Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

> Vigilance orange canicule (>>). La température ne s’est pas abaissée en-dessous de 21,0°C la nuit dernière au Parc Montsouris, 22,9°C sur notre station située sur les toits de St Germain des Prés.

> Le record mensuel et absolu de chaleur diurne est de 40,4°C le 28 juillet 1947 à Paris-Montsouris. Les records mensuel et absolu de chaleur nocturne sont respectivement de 24,0°C le 4 juillet 1976 et 25,5°C le 12 août 2003.

Ailleurs en IDF, les records de chaleur sont : 42,2° à Saint-Maur (94), 42° à Fontenay (92), 41,4° à Dourdan (91), 41,2° à Mereville (91), 41° à Maule (78), 41° à Joinville (94), 41° à Limeil (94), 40,9° à Colombes (92), 40,8° à Champagne persan (95), 40,8° à Chapet (78), 40,5° à Bagatelle (75), 40,5° à la Salpêtrière (75).

> Une pollution à l’ozone aggrave les effets de la canicule (>>). La circulation différenciée est activée jusqu‘à nouvel ordre (>>, >>).

> Des arrêtés sécheresse sont en cours dans notre département (>>).

mardi 23 à 08:39

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 7/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Orages : l'année 2018 la plus foudroyée des 30 dernières années

Retour à la liste

Article publié le 05/01/2019

Si l'année 2018 a été la plus chaude depuis le début des relevés en France (>>), elle l'a également été en terme de foudroiement.

En effet, ce ne sont pas mois de 724 953 éclairs nuage-sol qui ont été recensés l'année dernière par le réseau Météorage à travers toute la métropole. Un total record depuis la fin des années 1980 (début des mesures du phénomène), dépassant l'année 1995 (696 999 impacts) et 1994 (663 337 impacts). Ce nombre annuel d'impacts dépasse même les années 2016 et 2017 cumulées (étant a contrario parmi les moins foudroyées).

Comme souvent, ce sont les régions du Nord-Ouest qui ont été les plus épargnées, à l'inverse du Sud-Est où ces orages ont été réguliers durant la période estivale. Si la Corse est la région administrative avec la densité de foudroiement la plus élevée (3.13 éclairs nuage-sol /km2), c'est le département des Bouches-du-Rhône qui a été le plus foudroyé en 2018 (3.47 éclairs / km2).

De manière plus locale, l'agglomération Marseillaise, une portion des Cévennes Gardoises et Ardéchoises, les sommets de Haute-Corse ainsi que l'Est du département du Jura ont subi l'activité électrique la plus importante. C'est dans ce dernier département où l'on retrouve la commune la plus touchée : pas moins de 14,48 éclairs nuage-sol /km2 sur la commune de La Favière, soit 40 éclairs sur ce seul village de moins de 3 km2 (28 habitants).

Carte Météo-France / Météorage

Infographie : Météorage

Cette saison orageuse très active a été portée par un mois de Mai remarquable : 182 127 impacts nuage-sol, soit le quart de l'activité orageuse de l'année, et trois fois plus que la moyenne d'un mois de mai habituel. La dernière décade a été la plus active, marquée par des orages récurrents particulièrement violents sur une bonne partie du territoire (pic à plus de 12 000 communes touchées sur la seule journée du 28 mai), occasionnant notamment inondations et coulées de boue sur de nombreuses régions.

Nombre de communes concernées par les orages en mai 2018 - Keraunos

Inondations sous orage à Auffay (76) - 24 mai 2018 - Paris Normandie

Symbole de cette année exceptionnellement orageuse, la Tour Eiffel foudroyée à plusieurs reprises lors de ce mois de mai.

Impacts de foudre sur la Tour Eiffel le 22 mai et le 28 mai 2018 - Bertrand Kulik

Consultez ou re-consultez notre actualité retraçant ces violents orages du mois de mai pour plus d'informations et illustrations >>

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google