Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

Il a fait 36,5°C cet après-midi et 20,6°C la nuit dernière à Paris-Montsouris (24,0°C sur notre station météo située sur les toits de St Germain des Prés, valeur sans doute plus représentative du véritable ressenti des parisiens). Notre département est placé en vigilance canicule orange (>>) vu que cet épisode est parti pour durer. La pollution à l’ozone est un facteur aggravant (>>).

NOUVELLE APPLICATION METEO-VILLES !

Une version relookée de vos applications météo sera bientôt disponible. Vous pouvez déjà télécharger la nouvelle version de meteo-villes (météo automatique pour toutes les communes de France) – cette nouvelle version est disponible sur Iphone >>> et bientôt Android.

jeudi 25 à 19:28

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 7/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 2007 2ème trimestre....

Déposez une photo

Ecarts à la normale 2007


Évènements météo marquants d'avril à juin 2007

A partir du 6 avril, le temps devient très printanier, notamment sur une grande moitié sud de la France (20/23°).


UN MOIS D'AVRIL REMARQUABLE... !

Du 12 au 16 avril, le temps est estival sur le nord et le nord-est du pays avec des températures comprises entre 25 et 28°. L’ouest de l’Allemagne et le Benelux atteignent des pointes à près de 30°. Ce très long épisode est presque comparable à celui de la mi-avril 1949.
La végétation déjà très en avance en raison d’un hiver exceptionnel, l’est encore davantage.

A partir du 19 avril, la chaleur revient de plus belle. Le 19, il fait 24 à 24° dans le sud-ouest - les 20 et 21 avril, on atteint 26 à 28° dans le sud-ouest, plus de 20° sur les 3/4 de la France et 20 à 25° en Bretagne, le 21 avril - le 22 avril (élections du 1er tour des présidentielles), la moyenne nationale est de 26° avec plus de 25° sur les 3/4 du pays et 28° dans le sud-ouest - le 23 avril, on dépasse 25° sur les 4/5eme de la France et on atteint 30° dans le sud-ouest - le 24 avril, Paris affiche 27°, 30° dans le sud-ouest, 30° à St-Martin-d’Hères et 31° à Orange. Ces fortes chaleur pour la saison se prolongent pratiquement jusqu’à la fin du mois. Avril 2007 est le plus chaud jamais enregistré en France (ou à égalité avec avril 1865). C’est également le plus ensoleillé. A Chartres, avec 317 heures de soleil (moyenne de 168 heures), avril 2007 est (tous mois confondus) le 4eme mois le plus ensoleillé après juin 1976, mai 1989 et juillet 1971 !




Un mois d’avril 2007 HISTORIQUE !

Le 29 avril, les orages deviennent de plus en plus fréquents. Les cumuls de précipitations dépassent 100mm dans certains secteurs des Yvelines, 80mm à Saclay. A Paris, il tombe localement plus de 30mm en 1h. Des inondations se produisent dans l’Essonne et dans le nord-est du pays, notamment entre Metz et Montigny en Moselle. A Villiers-le-Bâcle dans l'Essonne les violents orages forcent l?évacuation d'une centaines de maisons suite à la subite montée des eaux (2m dans certaines rues). Dans le Rhône, l'autoroute A7 a été coupée durant quelques heures.

Nuit du 2 au 3 mai: De très importantes précipitations (parfois plus de 200mm en quelques heures) et une forte marrée provoquent des inondations et des glissements de terrain au Pays basque (la Nivelle déborde). On compte 3 morts. Huit personnes sont héliportées, dont quatre, hospitalisées. La commune de Saint-Pée-sur-Nivelle est la plus touchée. De fortes pluies concernent d’autre part les départements de l’Hérault et du Gard - on recueille parfois plus de 100mm en 24h dans la journée du 3 mai.

13 mai: Plusieurs lignes de grains balayent le pays. L’une traverse le Bassin parisien entre 13h et 16h (Paris est touchée vers 14h30). Les rafales atteignent parfois 100km/h à Paris et 115km/h à Creil. Des arbres sont déracinés, notamment à la porte d’Auteuil où un abri bus est écrasé.


Une autre ligne d’orage, plus puissante s’étend de la région Midi-Pyrénées, Bourgogne à la Lorraine en soirée. De très violentes rafales de vent provoquent également des dégâts. A l’avant des orages, les températures atteignent des valeurs élevées (29° en Alsace et 30° à Grenoble) et les vents de sud soufflent à plus de 100km/h sur les préalpes (Chamrousse).

14 mai: De très fortes pluies orageuses se produisent dans la vallée du Rhône où il tombe souvent 50 à 100mm en 24h (68mm à Lyon Bron). D’autre part, au passage du front froid, un orage très spectaculaire a lieu à Grenoble où des arbres sont déracinés. Les rafales dépassent 100 km/h y compris à Chamrousse où la neige remplace la pluie à 15h30 (perd 9° en 30 minutes).

25 mai: Une ligne de très violents orages traverse les régions allant du nord de l’Aquitaine, au Poitou-Charentes, Pays de la Loire, Centre, Normandie, Ile-de-France, Picardie, ouest de la Champagne et Ardennes. A son passage en soirée, 7000 impacts de foudre sont détectés sur l’IDF. La température chute de 9° en 15minutes à Paris. Les vents atteignent 60 à 100 km/h. On signale près de 150 interventions de pompiers sur Paris - certains vols prennent 2 heures de retard à l'aéroport de Orly - pas de victimes. A Nangis (77), Cyrille Duchesne (collègue de LCM) rapporte un orage de grêle particulièrement voilent. Les grêlons sont énormes et cassent les vitres des voitures.
D’autres violents orages inondent plusieurs communes de la vallée d’Ossau, à 30 km de Pau (64) - environ 500 personnes sont évacuées et plus de 250 maisons sont inondées.

26 mai: De nouveaux orages et fortes pluies affectent le sud-ouest puis le Limousin, le Centre et le nord-est. Les intensités pluvieuses dépassent parfois les 300 mm/h sous orages accompagnées de chutes de grêle et de fortes rafales de vents. Il tombe 82 mm en 12h à Lauzerte, 62,4 mm à Montauban et 57 mm à Toulouse - des inondations sont surtout signalées dans le 64 (1mort), le Gers et l’Arriège.

27 mai: une dépression passe sur la Bretagne et occasionne des vents très forts sur cette région ainsi que sur les Pays de la Loire, le Poitou-Charentes et le littoral aquitain - les rafales sont comprises entre 100 et 126 km/h sur le littoral (maxi à la Pointe du Raz) et 60 à 90 km/h dans les terres. Le bilan est de 5 morts (2 pêcheur, 1 plaisancier et 2 personnes dans le sud-ouest, en raison des chutes d’arbres). La fraîcheur devient exceptionnelle sur la moitié ouest et des averses de grésil sont observées dans l’Orne et à Limoges.

28 mai: Le temps se refroidit en montagne et la neige fait son apparition sur tous les massifs dés 1200m - on mesure près de 25cm à Chamrousse. Il fait très frais sur toute la France (maxi de 13° en moyenne) avec seulement 10° à Caen, 9° à Limoges. La tempête se déchaîne sur les côtes, notamment près de la Méditerranée. Les rafales atteignent 150km/h au Cap Béar et 160km/h en Corse. Un canot pneumatique avec un homme à bord disparaît alors qu'il tente de relier Monaco à Antibes. Un autre jeune homme est happé par une vague sur une plage en Haute-Corse. Ces intempéries font 5 morts au total.

29 mai: Des randonneurs sont secourus en raison de la neige dans la montagne corse. On mesure plus de 30cm de neige au-dessus de 1500m sur les pré-alpes et la température s’abaisse à 2° à Brest (nombreuses gelées blanches en Bretagne).

3 juin: Un orage stationnaire déverse d’énorme quantités d’eau et provoque des inondations entre Nantes et Angers.

4 juin: De nombreux orages éclatent des Pays de la Loire à la Provence et un début de tornade est observé à La Charité sur Loire.

5 juin: Un orage provoque très localement de graves inondations au sud du département de la Loire (localité de Chambon-Feugerolles après la crue de l’Ondaine et de l’Ecotay).

8 juin: La région Nord-Pas-de-Calais, et notamment l’est de Valenciennes, est touchée par de violents orages.
Les pompiers sont intervenus à des centaines de reprises pour sécuriser des habitants de plusieurs communes de l’est de Valenciennes.
Une quinzaine de personnes sont évacuées par barque à Estreux à proximité de Valenciennes et des dizaines de maisons sont inondées à la suite de très fortes précipitations. La pluie entraîne la fermeture provisoire de l’autoroute A2 (Paris-Bruxelles).

13 juin: Vers 5h du matin, le nord-est de la Dordogne subit un orage d’une violence inouïe et des inondations éclair se produisent à St-Germain-des-Prés (24). Un orage de grêle affecte le secteur de La Ferté-Macé en fin d'après-midi.

En l'espace d'une dizaine de minutes les grêlons obstruent les évacuations d'eau créant ainsi des inondations. Une centaine de salariés dans 3 entreprises sont au chômage technique.

14 juin: Des pluies diluviennes se déplacent du Massif-Central aux régions de l’est et du sud-est. En 12h, il tombe environ 100mm dans le Cantal (70 mm en une heure à Mauriac) - on relève 67,6mm à Orange, 64,2mm à Nîmes, 33,6mm à Grenoble et 32,8mm à Istres (pour ne citer que quelques exemples). Des inondations ont lieu dans l’Ouest de la Saône et Loire. 16 personnes sont évacuées vers Marcigny. Une coulée de boue provoque la destruction de la route principale menant au village d’Iguerande.

A partir du 21 juin une longue période de temps humide, frais et très perturbé commence…

Du 25 au 26 juin : Avec la proximité d’une dépression centrée entre Londres et les Ardennes, le temps est épouvantable sur la moitié nord du pays avec de fortes pluies, du vent et des températures très basses. Des inondations ont lieu en Angleterre alors qu’une vague de chaleur exceptionnelle touche le sud-est de l’Europe. Il fait 41° à Burgas (Bulgarie), 45° à Catarina (Italie), 46° à Elefsis (Grèce), 47° à Amendola (Italie) ainsi qu’à Tunis et Kairouan (Tunisie).

Mon ouvrage sur les évènements climatiques vous passionnera probablement. Découvrez-le ici

Ecarts à la normale 2007

Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google