Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

06:24 – La dépression positionnée sur l’Europe centrale nous apporte un flux de nord-ouest très frais. Le vent accentue la sensation de fraîcheur. Ce matin nous profitons d‘éclaircies mais des pluies soutenues sont attendues à partir de la mi-journée.

samedi 26 à 06:08

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Masse d'air tropicale sur la France et orages difficiles à prévoir

Retour à la liste

Article publié le 11/08/2020

La France est actuellement sous l'influence d'une masse d'air qui pourrait être qualifiée de tropicale. Entre l'air très chaud et la présence d'humidité dans l'atmosphère, des orages se développent de manière anarchique. Explications.

 

Une masse d'air tropicale sur la France

 

Toutes proportions gardées, les conditions actuelles sur la France possèdent plusieurs similitudes avec celles traditionnellement observées dans les zones tropicales du globe.

 

Températures de la masse d'air à 850 hPa ce mardi 11 août 2020 - via wxcharts.com

 

Ce n'est désormais plus un secret, la France est sous l'influence de remontées d'air excessivement chaud en provenance directe du nord de l'Afrique. Les températures de la masse d'air dépassent encore les 20°C à 850 hPa (vers 1500m d'altitude) sur toutes les régions situées au sud de la Loire ce mardi 11 août et atteignent environ 18°C dans le nord. Ces niveaux sont responsables de l'épisode de canicule majeur actuel. La baisse interviendra mercredi 11 août par l'ouest avant de progresser vers l'est de la France jeudi 12 août.

 

Eau précipitable contenue dans l'atmosphère ce mardi 11 août 2020 - via wxcharts.com

 

Paramètre intéressant et trop peu souvent utilisé, l'eau précipitable représente la quantité d'eau qui pourrait tomber si toute la vapeur d'eau contenue dans l'atmosphère (sur une colonne d'air définie) venait à se condenser et à précipiter. L'eau précipitable est évaluée en millimètres (comme pour la pluie).

 

Actuellement, les taux d'eau précipitable contenue dans l'atmosphère en France atteignent régulièrement entre 35 et 50 millimètres comme le montre la carte ci-dessus. Ces valeurs sont importantes et témoignent d'une présence élevée de vapeur d'eau dans l'atmosphère et donc d'une masse d'air humide.

 

Énergie potentielle de la masse d'air ce mardi 11 août 2020 - via wxcharts.com

 

La carte ci-dessus témoigne de l'énergie potentielle de la masse d'air, exprimée en joules par kilogramme d'air (J/kg). Pour simplifier les choses, une parcelle d'air plus chaude que l'air ambiant va s'élever, subissant une accélération verticale. Ce mouvement crée une énergie qui caractérise l'instabilité de la masse d'air, servant de moteur aux orages. Plus l'énergie potentielle est grande, plus les orages peuvent être violents. Toutefois, cette énergie à elle seule ne déclenche pas les orages. Il faut d'autres paramètres comme un changement de masse d'air (par exemple).

 

Ces derniers temps, l'énergie potentielle disponible dans l'atmosphère est importante durant les journées, témoignant d'une masse d'air instable. Lorsqu'ils naissent, les orages ont donc de quoi se développer mais la faiblesse du flux leur confère un caractère peu mobile.

 

 

Des orages difficilement prévisibles

 

Cette masse d'air tropicale représente un casse-tête pour les modèles météo qui éprouvent les plus grandes peines du monde à modéliser et localiser correctement les cellules orageuses depuis ce week-end.

 

Situation à échelle continentale le mercredi 12 août 2020 - modèle GFS via meteociel.fr

 

En ce début de semaine, la masse d'air a beau être instable sur la France, on constate un manque de dynamisme qui empêche toute dégradation orageuse organisée. Un talweg est en approche par l'océan avec de l'air plus frais mais ce dernier est peu incisif et ne progresse que très lentement. Par conséquent, nous baignons toujours dans l'air très chaud et l'air plus frais reste situé au large de nos côtes océaniques.

 

Modélisation des quantités de pluie pour le mardi 11 août 2020 - modèle AROME via meteociel.fr

 

Malgré tout, nous avons vu plus haut que l'atmosphère contient des quantités importantes de vapeur d'eau. C'est cette humidité qui favorise des déclenchements orageux de manière très anarchique en ce début de semaine. Les modèles de prévision ont beaucoup de mal à anticiper ces déclenchements instables car ils ne sont dirigés par aucune dégradation organisée ni aucune véritable intrusion d'air frais.

 

La carte ci-dessus du modèle AROME illustre parfaitement la situation avec des secteurs susceptibles de recevoir 20 à 30 mm (voire très localement davantage) alors il n'est parfois rien modélisé à quelques kilomètres. Tout se joue à une échelle très locale, rendant la prévision précise des orages quasiment impossible.

 

Anomalies thermiques de la masse d'air du mardi 11 au vendredi 14 août 2020 - via wxcharts.com

 

L'approche du talweg et de l'air plus frais qui lui est associé apportera un contraste de masse d'air qui résultera d'orages orages plus fréquents et plus organisés dès la journée du mercredi 12 août sur la moitié ouest de la France. Ils progresseront un peu plus vers l'est jeudi.

 

Néanmoins, l'animation ci-dessus illustre parfaitement le fait que l'intrusion d'air frais sera assez limitée en allant vers l'est de notre territoire. Ainsi, la fin de semaine restera assez chaude mais plus respirable (on ne parlera plus de canicule). C'est aussi la raison pour laquelle les orages - bien que plus fréquents mercredi et jeudi - ne prendront tout de même pas la forme d'une vague orageuse généralisée.

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google