Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

>Le dispositif préfectoral d’information et de recommandation demeure activé concernant la pollution aux particules fines ce dimanche. La situation ne devrait guère s’arranger en début de semaine avec un nouveau pic envisagé (>>).



>Le vent d’Est continental dégage entièrement le ciel depuis ce matin. Malgré ce ciel clair, les températures ont eu bien du mal à augmenter après-midi par phénomène d’inversion thermique, avec seulement 7°C au meilleur de la journée >>

dimanche 04 à 16:56

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 5/10 (MOYEN)
Vent : -

Pression :
Twitter

Ni chaud, ni froid...

Retour à la liste

Article publié le 08/01/2006

Le phénomène passe pratiquement inaperçu car il n'est pas spectaculaire. Il faut pourtant savoir que depuis le début du mois de novembre aucune période de grande douceur n'a pour le moment eu lieu en France. Si l'on excepte les petites vagues de froid de la fin des mois de novembre et décembre, la saison froide ne présente pas de caractère extraordinaire. En revanche, lorsque l'on regarde la situation d'une manière plus globale, on s'aperçoit que l'Europe occidentale est en permanence située dans une vaste zone de temps froid, contrairement à l'Amérique du nord, où les températures sont plus élevées que la moyenne. Tout se passe comme si l'influence océanique qui repousse habituellement l'air froid était plus faible cette année. L'air glacial d'origine continentale concerne essentiellement les régions situées à l'est de l'Oural, qu'il ne peut franchir.

Or, si l'on considère que, actuellement, le Gulf stream a du mal à jouer son rôle régulateur, on imagine alors ce qui se passerait si de telles masses d'air glaciales réussissaient à s'infiltrer à l'ouest de l'Oural. Elles menaceraient alors directement nos régions, comme ce fut par exemple le cas en février 1956....

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google