Récupération de votre position...
Météo en France

Doit-on craindre une CANICULE comme en 2003 ? (mise à jour du 1608)

Retour à la liste

Article publié le 16/08/2012

A la question : Doit-on craindre une CANICULE comme en 2003 ? La réponse est clairement NON et pour plusieurs raisons :

1 / Ce coup de chaleur n'atteindra pas l'intensité de 2003 (même si nous battrons sans doute des records quotidiens dans certaines villes). Car si elle hante presque systématiquement les esprits (pour ceux qui l'on vécu), la canicule de 2003 était un évènement HISTORIQUE. Jamais la France n'avait connu un tel phénomène depuis que l'on effectue des relevés météo réguliers.Malgré la hausse globale des températures qui s'accélère depuis plus de 25 ans, il serait donc incroyable qu'un nouvel épisode de chaleur historique se produise à une date aussi tardive (même si nous allons de surprises en surprises depuis quelques années...).

2/ D'ailleurs, nous ne sommes plus en plein coeur de l'été et il est désormais difficile d'atteindre des records de chaleur absolus (et donc de battre les records absolus de 2003).

>> Températures moyennes et records quotidiens en août pour Paris

>> pour Lyon

3 / Il s'agira d'un coup de chaleur assez passager sur la moitié Nord (seulement 2 à 4 jours), plus durable dans le Sud (et notamment le Sud-est), mais pas aussi important que celui de 2003. Pour rappel, la vague de chaleur d'août 2003 avait duré 10 jours !

CEPENDANT, après avoir connu un été plutôt frais, les habitants de la moitié Nord de la France ne sont plus habitués à de telles températures. Les prochains jours seront donc très difficiles.

 

Chaleur Paris août 2003

La une du journal Le Parisien en août 2003

 

PREVISIONS POUR LES PROCHAINS JOURS ET COMPARAISONS AVEC AOÛT 2003

 

MASSES D'AIR A 850 hpa

Prévisions pour dimanche 19 août 2012 Observation du 10 août 2003

La situation prévue pour dimanche 19 août 2012 ressemble à celle du 10 août 2003, l'une des journées les plus chaudes depuis le milieu du 19eme siècle. CEPENDANT, selon les derniers scénarios (et contrairement à ce qui s'était passé en août 2003 où cette langue d'air extrêmement chaud avait persisté durant au moins une semaine), il semble que cette fois-ci, ce sera un peu plus temporaire. La zone très chaude (entre 20 et 25°C à 850 hpa soit 1500 m d'altitude) s'étendrait sur toute la France entre samedi et dimanche, puis elle se décalerait progressivement vers le sud-est.

 

   
températures maximales août 2003

A quelques exceptions pès, les températures maximales de ce week-end (pic de chaleur) sont en légèrement en dessous de celles qui étaient mesurées en août 2003 car pour atteindre les valeurs d'août 2003, il faudrait que la masse d'air très chaude s'installe sur les mêmes régions pendant au moins 3 à 5 jours. D'autre part, entre le 10/12 août (pic de chaleur de 2003) et le 19 août (pic de chaleur de 2012), le soleil n'est pas aussi puissant et il y a une différence d'environ 1°C.

Cecpendant, ce qui fait surtout la différence avec 2003, c'est la durée et l'étendue de cette vague de chaleur.

CONCLUSION : cet épisode sera le plus chaud de l'année et probbalement depuis 2006 (donc exceptionnel). Il n'atteindra probablement pas l'intensité et surtout la durée de la vague de chaleur de 2003 mais méfions-nous de son impact et ne le sous-estimons pas.

>> Bulletin météo réactualisé tous les jours

Copyright 2012 - METEO-VILLES

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google