Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Vent fort entre Bretagne & Manche au passage de Wolfgang

Retour à la liste

Article publié le 30/07/2019

Une dépression compacte baptisée Wolfgang a circulé de l'Atlantique vers l'Angleterre via la Manche lundi 29 et mardi 30 juillet avec un creux proche des littoraux entre Bretagne et Cotentin. Ce phénomène est inhabituel sur ces secteurs à cette époque de l'année.


Dépression Wolfgang - Observée le 29 juillet 2019 à 12 h 22 - Meteop-B via Woksat


Dépression Wolfgang - Prévision le 30 juillet 2019 à 14 h - Université de Berlin

Des rafales de 90 km/h et plus ont été relevées en Bretagne. Des secours ont été nécessaires sur une mer forte (>>, >>).



Bien qu'inhabituels, les vents associés à cette dépression Wolfgang n'ont pas été destructeurs. Cela n'avait pas été le cas il y a 50 ans. Pourtant, l'été 1969 s'annonçait sous de bons auspices. Sur les ondes, les gémissements de Jane Birkin et Serge Gainsbourg présageaient un été chaud dans tous les sens du terme, d'autant que le gouvernement de Maurice Couve de Murville avait décrété la 4ème semaine de congés payés le 17 mai. La mission Apollo 11 faisait rêver, la première visant à poser des hommes sur le sol lunaire.

 

Un évènement imprévu ternit cependant le tableau. Une tempête très inhabituelle pour la saison concerna le Nord-Ouest de la France le 6 juillet 1969. Une dépression s’est creusée très rapidement sur la pointe bretonne l’après-midi puis s'est évacuée vers la Mer du Nord au matin du 7. Les vents ont forci brusquement et ont surpris.


Claude FONS - La tempête du 6 juillet 1969 (Met-Mar, n°72, juillet 1971, pp. 32-39)

La pression atmosphérique minimale en France fut de 998 hPa à Cancale, on observa une forte de baisse (-9 hPa en 3 h) sur l'Ile de Groix et une forte hausse (+8 hPa en 3 h) à la pointe de Penmarc'h. Une rafale de 166 km/h fut relevée par un anémomètre sur la Préfecture Maritime de Brest. Par ailleurs, la Météorologie Nationale releva 155 km/h à l'Ile de Batz, 151 km/h à Lanvéoc et 137 km/h à la Pointe du Raz (les anémomètres de l'époque avaient néanmoins tendance à surestimer les rafales). Une houle exceptionnelle pour la saison a atteint les 8 mètres en Manche, on peut même raisonnablement estimer des creux de 10 à 12 mètres localement en baie de Saint-Malo.




Cette tempête fit de très nombreux dégâts matériels et de nombreuses victimes, principalement sur la Bretagne et près des côtes de la Manche : une trentaine de morts et une quarantaine de blessés dont de nombreux plaisanciers et pêcheurs encore en mer au moment où la tempête se déclara. De nombreuses tentes furent soufflées et des caravanes se sont couchées dans les campings où la panique était de mise. Nombreux furent les arbres arrachés, les tuiles emportées et les lignes téléphoniques ou électriques dévastées. Le chapiteau du cirque Bouglione a été soufflé à Audierne, les vitres du palais des festivals de Dinard ont explosé. À Granville, la toiture de la chapelle Notre-Dame du Cap Lihou fut sérieusement endommagée.


Météo Treilly (site internet désormais indisponible)

Deux semaines plus tard, le 20 juillet 1969, l'Américain Neil Armstrong fut le premier homme à poser le pied sur la Lune : « C'est un petit pas pour l'homme, un bond de géant pour l'humanité ».


Project Apollo Archive

Retrouvez cet évènement et bien d'autres dont plusieurs tempêtes estivales sur notre almanach (>>) et notre chronique (>>).


 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google