Récupération de votre position...
Météo en France
INFO



L’ouvrage Météo Extrême (Guillaume Séchet – éditions Hugo Image) est désormais disponible sur internet >> (et à partir du 24 octobre chez votre libraire). Cet ouvrage très illustré apporte toutes les réponses et explications sur les évènements climatiques extrêmes en France et dans le reste du monde.

lundi 14 à 23:03

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Lorenzo : un ouragan sur l'Atlantique, des conséquences sur l'Europe

Retour à la liste

Article publié le 26/09/2019

Si aucune catastrophe n'est observée depuis le passage de l'ouragan Dorian en début de mois sur les Bahamas (>>), l'activité cyclonique n'est pas pour autant sur la pente descendante ces derniers jours, bien au contraire... Parmi l'un des systèmes cycloniques à suivre, l'ouragan Lorenzo.

De type capverdien (nom donné aux ouragans formés tout près de l'archipel éponyme), ce système tropcal s'est nettement renforcé ces dernières heures pour atteindre le stade d'ouragan majeur de catégorie 3. Ce dernier va encore se renforcer et vise désormais la catégorie 4, avec des vents au plus près de l'oeil qui pourraient atteindre les 270km/h en rafales selon les prévisions du National Hurricane Center (centre américain de suivi des ouragans).

Trajectoire et image satellite de l'ouragan Lorenzo (actualisation automatique) - TropicalStormRisk

 

Aucune terre n'est pour l'instant impactée par cet ouragan qui circule en plein centre du bassin Atlantique. Seul l'Ouest de l'archipel des Açores pourrait être partiellement touché en début de semaine prochaine, sans impact direct de l'oeil. Mais cet ouragan pourtant loin de toute terre, a des conséquences néfastes du côté Européen en terme de fiabilité des prévisions...

Car en effet, Lorenzo devrait remonter petit à petit plein Nord, et circuler au large de nos côtes Européennes, ce qui influera fortement sur les conditions météorologiques de nos contrées. Or, la trajectoire encore très imprécise de cet ouragan cause d'ores et déjà une incertude maximale sur la fiabilité des prévisions de la semaine prochaine (car le moindre décalage des centres d'actions de quelques dizaines de kilomètres créé un chamboulement majeur dans les modélisations).

Trajectoires potentielles de l'ouragan Lorenzo selon le panel de scénario GFS - Wunderground

 

Prenons deux exemples en France, tout d'abord en terme de températures : Paris et Toulouse. Nous nous basons sur les 22 scénarios proposés par le modèle déterministe américain GFS et son ensembliste GEFS, pour les températures à 1500m d'altitude (850hPa) et à 5500m d'altitude (500hPa).

La fiabilité des prévisions est très correcte jusqu'au 2 octobre environ (toutes les courbes se rejoignent) avant une forte divergence des scénarios passé cette date (signe d'une incertitude grandissante). Pour Toulouse, l'écart attent parfois 15° entre les scénarios à l'altitude de 1500m autour du 8/9 octobre.

ss

Températures à 1500m d'alt (850hPa) et 5500m d'alt (500hPa) - Modélisations jusqu'au 12 octobre selon 22 scénarios de l'ensembliste GEFS - Météociel

 

Les divergences sont également retranscrites entre les deux principaux modèles numériques : GFS (américain) et ECMWF (européen). Sur la carte ci-dessous, voici la différence de température modélisée à 1500m d'altitude pour une même date, entre ces deux modèles : lorsque la tendance est au bleu, le modèle américain est plus froid que l'européen (et inversement pour une tendance violette). Lorsque aucune couleur ne ressort, les deux modèles sont donc en accord, témoin d'une bonne fiabilité.

En l'occurence, on observe là également une perte de fiabilité passé le 2 octobre. Autour du 5/6 octobre, la différence de température modélisée sur la France approche par endroit les 10°C... Un désaccord majeur entre ces deux principaux modèles réputés fiables, car ne parvenant pas à déterminer avec exactitude la trajectoire de cet ouragan Lorenzo !

Différence de température à 1500m d'alt (850hPa) entre le modèle américain GFS et le modèle européen ECMWF jusqu'au 6 octobre - WxCharts

 

La divergence n'est pas visible qu'au niveau des températures... En terme de pression atmosphérique, l'incertitude apparait là aussi autour du 1/2 octobre... Sur Paris, passé cette échéance, les écarts atteignent les 40hPa, modélisant tantôt une dorsale anticyclonique, tantôt une présence dépressionnaire..

Pression atmosphérique et précipitations - Modélisations jusqu'au 12 octobre selon 22 scénarios de l'ensembliste GEFS - Météociel

 

En raison de ces incertitudes, et face aux fréquentes indications "à confirmer" ou "très incertain" publiées sur nos sites passé le mardi 2 octobre, nous vous conseillons de consulter (ou re-consulter) cet article dédié à la bonne lecture des prévisions météorologiques (cliquez ici >>)

En attendant, n'hésitez pas à consultez très régulièrement nos prévisions détaillées et expertisées, mises à jour quotidiennement pour prendre en compte les scénarios les plus plausibles.

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google