Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

+ L‘épisode neigeux présent en moyenne vallée du Rhône commence à remonter vers la Bourgogne. Demain, le front atteindra la région où il donnera de la pluie en majorité. Néanmoins, un phénomène d’isothermie pourrait également être observé chez nous, changeant la partiellement ou totalement la pluie en neige notamment sur les secteurs habituellement favorisés (Yvelines, Val d’Oise, sur les plateaux).

+ Aucune gène à la circulation ne devrait être à redouter car ces chutes de neige se produiront par des températures positives, si elles ont lieu. Paris et la basse vallée de Seine seront épargnés.

jeudi 14 à 17:07

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Septembre 2019 le plus chaud dans le Monde : confirmation de la NOAA

Retour à la liste

Article publié le 19/10/2019

L'information avait été donné il y a environ deux semaines par le programme Européen de Surveillance de la Terre "Copernicus" (vous pouvez encore consulter notre actualité dédiée >>). Désormais, la NOAA (agence américaine d'observation océanique et atmosphérique) le confirme à son tour avec son bilan mensuel publié il y a quelques jours : septembre 2019 est devenu le mois de septembre le plus chaud à l'échelle mondiale depuis 1880.

Lors de ce mois de septembre 2019, l'anomalie de température mondiale a atteint +0.95°C (par rapport à la moyenne du 20ème siècle). Il s'agit d'une valeur a égalité avec le mois de septembre 2015.

Anomalie* de température (océans + continents) en septembre depuis 1880 - NOAA

L'anomalie de la NOAA se mesure par rapport à la moyenne du 20e siècle (1900-1999).

 

Les secteurs où la chaleur a été la plus anormale se situent sur l'Alaska, l'Ouest du Canada, le sud des Etats-Unis, le nord de l'océan Pacifique, les mers de Béring et de Barents (Arctique), le centre du continent sud-Américain, la Mongolie, et le nord de la Russie : sur tous ces secteurs, l'anomalie a dépassé les +2.0°C.

Bien que rares, il existe toutefois quelques territoires où septembre 2019 a été un peu plus frais que la moyenne : notons l'Indonésie, le nord de l'Australie, l'Ouest de l'Asie, le sud de l'océan Indien ou encore le sud-est de l'océan Pacifique (sans battre de records).

Anomalie de température (en °C) en septembre 2019 par rapport à la moyenne 1981-2010 - NOAA

 

La NOAA fait également le point sur les anomalies thermiques sur chaque continent. Hormis sur l'Europe, ce mois de septembre se positionne sur le podium des plus chauds jamais observés sur tous les autres continents.

-> Continent Nord-Américain : mois de septembre le plus chaud jamais observé. Sur les Etats-Unis et Hawaïi, il s'agit du 2e mois de septembre le plus chaud. Pour l'Alaska, celui-ci se place au 3e rang. A noter la présence de la tempête tropicale Imelda ayant provoqué d'importantes inondations sur l'Est du Texas.

-> Continent Sud-Américain : septembre 2019 est le 3e plus chaud jamais observé, derrière septembre 2015 et 2014.

-> Continent Européen : il s'agissait du 8e mois de septembre le plus chaud.

-> Continent Asiatique : septembre 2019 se classe 3e parmi les plus chauds, derrière septembre 2016 et 2005.

-> Continent Africain : sur le podium avec une 2e place, derrière le record de septembre 2017.

En terme de banquise, l'éténdue des glaces de l'Arctique a été en septembre la 3e plus basse observée en 41 années de mesures. Pour l'Antarctique, il s'agissait de la 13e éténdue la plus basse pour un mois de septembre.

 

Anomalies climatiques et évènements sur le globe - septembre 2019 - NOAA

 

Sur les neuf premiers mois de l'année (janvier à septembre), la tendance repart également à la hausse... L'anomalie s'élève désormais à +0.94°C (par rapport au 20è siècle) et passe au 2e rang juste devant 2017 (+0.93°C), mais encore derrière l'année 2016 record en la matière (+1.06°C).

Le bilan s'annonce donc très mauvais : l'année 2019 devrait être la 2e ou la 3e année la plus chaude relevée depuis la fin de l'ère pré-industrielle.

Anomalie de température (océans + continents) sur la période janvier-septembre depuis 1880 - NOAA

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google