Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Nous nous dirigeons vers un week-end de Pentecôte estival, à la fois très ensoleillé et chaud. Il s’agira même de la Pentecôte la plus estivale depuis 2010 à l‘échelle nationale.

Le soleil, qui règnera à nouveau sans partages aujourd’hui, nous dirige vers des records d’ensoleillement pour le mois de mai.

vendredi 22 à 11:09

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 5/10 (MOYEN)
Vent : -

Pression :
Twitter

Une première quinzaine de Mai très perturbée, qu'en est-il pour la suite ?

Retour à la liste

Article publié le 15/05/2020

Une première moitié de Mai contrastée sur la France :

Si le mois d’Avril s’était démarqué comme particulièrement chaud et sec sur la majorité du pays, le mois de Mai a changé la donne. De nombreuses dégradations ont concerné le pays et l’air frais a fait son grand retour.

 

Episode pluvieux conséquent dans les Alpes du 1er au 3 Mai :

 

La sécheresse superficielle des sols était présente depuis le début de l’année sur le Centre-Est du pays et parfois marquée. Celle-ci fut altérée lors de cet épisode pluvieux, notamment près des Alpes du Nord avec des cumuls parfois importants sur ces 3 jours. Une perturbation s'est en effet retrouvée bloquée contre les Alpes durant cette période en flux d'Ouest/Nord-Ouest perturbé, apportant de forts cumulus sur le Nord du massif.

  • Le Grand Bornand: 126mm (Haute-Savoie)
  • Val d’Isère : 120mm (Savoie)
  • Saint-Pierre-Les-Egaux : 102mm (Isère)
  • Gresse-en-Vercors : 102mm (Isère)
  • Crempigny Albanais: 96mm (Haute-Savoie)
  • Bourg-Saint-Maurice: 89mm (Savoie)
  • Saint-Michel-de-Maurienne: 89mm (Savoie)

 

Ces pluies furent également conjuguées à une fonte importante du manteau neigeux accumulé cet hiver au-dessus de 2500 à 3000m d’altitude. Ceci a entraîné une crue parfois assez importante de certains cours d’eau, notamment l’Isère qui a atteint sa crue de référence du 3 Mars 2007:

 

Coup de chaleur et orages dans le Sud-Ouest les 4 et 5 Mai :

 

Un puissant effet de foehn s’est en effet mis en place sur les Pyrénées-Orientales en cours de journée avec des températures ayant dépassé pour la première fois le seuil de fortes chaleurs en 2020

 

Le thermomètre a en effet atteint 35.4°C à Combo-les-Bains(64), les 35°C n’avaient jamais été atteint aussi tôt dans l’année sur le pays depuis le début des relevés météorologiques. D’autres valeurs remarquables ont pu être relevées dans le Sud-Ouest du pays avec un ressenti pleinement estival :

 

  • 32,0°C À Biscarrosse (40)
  • 31,9°C À Biarritz (64)
  • 31,5°C À Dax (40)
  • 31,5°C Au Cap Ferret (33)

En soirée, avec l’arrivée de l’air frais océanique sur des basses couches surchauffées, une puissante dégradation orageuse s’est mise en place sur la façade Atlantique avec la survenue de forts orages parfois bien venteux (103km/h à Belin-Beliet (Landes) ) et très pluvieux, notamment de la Vendée à la Bretagne où des inondations locales ont été signalées.

 

Impact de foudre à l'Île-d'Elle (85) en fin de soirée du 4 mai 2020 - photo Léo Bariller

 

Violents orages sur le pays le Samedi 9 Mai :

Durant le week-end suivant, ce sont à nouveau les orages qui ont fait l’actualité. Dans le Sud-Ouest, la grêle fut par endroit forte avec de nombreux dégâts sur la végétation, notamment dans les Landes:

 

En soirée, c’est l’agglomération parisienne qui fut concernée par les orages avec notamment une cellule ayant stationné pendant plusieurs heures sur l’Ouest de la capitale, engendrant des inondations locales et des ruissellements très importants. Des cumuls de 60 à 70mm ont ainsi pu être relevés en quelques heures.

Sur cette journée, bien que localisés, les cumuls furent par endroit marqués, notamment dans le Centre et le Sud-Ouest du pays.

Classement des cumuls de précipitations durant la journée du 9 Mai 2020 - Météo-Villes

 

Autre phénomène remarquable, une tornade a provoqué des dégâts dans le Morbihan sur la commune de Langonnet. Aucun blessé ne fut à déplorer fort heureusement.

 

Episode pluvieux intense dans le Sud-Ouest Les 10 et 11 mai :

Des pluies modérées à assez fortes durables ont concerné les régions du Sud-Ouest du pays entre Dimanche et Mardi. Si les intensités ne furent pas exceptionnelles, c’est leur durée et leur stationnarité qui ont été remarquables. On a ainsi pu relever :

  • 302 Mm Au Barrage Du Vintrou (82)
  • 204 Mm À Sauveterre (82)
  • 174 Mm À Montredon-Labessonnié (82)
  • 165 Mm À Vabres (82)
  • 137 Mm À Belin-Beliet (33)
  • 135 Mm À Captieux-Retjons (33)
  • 122 Mm À Laruns (64)
  • 117 Mm À Belis (40)
  • 105 Mm À Sauternes (33)
  • 104 Mm À Villeneuve De Marsan (40)
  • 102 Mm À Sare (64)

 

Bien heureusement, la réaction des cours d’eau fut moins importante que ne pouvait le laisser entendre la vigilance rouge déclenchée par Météo-France. Néanmoins, des crues se sont tout de même produites, notamment sur l'Adour moyen (Landes) et l'Agout (Tarn).

 

À Castres, l'Agout a atteint une côte de 2,82m lundi après-midi, inondant certains parkings situés sur les quais. Cette crue a dépassé celle du 13 novembre 1999 (2,02m) mais est restée inférieure à celle du 8 décembre 1996 (3,32m). Toujours sur l'Agout, la station de mesure du Pont de Lavaur a enregistré une hausse de son niveau de plus de 6 mètres en moins de 24h !

 

Inondations sur la commune de Langon en Gironde ce lundi 11 mai 2020 au matin - via TF1

 

Durant la nuit du 10 au 11 Mai, c’est le Sud-Est qui fut concerné par les intempéries avec de violentes précipitations sur les Alpes-Maritimes. Mandelieu a battu son record mensuel de précipitations en 24h avec 93.5mm et jusqu’à 133.6mm ont été relevés à Chateauneuf-Grasse(06).

 

Voiture emportée dans la Mourachonne sur la commune de Grasse (06) au matin du 11 Mai - Via Facebook : Riviera météo 06

 

Retour des gelées sur le Nord du pays pour les Saints-de-Glace :

 

La fraîcheur a fait son grand retour pour le début du déconfinement sur le pays avec le retour des gelées dans le Nord. La matinée du 12 Mai fût même froide par endroit avec des températures descendant parfois bien en-dessous de 0°C

 

  • -1.8°C À Porcelette (57)
  • -1.7°C À Buhl-Lorraine (57)
  • -1.1°C À Boviolles (55)
  • -1.0°C À Badonviller (54)
  • -0.9°C À Doullens (80)
  • -0.7°C À Épinal (88)
  • -0.6°C À Rocroi (08)
  • -0.2°C À Luxeuil (70)

 

Les maximales n’ont d’ailleurs pas été à la hauteur d’une mi-Mai durant cette journée. Des records de froid pour des températures maximales ont également été établis, notamment dans le Sud-Ouest du pays, sous de faibles pluies et une grisaille persistante. À Bordeaux par exemple, le thermomètre n'est pas monté au dessus de 12,3°C, la valeur la plus basse pour un 12 mai depuis le début des relevés.

 

>> Cette première partie de Mai fut donc particulièrement perturbée sur le pays avec de nombreuses dégradations engendrant des dégâts par endroit marqués. Si la douceur et même la chaleur était présente en début de période, la fraîcheur a fait son grand retour avant la mi-Mai.

 

Les précipitations ont été excédentaires sur une grande partie du pays, une aubaine pour lutter contre l'humdité des sols grandissante depuis le début de l'année, notamment dans l'Est. Seules les côtes de la Manche et notamment le Nord et le Pas-de-Calais ainsi que la Corse et le Sud de la Bretagne ont retrouvé des précipitations sous les normales. 

 

Rapport à la normale des précipitations du 1er au 14 Mai (gauche) et indices d'humidité des sols au 19 Avril dernier (droite) - Cartes : Météo-France

 

Vers un temps plus calme et doux sur le pays pour le reste du mois de Mai ?

 

Si l’agitation et la fraîcheur ont marqué ces 15 premiers jours de Mai, la situation semble peu à peu se calmer pour le reste du mois. La douceur printanière devrait progressivement faire son retour avec la mise en place d’un flux de Sud-Ouest plus chaud en altitude. 

 

Schéma de la situation atmopshérique prévue pour le Mercredi 20 Mai - Modèle GFS via météociel.fr légendé par Météo-Villes

 

Les 20°C devraient à nouveau être dépassés sur une grande partie du pays dès le début de semaine, parfois plus de 25°C sur le Sud et le Sud-Ouest entre Mardi et Jeudi. Ces températures devraient également être accompagnées d'un soleil souvent dominant, notamment en première partie de semaine. Un temps bien plus printanier que celui que nous venons de connaître cette semaine !

 

Températures maximales prévues pour les 19 et 20 Mai - Via WeatherOnline

 

Si le temps pourrait temporairement se dégrader en fin de semaine avec la circulation de fronts atténués sur le Nord du pays et l’intrusion d’un air plus frais par l’océan, la suite semble également plus prometteuse et douce. Le flux devrait à nouveau s’orienter au Sud-Ouest sur l’Ouest de l’Europe avec des températures pouvant redevenir chaudes pour la dernière semaine de Mai sur la France.

 

C’est en tout cas le scénario qu’envisage le modèle de prévision saisonnière Européen. Des anomalies de températures positives sur tout le pays durant cette période avec des excédents souvent compris entre +1 et +1.5°C, parfois +2°C sur l’Ouest.

 

 

Anomalies de températures sur l'Ouest de l'Europe pour la semaine du 25 au 31 Mai - Modèle ECMWF 

 

Côté précipitations, cette dernière semaine de Mai semblerai bien plus sèche que ce que nous avons pu connaître depuis le début du mois. Les précipitations les plus marquées sembleraient en effet circuler près de la péninsule Ibérique, laissant un temps plus sec que la normale sur le pays, généralement ensoleillé et anticyclonique. Seules les régions Méditerranéennes pourraient être concernées par des pluies plus fréquentes pour finir ce mois de Mai :

 

Anomalies de précipitations sur l'Ouest de l'Europe pour la semaine du 25 au 31 Mai - Modèle ECMWF

 

Un mois de Mai s’annonçant très contrasté donc. Après une première quinzaine très perturbée, marquée par les orages, la pluie, les coups de chaleurs marqués et un coup de frais tardif, le temps semble devenir plus stable jusqu’au mois de Juin avec des températures à nouveau bien douces.

 


Ceci pourrait induire un mois de Mai présentant une température moyenne mensuelle à nouveau supérieure aux normales 1981-2010, soit le 12 ème mois consécutif, un record qui continuerait d'être battu. Verdict d'ici deux semaines

 

 

       

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google