Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

Il a fait 36,6°C hier à Paris-Montsouris (>>). Notre département est placé en vigilance canicule orange (>>) vu que cet épisode est parti pour s’intensifier et pour durer. Si nos prévisions se confirment, la situation sera inédite fin août depuis le début des mesures en 1873 (>>). La pollution à l’ozone sera un facteur aggravant (>>).

NOUVELLE APPLICATION METEO-VILLES !

Une version relookée de vos applications météo sera bientôt disponible. Vous pouvez déjà télécharger la nouvelle version de meteo-villes (météo automatique pour toutes les communes de France) – cette nouvelle version est disponible sur Iphone >>> et bientôt Android.

mercredi 24 à 19:33

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 7/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 1979...

Déposez une photo

Ecarts à la normale 1979

Repères historiques

5 mai : élection de Margaret Thatcher
24 mai : « Apocalypse Now » obtient une palme d’or à Cannes
30 octobre : mort mystérieuse du ministre du travail Robert Boulin
26 décembre : l’URSS envahit l’Afghanistan


Evènements météo marquants de l’année

Du 1er au 9 janvier et du 14 au 19 janvier : vague de froid sur le nord et l’est de la France (Pour plus de détails sur cet événement, CLIQUEZ ICI). Le froid glacial qui concerne les régions situées au nord de la Seine dans la journée du 31 décembre, déferle ensuite jusqu’à l?Aquitaine et à la vallée du Rhône le 1er janvier - ce matin là, les températures descendent à -16° à Lille et St Quentin.

Températures minimales du 1er janvier 1979

Les 4 et 5 janvier, une terrible tempête de neige paralyse un axe s’étendant de la Bretagne au Morvan, en passant par Paris - ce véritable blizzard prend au piège des centaines d’automobilistes dans les plaines du sud de Paris - la hauteur de neige atteint 80cm dans la Beauce.

L’armée doit intervenir pour déblayer les routes près de Rambouillet (78)


Panique aussi sur l'autoroute du sud..





Ce soir là, l’évènement monopolise une grande partie du journal d’Antenne 2 car les trois-quarts de la France sont bloqués !! 


La neige tombe et tient à Saint-Malo



Analyse du 4 janvier 1979 au soir

Le 6 janvier, la température descend à -19° à Caen. Le lendemain, on relève -16° à Chartres, -14° à Orléans et -13° à Paris-Montsouris. Du 10 au 13 janvier : un léger dégel se produit mais le temps est très agité avec beaucoup de pluie, de vent et de neige plus ou moins fondante. Du 14 au 18 janvier : le froid revient mais il est beaucoup plus sec - la nuit, les températures descendent souvent entre -10 et -15° sur les régions du centre et de l’est.


Du 14 au 18 février : sans atteindre l’intensité observé en janvier, le froid descend de nouveau sur la moitié nord de la France où il neige fréquemment.


Les 15 et 16 mars : alors que la température atteint 15° au sud de la Champagne, une véritable tempête de neige s’abat sur le Cotentin dans la journée du 15 mars - cette neige gagne ensuite toute la moitié nord de la France le 16 mars
où l’on mesure plusieurs centimètres - à Paris, il pleut puis il neige de façon ininterrompue pendant 36h30 ; c’est un record.


Les 15 et 16 avril : Pâques 1979
est presque estival sur toute la moitié nord de la France et les températures dépassent souvent 22°.


Du 2 au 8 mai : l’hiver est de retour et il ne fait pas semblant…
les 2 et 3 mai, des averses de neige sont observées sur toute la moitié nord de la France - la neige tient rarement au sol sauf dans le nord-est - on observe même des pluies verglaçantes à Metz - par la suite, les gelées sont fréquentes et les cultures en souffrent énormément.


La Normandie essuie de fortes averses de neige qui tiennent parfois un peu au sol


Jean-Pierre Pernaud commente ces conditions météo exceptionnelles

Le 7 mai, il gèle sur plus de la moitié de la France.


Pour la 3ième année consécutive, l’été 1979 est très frais et très humide - seule la journée du 27 juillet est estivale partout à la fois avec des températures qui culminent à 32° à Paris et 36° à Nice - contrairement au reste de la France, la Côte d’Azur connaît des températures très élevées cet été là et le 4 août, on relève 37° à St Raphaël et Cannes.

9 août : c’est une véritable journée d’automne - une violente tempête, très rare en cette saison, provoque des dégâts sur les régions du nord-ouest - des centaines d’arbres sont déracinés en Haute Normandie où les rafales dépassent largement les 100 km/h.


25 août : l’été paraît déjà terminé mais sur de nombreuses régions, on a l’impression qu’il n’a jamais vraiment débuté - ce jour là, il ne fait pas plus de 12° à Rouen, 14° à Paris et 15° à Orléans, le tout sous une pluie persistante.


Du 22 au 24 septembre : la neige fait une apparition remarquée jusqu’à basse altitude - le 22 septembre, on mesure 20cm à Bourg St Maurice (Savoie) pourtant située à seulement 850 m d’altitude.


Les 14 et 26 octobre : des pluies diluviennes se produisent dans le midi méditerranéen, ce qui provoque localement d’importantes inondations. Le 14 octobre, il tombe 125mm de pluie à Salon de Provence et le 26 octobre, 110mm en 1h à Montpellier et 325mm à Solenzara (sud de la Corse).


Le mois de décembre
est très agité avec beaucoup de vent, de pluie, de neige et des inondations.


Une première tempête balaye la moitié nord le 11 décembre - une seconde, le 14 décembre - une 3ième, le lendemain (15 décembre) - une 4ième le surlendemain (16 décembre) et une dernière dans la nuit du 27 au 28 décembre - il s’agit de la plus violente des 5 - ce très brutal coup de vent provoque de gros dégâts sur tout le quart nord-ouest - les rafales atteignent 161 km/h à Granville, 148 km/h à Quimper et 112 km/h à Paris. A Guingamp (Côtes d?Armor), la montée du Trieux envahit les bas quartiers de la ville.


Tempête à Brest

Tempête à Bastia


Ecarts à la normale 1979


Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google