu'à 166km/h au Cap Ferret, 137km/h à Cazaux (Gironde), 126km/h à Millau et 119km/h à Bordeaux.

Le bilan est de 6 morts et 100 millions de francs de dégâts. Il existe toutefois une incertitude sur le nombre exact de morts en France : le journal Sud-Ouest annonce 6 morts, d’autres sources indiquent 3 personnes décédées. 70 000 foyers sont privés d’électricité en Gironde, 17 000 en Dordogne au plus fort de la tempête.

La même année, le 16 nomvebre, c'est au tour de l'ex-cyclone Klaus (à ne pas confondre avec la tempête Klaus de 2009) de venir s'échouer sur la région Poitou-Charentes et le Bordelais, causant d'importants dégâts sur le bassin d'Arcachon (rafales supérieures à 140km/h).

 

1952 :

Deux anciens cyclones traversent la France le 27 puis le 30 septembre, engendrant des vents extrêmement violents de la Touraine au Nord-Est. Les dégâts sont considérables, notamment dans le Poitou et au sud des Pays de la Loire. Les vents atteignent 180km/h à Tours, 140km/h à Bourges et 115km/h à Orléans.

Dramatiques inondations sur la côte atlantique & Analyse du 30 septembre 1952 à 6hTU

 

1934 :

Un ancien cyclone tropical arrive sous la forme d'une violente tempête le 1er septembre, provoquant d'importants dégâts dans tout le Sud-Ouest, notamment sur la côte Basque.

La plage de Saint-Jean-de-Luz, après la tempête du 1er septembre 1934

 

1896 :

Il s'agit de la tempête la plus violente enregistrée lors d'un mois de septembre depuis 1756. Le 25 septembre, la baisse de pression atteint 35hPa à Paris en l'espace de 24 heures, et les rafales dépassent les 150km/h au sommet de la Tour Eiffel.

Retrouvez tous ces évènements via notre chronique (>>) et notre almanach (>>).

 

SUIVI EN TEMPS REEL DE L'OURAGAN LORENZO :

Trajectoire et image satellite de l'ouragan Lorenzo (actualisation automatique) - TropicalStormRisk

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google