Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

> Vigilance orange en raison des fortes chaleurs allant crescendo. L’Ile de France est entre deux influences, l’une fortement caniculaire en direction de la Bourgogne et l’autre nettement plus raisonnable en direction de la Normandie et se la Picardie. Globalement, ce vent de Nord-Est nous permet tout de même d‘échapper aux températures extrêmes que l’on pouvait craindre et qui, finalement, devraient se produire un peu plus au Sud (>>).

> Les records mensuels et absolus à Paris Montsouris sont respectivement de 37,6°C le 26/6/1947 et 40,4°C le 28/7/1947 concernant les maximales, 23,7°C le 22/6/2017 et 25,5°C le 12 août 2003 concernant les minimales. Suivez l‘évolution de cette canicule via notre article (>>). Une cartographie des îlots de fraîcheur est disponible (>>).

> La circulation différenciée est activée (>>, >>) et le stationnement résidentiel est gratuit à Paris aujourd’hui (>>) en raison d’un pic de pollution à l’ozone.

mercredi 26 à 21:01

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 7/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Pâques sonnent les premières chaleurs d'avril

Retour à la liste

Article publié le 23/04/2019

Cette période de Pâques 2019 a été marquée par la première véritable chaleur d'avril, et pourrait-on dire de l'année. La douceur remarquable de la fin février avait concerné de nombreuses régions, mais la chaleur à proprement parler (tempérautre supérieure ou égale à 25°C) n'était réservée qu'au Sud-Ouest du pays (avec des valeurs toutefois exceptionnelles pour l'époque de l'année >>). 

L'épisode de chaleur débuté le 18 avril et pour notre week-end de Pâques s'est montré plus long en terme de durée, et plus étendu. Au maximum, lors de la journée la plus chaude (20 avril), la moyenne nationale s'élevait à 23.6°C, et 19% du territoire avait alors observé plus de 25°C. En réalité, ce sont plus du tiers des stations métropolitaines qui ont au moins atteint une fois ce seuil de chaleur pour le moment.

* Statistiques établies à partir d'environ 175 stations du réseau métropolitain principal

La valeur maximale de l'année sur le réseau principal, alors détenue jusque-là par Dax et ses 27.1°C le 27 févruer dernier (!) a été détroné à deux reprises : tout d'abord par Paris (parc Montsouris) le 20 avril avec 27.2°C, puis par Carpentras le 22 avril avec 27.5°C. Sur le réseau secondaire, une température de 28.2°C a été observée à Montclus (arrière-pays Gardois) durant cette même journée du 22 avril.

A noter que plusieurs records mensuels de douceur nocturne ont été battus entre le 19 et le 22 février, principal aux abords de la méditerranée, à la faveur du vent d'Est. Des records sur des stations parfois très anciennes (depuis 1936 pour Toulon, et 1959 pour Hyères).

Néanmoins, pas de records à signaler en terme de température maximale. Car avril se démarque par l'apparition des premières fortes chaleurs estivales (>30°C), ce qui était notamment le cas en 1949, 2005... ou même très récemment, puisque ce seuil avait été franchi l'an dernier (Alsace, Pays Basque, Grenoble ou très localement en région Parisienne >>).

Mais cette période douce voire chaude ne devrait pas s'éterniser, puisque l'humidité et la fraicheur vont faire leur retour de manière généralisée cette semaine >> .

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google