Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

> Les nuages dominent en cette fin d’après-midi mais contrairement à hier, aucune averse ne parviendra à se former. Il a fait 24,5°C au parc Montsouris cet après-midi, un peu moins qu’initialement prévu.

> Nous répondons à vos questions sur notre page Facebook qui reprend vie, grâce à une nouvelle organisation >>>

mardi 26 à 18:27

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 1964...

Déposez une photo

Ecarts à la normale 1964

Repères historiques

février : les soeurs Goitschel triomphent aux jeux olympiques d’Innsbruck
31 mars : 5 chansons des Beatles sont aux premières places du hit-parade américain
2 août : déclenchement de la guerre du Vietnam
24 octobre : ouverture des jeux olympiques de Tokyo


Evènements météo marquants de l’année

Janvier 1964
est calme et très sec.


12 janvier : le temps est calme mais les gelées sont fortes - le thermomètre affiche -13° à Orléans, -12° à Alençon et -11° à Tours.


Du 4 au 10 mars (Pour plus de détails sur cet événement, CLIQUEZ ICI): l’hiver n’a pas dit son dernier mot… de l’air polaire accompagné de neige descend sur le nord de la France et envahit ensuite tout la pays - le 6 mars, la température ne dépasse pas -5° à Château Chinon (Nièvre) et 0° à Paris - le 9 mars, une tempête de neige paralyse les régions allant du Poitou au Roussillon en passant par le Massif Central - on mesure 41cm à Millau, 25cm à Perpignan, 11cm à Poitiers et 10cm à Lyon et Orange, 7cm à Montpellier.




La neige dans l’Ouest


La neige à Brest qui fait le bonheur des enfants


Neige à Nîmes (ici : devant les Arènes)

Du 16 au 18 mars : à quelques jours du printemps officiel, une dernière invasion d’air très froid provoque de la neige sur Paris et toutes les régions situées entre la Seine et la Belgique.


13 juin : de violents orages provoquent de sérieux dégâts de la Basse Normandie au Nord Pas de Calais - un immense échafaudage s’effondre dans une rue très fréquentée de Paris.


21 juin (jour de l'été) : au lever du jour, des gelées blanchissent localement la campagne des régions situées au nord de la Loire.


Du 16 au 18 juillet : de fortes chaleurs se produisent sur toute la France - il fait partout plus de 30° et l’on atteint 39° à Montélimar, 38° à Mont de Marsan, 37° à Toulouse, Dijon et Orléans, 35° à Paris - ce court épisode caniculaire se termine par de violents orages accompagnés de rafales de vent qui atteignent 158 km/h à la Tour Eiffel et 148 km/h à Beauvais - des grêlons gros comme des balles de tennis ravagent le sud de la Champagne.




La canicule à Paris… Record d’affluence de 1959 battu à la piscine Molitor

26 août : il fait très chaud sur les régions du nord et quelques records sont battus - on dépasse 35° à l’ombre sur l’ensemble du bassin parisien.



L’été 1964 est généralement chaud et très sec dans le sud-ouest du pays - en raison de la sécheresse, de nombreux départements sont déclarés sinistrés - les récoltes de maïs sont réduites ou anéanties.


De violents orages se produisent en juillet, notamment le 18 et le 28.


A l’arrivée de l’orage, une panique s’empare des piétons à Paris

Les dégâts provoqués par l’orage, à Paris

Les rues de Bordeaux

Les 7 et 9 octobre : deux violentes tempêtes balayent notamment les régions du nord-ouest - la seconde est particulièrement musclée - les vents atteignent 172 km/h à Deauville , 152 km/h à la Tour Eiffel et 148 km/h à Cherbourg - les dégâts sont très importants, y compris dans les terres - cette tempête est accompagnée de neige jusqu’à environ 600 m d’altitude.



Les effets de la tempête à Fécamp et au Havre


Les 23 et 24 octobre : un coup de froid particulièrement précoce provoque de la neige jusqu’en plaine sur les régions du nord et du nord-est - cette neige fond en arrivant au sol - le mistral atteint 166km/h à Montélimar.



Premières neiges au col du Bonhomme



Par ailleurs, des soldats Espagnoles sont piégés par le déclenchement soudain d’une tempête de neige à Larrau (Pyrénées). 4 d’entre eux meurent de froid.

Les 1er et 2 décembre : premières vraies chutes de neige du Nord pas de Calais au Massif Central - on mesure 8cm à Paris, 13cm à Auxerre.


Matin de Noël : des pluies verglaçantes provoquent une pagaille gigantesque sur les routes de la Région parisienne.


Du 27 au 29 décembre : une courte mais intense vague de froid déferle sur toute la France et paralyse notamment les régions du nord-ouest - après la tempête de neige du 27 décembre, les températures descendent très bas… le 29 décembre, on relève -21° au Mans, -18° à Tours, -17° à Alençon et Lille, -16° à Orléans, -13° à Rennes. Un important dégel se produit en toute fin d’année.


Ecarts à la normale 1964


Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google