Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

> Certains secteurs ont profité d’un soleil gagnant ce mercredi alors que d’autres (dont Paris) furent plus longuement à l’ombre de bancs nuageux locaux et stagnants non initialement prévus.

> Bien qu’en légère baisse, les températures étaient encore clémentes au lever du jour : 16°C sur les toits de St Germain des Prés, 14°C au Parc Montsouris, 10°C à l’hippodrome de Longchamp, 9°C à Melun et 7°C à Meaux. Nous n’atteindrons plus le seuil de la chaleur (25°C) désormais mais les températures de cet après-midi et de la fin de semaine demeureront très supérieures à la normale. Il ferait plus frais en début de semaine prochaine mais il ne pleuvrait toujours pas ou si peu.

mercredi 17 à 16:18

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 5/10 (MOYEN)
Vent : -

Pression :
Twitter

Un automne 2005 exceptionnellement chaud...

Retour à la liste

Article publié le 29/10/2005

Cette année, l'automne est assez particulier - les masses d'air tropicales qui circulent sur l'Europe sont beaucoup plus importantes que d'habitude - les réserves en air froid ont du mal à se reconstituer aux latitudes élevées - le nombre des cyclones atteint des chiffres records et des puissances encore jamais égalées dans la zone Caraïbes. Bref, le processus de réchauffement climatique semble entrer dans une nouvelle phase et la période de douceur que nous connaissons actuellement est tout à fait inédite. Cet "emballement" est assez inquiétant et dans les prochains mois il faudra surveiller la moyenne des températures de l'ensemble de la planète, même si des vagues de froid restent localement et épisodiquement tout à fait possibles.

Avec une température de plus de 3°C au-dessus de la normale, le mois d'octobre est incontestablement le plus remaquable de cette année 2005. Notons d'ailleurs que ce mois très particulier a été marquée par des émeutes urbaines sans précédentes en France.

 

Si la relative vague de chaleur que nous connaissons depuis pratiquement une semaine n'a pas intéressé grand monde dans les médias, c'est que ce phénomène n'est jamais spectaculaire en cette saison. Et pourtant... il y a de quoi se préoccuper car jamais les températures n'avaient atteint des valeurs aussi élevées de façon aussi durable. Il faut savoir que cette situation est semblable à celle du mois d'août 2003 et si elle avait eu lieu en été, les températures auraient de nouveau flirté avec les 40º. Ce type d'évènement autorise à penser qu'une nouvelle canicule de type "août 2003" se reproduira vraisemblablement dans les prochaines années.

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google