Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

> Le dispositif préfectoral d’alerte est maintenu en raison de la pollution aux particules fines. La circulation alternée est reconduite ce jeudi (>>).

> Comme chaque matin, l’inversion de température est marquée avec, à 7 h, 7°C au sommet de la Tour Eiffel, 4°C sur notre station météo située sur les toits de St Germain des Prés, 2°C à Montsouris et -2°C sur l’hippodrome de Longchamp.

jeudi 08 à 07:33

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 9/10 (MAUVAIS)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 1941...

Déposez une photo

Ecarts à la normale 1941

Repères historiques

fin juin : l’Allemagne commence à envahir l’URSS et arrive aux portes de Moscou le 19 octobre.
7 décembre : le Japon attaque la base de « Pearl Harbor » puis le sud-est asiatique - les Etats-Unis entrent en guerre.
« Citizen Kane », avec Orson Welles, est le film de l’année.
Début de la pénurie de papier - les quotidiens ne font plus que quelques pages.


Evènements météo marquants de l’année

La vague de froid qui s’est interrompue au cours des derniers jours de l’année 1940, concerne de nouveau toute la France du 1er au 18 janvier (Pour plus de détails sur cet événement, CLIQUEZ ICI).

La Loire au niveau d’Angers
.
Une tempête de neige paralyse tout le pays le 1er janvier - il tombe 14 cm de neige à Toulouse, 15 cm à Paris et jusqu’à 40 cm à Moulins et Vichy - cette neige tient au sol jusqu’aux environs du 20 janvier - les températures descendent de nouveau très bas avec -20° à Clermont Ferrand, -19° à Vichy, -18° à Lyon, -17° à Moulins, -11° à Paris et -10° à Montpellier - en région parisienne, la Marne charrie des glaçon à partir du 8 janvier et la colline de St Cloud se transforme en une véritable station de sports d’hiver.


Paris et la place de la Concorde sous la neige


Le Vieux-Port de Marseille et ses barques enneigées

2 et 3 février : des chutes de neige collante provoquent d’importantes coupures d’électricité notamment en région parisienne - cette neige très lourde forme des cylindres de glace de 5cm sur les files électriques - la couche de neige au sol atteint 14cm à Paris.

.

Après la chute de neige collante exceptionnelle du 3 février à Paris
.

Concours de ski à St-Cloud
.


Un baigneur courageux dans une Seine partiellement gelée…!


La Seine gèle et complique la navigation

Les chômeurs de la guerre sont réquisitionnés pour déblayer les grandes artères de Paris (ici, les Champs-Elysées)



Patinage sur l’étang du Bois de Boulogne
.

Nuit du 15 au 16 février
Une violente tempête secoue une bonne partie de la France, notamment la façade Atlantique où les dégâts seraient comparables à ceux deux du 1er mars 1923 ou du 27 février 2010 (tempête Xynthia)
Voici un extrait du Compte rendu du conseil municipal de Sainte Marie de Ré : "A Montamer, le parapet de la digue arraché, la digue elle-même est détériorée et disloquée, la dune est profondément rongée et taillée à pic, le mur de défense devant les terrains de la famille Bernard bousculé et la mer s?épandant dans les terrains aux alentours, envahissant les maisons de Montamer et menaçant le village de La Noue.
A la Salée, la mer est également sortie occasionnant peu de dégâts, il en est de même à la Basse Benais.
Par contre, à la Maladrerie, le mur de protection a été défoncé en plusieurs endroits et la mer a envahie jusqu?au enclos de Carlos, à 200 mètres des habitations.
Au Port Notre Dame, le mur de protection a également cédé, par les brèches et la Pointe de Boise, la mer s?est engouffrée dans le fond des Poizasq direction des Laguins.
Tout le long de la côte jusqu?au Grands-Prés, les divers défenses ont soufferts ou ont été renversées et les eaux ont occasionnés des dégâts aux riverains, mais c?est au marais du Grand-Prés que le danger est le plus pressant, la mer ayant emporté le cordon de galets, submergeant ce qui restait et contournant l?épi a envahi le marais, inondant sur une vaste largeur les terrains avoisinant, franchissant la route des Taffetas, S?épandant dans le fond des Belles Feuilles, en direction des Laguins et de la grande communication N°1.”
.


Début mai : le temps est très froid pour la saison - des gelées de 0 à -3° détruisent certaines récoltes maraîchères.


Du 18 au 28 juin : il fait très chaud - les températures atteignent 36° dans le sud-ouest et 34° en région parisienne - le 26 juin, un très violent orage inonde certains quartiers de Paris.


8 juillet : on dépasse 35° sur presque tout le pays avec 39° à Mont de Marsan, 38° à Bordeaux, 37° à Caen et 35° à Chartres.


Le mois d’août est très frais et pluvieux - les températures dépassent rarement 25°.


Du 2 au 10 octobre : on observe une véritable vague de chaleur que l’on aurait pu qualifier « d’été indien » si elle s’était produite en Amérique du nord - la température atteint 27° en Normandie.


Du 29 octobre au 5 novembre : après la chaleur de début octobre, un froid exceptionnellement précoce concerne toutes les régions - il neige fréquemment en plaine et à basse altitude - le 30 octobre, il tombe 5 cm de neige à St Etienne et le 4 novembre, on mesure 7cm à Paris (record).





Des premières neiges bien précoces…

La place de la Concorde sous la neige

Fin décembre : un froid glacial envahit de nouveau l’est du pays - le thermomètre affiche -15° à Grenoble et Besançon, -14° à Clermont Ferrand, -13° à Lyon et -12° à Bourges.


Ecarts à la normale 1941


Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google