Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

18h19 – Nous bénéficions d’un soleil dominant bien qu’associé à un voile nuageux qui redevient un peu plus présent en cette fin de journée et qui nous accompagnera en soirée et nuit.

>> Cet après-midi, le thermomètre est monté jusqu‘à 24,1°C à Paris-Montsouris, à un petit dixième du record de douceur pour un 7 avril (24,2°C en 2011) !

En ces temps inédits si vous souhaitez nous soutenir, c’est ici >> En espérant que la passion nous permettra de résister ! Merci à vous ;)

mardi 07 à 18:18

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 5/10 (MOYEN)
Vent : -

Pression :
Twitter

Vers l'hiver le plus doux jamais enregistré ?

Retour à la liste

Article publié le 17/02/2020

Cela n'aura échappé à personne, nous vivons un hiver excessivement doux. L'ensemble du continent européen surchauffe et le globe a enregistré son mois de janvier le plus chaud depuis le début des relevés. En France, l'hiver 2019-2020 pourrait bien devenir le plus chaud jamais observé !

 

Le mois de janvier le plus chaud jamais observé dans le monde

 

Le mois de janvier 2020 a été marqué par des températures excessivement douces en de nombreuses régions du globe. À échelle de la Terre, il s'est classé au premier rang des mois de janvier les plus chauds depuis le début des relevés normalisés de la NOAA (en 1880).

 

Anomalies de températures sur la Terre au cours des mois de janvier depuis 1880, janvier 2020 arrive en première position - NOAA

 

Anomalies de températures à la surface du globe au cours du mois de janvier 2020 - NOAA

 

L'hémisphère nord s'est particulièrement distingué par des anomalies très importantes. Le continent nord-américain a enregistré des excédents thermiques très prononcés, en particulier sur la partie est du Canada et des États-Unis. Toutefois, c'est bien l'Europe qui fut la région la plus surchauffée au cours du premier mois de l'année 2020.

 

Anomalies de températures sur le continent européen au cours du mois de janvier 2020 - via Karsten Haustein

 

À échelle du continent européen, janvier 2020 s'est classé au deuxième rang des janviers les plus chauds depuis le début des relevés, se positionnant juste derrière janvier 2007. Toutefois, il s'agissait du mois de janvier le plus chaud jamais observé dans plusieurs pays européens.

Comme le montre la carte ci-dessus, les anomalies thermiques au cours du premier mois de l'année ont été exceptionnelles en Russie. Dans le nord-ouest du pays, les écarts à la normale ont atteint +5 à +7°C sur l'ensemble du mois ! La Scandinavie a également enregistré des anomalies remarquables (notamment la Suède et la Finlande).

 

 

Une surchauffe toujours aussi nette en février

 

Depuis le début du mois de février, plusieurs pics de douceur exceptionnels (pour ne pas dire de chaleur) ont été observés sur le continent européen et notamment en France. Jusqu'à hier, les températures se situaient à des niveaux dignes du coeur du printemps, voire même de l'été dans le sud-ouest (jusqu'à 28°C dans les Pyrénées-Atlantiques).

 

Anomalie thermique en France du 1er au 16 février 2020 - via Météo France

 

Avec l'omniprésence de la douceur en France depuis le début du mois, les anomalies thermiques à la normale sont exceptionnelles entre le 1er et le 16 février. Sur la quasi-totalité des régions, l'écart thermique à la normale est de +3 à +5°C sur plus de la moitié du mois ! Février 2020 est ainsi en course pour devenir le mois de février le plus chaud jamais observé en France, alors que de nombreux records de douceur/chaleur sont déjà tombés à échelle locale.

 

 

L'hiver actuel bien parti pour détrôner l'hiver 2015-2016 !

 

En France, c'est l'hiver météorologique 2015-2016 qui détient la palme de l'hiver le plus chaud jamais observé depuis le début du siècle dernier. Il y a toutefois des chances qu'il descende sur la deuxième marche du podium dans les prochaines semaines car l'hiver actuel est susceptible de le détrôner !

 

Anomalie thermique en France sur la saison hivernale 2019-2020, arrêtée au 16 février - via Météo France

 

Comme le montre la carte ci-dessus, les anomalies thermiques sur l'hiver 2019-2020 (arrêtées au 16 février) sont souvent de l'ordre de +3°C du sud-ouest jusqu'au nord-est, un peu moindres en allant vers la Manche.

En France, les anomalies thermiques ont été de +2,4°C en décembre 2019 et de +2,2°C en janvier 2020, soit une anomalie de +2,3°C sur les deux premiers tiers de l'hiver. Pour l'instant, l'anomalie thermique depuis le début du mois de février atteint près de +4°C, un chiffre qui suffirait à faire de l'hiver 2019-2020 le plus chaud jamais observé en France !

 

Écarts thermiques à la normale sur les saisons hivernales depuis 1940, l'hiver 2019-2020 est provisoirement le plus chaud ! - via Météo France

 

À ce jour, l'hiver 2019-2020 est le plus chaud jamais observé en France avec une anomalie provisoire de l'ordre de +2,8°C à échelle nationale, dépassant l'hiver 2015-2016 et son anomalie de +2,6°C.

Il faudra encore patienter 2 semaines pour connaître l'anomalie définitive du mois de février en France et donc savoir si l'hiver 2019-2020 détrône l'hiver 2015-2016. Compte tenu des prévisions restant douces pour la fin du mois, il y a de réelles chances que cela se produise...

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google