Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Aucune averse ne nous menace pour l’instant. Une perturbation aborde les côtes de la Manche. Elle renforce le vent sur l’IDF mais il ne devrait pas pleuvoir, sauf peut-être en bordure de l’Eure et de l’Oise selon certaines simulations.

mardi 28 à 20:13

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Les chroniques météo de l'année 2009 3ème trimestre....

Déposez une photo

Ecarts à la normale 2009



Évènements météo marquants de juillet à septembre 2009

Fin juin - début juillet: vague de chaleur
Une vague de chaleur affecte quasiment tout le pays. Les températures ne sont pas exceptionnellement élevées (une trentaine de degrés à Paris et jusqu’à 36°C à Carcassonne, 35°C à Bordeaux, Agen et Toulouse ) mais ces chaleurs persistent durant près d’une semaine.



Dans la soirée du 1er juillet, de violents orages éclatent en Bretagne (notamment le 22 et le 35) ainsi que sur Angers et au sud de Nantes où des communes sont inondées. Certaines rues de Rennes sont également sous 50cm à 1m d’eau ! Le lendemain (3 juillet au soir), de violents orages éclatent notamment en Seine-St-Denis, l’est du Val-d’Oise et dans l’Oise. 


Les 12, 13, 14 et 16 juillet: violents orages
De violents orages éclatent sur un axe allant du Périgord à la Franche-Comté. De gros grêlons tombe dans la région de Dijon alors que des inondations éclair se produisent dans le Périgord.
Le 14 juillet au soir, au moment des feux d’artifice, des nuages lumineux sont observés sur les régions du Nord (dont Paris).



Le 16 juillet, après une journée très chaude (37°C à Gourdon et 38°C à St-Martin-d’Hères), de violents orages touchent le Massif Central mais surtout la Normandie, l’Ile-de-France, la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais. Paris subit une pluie battante avec des chutes de grêle entre 22h20 et 22h30 et de violentes rafales de vent. Quelques arbres sont déracinés dans Paris. Une chute de 10°C se produit en 15 minutes et il tombe 7 mm de pluie en 5minutes. Des phénomènes tourbillonnaires sont observées vers Pontoise et dans l’Oise.



Neige de la nuit du 17 au 18 juillet: L’air froid atteint les Alpes, et la neige apparaît dès 1900 à 2100m de la Haute-Savoie à l’Isère. En Suisse, les flocons tombent jusqu’à 1300/1400m sur les Grisons. A Grenoble, la température qui avait atteint 38°C le 16, descend à 20°C le 18 !

La neige atteint la station de Spluegen 1470m (CH)



D’un extrême à l’autre…: 21, 22 et 23 juillet
La région Rhône-Alpes puis tout le Sud-est connaissent des températures particulièrement élevées avec des pointes à 35/37°C du côté de Grenoble, notamment le 22. Cette chaleurs est en partie liée à la présence d’un fort vent de sud (foehn en montagne) et dans la nuit du 21 au 22 juillet, la température minimale atteint un record absolu à St-Martin-d’Hères (27,3°C)et à Vizille (29,1°C) !! La nuit suivante, le thermomètre fait encore mieux avec 31°C à St-Martin-d’Hères et 32°C à Vizille (température minimale officielle de celle journée : 28,9°C à Vizille et 28°C à St-Martin-d'Hères). Le vent du souffle en tempête sur les Préalpes avec des rafales à 140 km/h à Chamrousse.
Dans la journée du 23 juillet la Corse enregistre un épisode record de Sirocco. Il n’avais jamais fait aussi chaud sur l’île avec 43,4°C à Saterne et 41°C à Corte ! 



Vague de chaleur du 13 au 20 août
Un épisode de canicule concerne la région Languedoc-Roussillon puis s’étend jusqu’à Midi-Pyrénées avant d’affecter toute la France. Le 13 août, la température atteint 39,4°C à Conqueyrac (30) et 39°C à Ach (34). Le 15 août, il fait plus de 35°C sur le 1/3 du pays avec des pointes à 38,5°C à Auch et 38,4°C à Mont-de-Marsan. Le 16 août, la chaleur régresse un peu mais on relève encore plus de 37°C à Carcassonne. Le 17 août, les fortes chaleurs concernent surtout la vallée du Rhône et notamment le Gard et le Vaucluse. Il fait 40°C à Uzès (30), 39,6°C à Cruviers-Lascou (30), 39,2°C à Carpentras (84). Le 18 août, les fortes chaleurs touchent toujours les régions du Sud-est et ont tendance à s’accentuer. On relève un maximum de 40,1°C à Uzès (30), 40,0°C à Vallon (07), 39,8°C à Cruviers-Lascou (30), 39,5°C à Nyons (26) et Carpentras (84), 39,1°C à Avignon et Orange (84) ainsi qu’à Nîmes-Courbessac (30).



La journée du 19 août est la plus chaude de l’année avec plus de 35°C sur les trois-quarts de la France avec des pointes à 41,2°C à St-Come-d’Olt (12), 40,5°C à Gaillac (81), 39,7°C à Albi et Lavaur (81) ainsi qu’à St-Martin-d’Hères (38), 39,2°C à Lyon-Bron (69), 39°C Toulouse-Francazal (31). Il fait par ailleurs jusqu’à 38,5°C à Pontoise ville (95). 7 départements sont en vigilance orange canicule. Le 20 août, il fait encore plus de 35°C sur une petite moitié Est avec 38°C à Mâcon et Colmar, 37° à Dole (39), Montélimar ainsi qu’à Lyon. Le 21 août au matin, la température ne descend pas en dessous de 28°C à Figari (Corse).



Fortes pluies de la soirée du 24 août
En seulement l’espace de 24h, il tombe 155mm sous plusieurs orages à Chalmazel (42), 154mm à Ambert (63) et 137mm à St-Anthème (63).


Série d’intempéries dans le Sud-est - Tornade à Ajaccio le 13 septembre
Une petite tornade F0 provoque quelques dommages matériels mineurs (arbres arrachés, panneaux de signalisation à terre) selon des témoins sur place.



Cannes inondée le 15 septembre
Vers midi, un très violent orage stationne sur Cannes, où il tombe 50mm de pluie en 1h et 75mm au total. Ces pluies intenses inondent une partie du centre-ville et certains restaurants se retrouvent avec 80cm d’eau. 



Inondation du Vieux port de Marseille le 16 septembre
Marseille (comme une bonne partie des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse, du Gard et des Alpes-Maritimes) connaît un épisode particulièrement pluvieux du 15.09 en fin de soirée au 16.09 en milieu de matinée. Il tombe 137mm de pluie en 24h dont 34mm entre 7 et 8h sur la cité phocéenne, provoquant l’inondation d’une partie du 3eme arrondissement et du Vieux port au moment où les gens se rendent au travail. 



Nouvelles intempéries dans le Sud le 18 septembre
Des inondations se produisent sur le Pays Basque, des orages de grêle éclatent dans le Roussillon, une trombe marine se forme à la hauteur de La Rouvière (13) et des coulées de boue ont lieu dans le Var (notamment vers Cogolins, Ste-Maxime et Fréjus). Le maire de Sainte-Maxime (Var) n’hésitant pas à parler de «tsunami», en décrivant «une montée qui s’est faite comme une vague, de 1m 50 de hauteur au maximum, qui a déferlé comme une masse d’eau gigantesque». L’eau a «tout arraché»: mobil-homes, voitures, arbres, conteneurs. Entre «150et 200 voiture ont été inondées ou emportées par les flots, dont 45 dans le parking souterrain d’un immeuble. De nombreux bâtiments industriels et commerciaux (...) sont endommagés. 40 personnes ont dû être relogées dans la nuit», a précisé la préfecture du Var. Les villes de Fréjus et de Montoroux (Var) ont également été touchées mais dans une moindre mesure.

Une trombe se forme à la hauteur de La Rouvière (13) - source: Infoclimat

Torrent de boue à Ste-Maxime



Par ailleurs, des pluies très abondantes se produisent sur le Pays-Basque, notamment dans la région de Bayonne (proximité de la dépression et phénomène orographique) où il tombe 267 mm dont 147 mm entre 13h et 16h.

Les inondations du quartier nord de Bayonne - source: Infoclimat
.

La gare de Bayonne inondée



Nantes, Rennes sous les eaux
La soirée du 19 septembre est de nouveau très orageuse, notamment sur le 44 et le 35. Il tombe 60mm de pluie en quelques heures à St-Nazaire.

Ecarts à la normale 2009

Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google