Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

Il a fait 36,5°C hier à Paris-Montsouris. Notre département est placé en vigilance canicule orange (>>) vu que cet épisode est parti pour durer. La pollution à l’ozone est un facteur aggravant (>>).

NOUVELLE APPLICATION METEO-VILLES !

Une version relookée de vos applications météo sera bientôt disponible. Vous pouvez déjà télécharger la nouvelle version de meteo-villes (météo automatique pour toutes les communes de France) – cette nouvelle version est disponible sur Iphone >>> et bientôt Android.

jeudi 25 à 19:45

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 7/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Les chroniques météo de l'année 2012 4ème trimestre....

Déposez une photo


Ecarts à la normale 2012


Evènements météo marquants d'octobre à décembre 2012

Mardi 9 et mercredi 10 octobre 2012

De fortes pluies et des inondations se produisent dans le Haut-Doubs. Au moins 1 mètre d’eau envahit certaines rues des quartiers du bas Pontarlier. Plusieurs habitations sont inondées.
En 24h, il tombe :
  • 62 mm de pluie à Pontarlier (25),
  • 61 mm à Arbois (39)
  • 48 mm à Morteau (25)

Dimanche 14 octobre 2012, une dépression 995 hpa traverse rapidement les régions allant de la Vendée au Nord-est du pays. De très fortes pluies déclenchent une vigilance orange sur 7 départements des Pays de la Loire au Poitou-Charente et au Centre où il tombe 40 à 60 mm de pluie en 24h.

Entre dimanche 00h et dimanche 12h, on relève :

  • 72 mm à POUGNE (Deux-Sèvres)
  • 65 mm à SCILLE (Deux-Sèvres)
  • 62 mm à Parthenay (Deux-Sèvres)
  • 56 mm à POUZAUGES (Vendée)
  • 55 mm à La Roche-sur-Yon (Vendée)

D'autre part, dimanche 14 octobre 2012 vers 7h30, au passage de la dépression sur la Vendée, de violentes rafales descendantes* (dont l'intensité aurait été comparable à celle d'une tornade) se forment sur la commune de Saint-Hilaire-le-Vouhis (à l’est de La Roche-sur-Yon - Vendée). Plusieurs toitures du centre-ville sont arrachées et aucune victime n’est à déplorer.

* Rappelons que des rafales descendantes ne sont autre qu'une descente brutale d'air froid en raison d'une forte instabilité.

Le centre de ville de Saint-Hilaire-le-Vouhis (Vendée) saccagé par la tornade de dimanche 14 octobre 2012 au matin

Dimanche 14 octobre 2012 vers 15h45, plusieurs cellules orageuses se développent vers Marseille et une tornade se forme au Nord-ouest de l'agglomération (dans la zone commerciale de Plan-de-Campagne où se trouvent de nombreuses enseignes, notamment Castorama, magasin le plus touché). Des centaines de personnes faisaient leurs achats au moment où la tornade est passée. Le bilan est de 25 blessés légers. Des toitures, panneaux publicitaires et des arbres jonchent le sol. Un chapiteau de cirque s'est même effondré. Il n'y avait fort heureusement personne à l'intérieur.

Une autre tornade a balayé La Croix-Valmer, à proximité de Saint-Tropez. Une centaine de personnes ont été relogées.

Voici une vidéo qui nous a aimablement été envoyée par un internaute du site meteo-marseille.com


La tornade touche la banlieue Nord-ouest de Marseille (capture vidéo amateur Youtube)

Dégâts après la tornade (zone commerciale de Plan-de-Campagne)


A partir du mercredi 17 octobre 2012, un puissant courant de sud apporte de l'air chaud et génère des vents violents près des reliefs du Sud. Cette tempête d'Autan est la plus violente depuis celle du 14 avril 2003.


Jeudi 18 octobre 2012, les rafales atteignent :

  • 168 km/h à Loudervielle (1587m - Hautes-Pyrénées)
  • 127 km/h aux Estables (1552m - Lozère)
  • 115 km/h à Verrines (1045m - Puy-de-Dôme)
  • 108 km/h à Mende (Lozère)
  • 107 km/h à St-Félix-du-Lauragais (Haute-Garonne)
  • 101 km/h à Luchon (Haute-Garonne)
  • 100 km/h à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron)
  • 93 km/h à Toulouse


Dans la nuit de jeudi à vendredi, la tempête était particulièrement violente, et à 1h du matin, le vent soufflait en moyenne à 75 km/h à Toulouse Blagnac alors qu'il faisait 27°C à St-Girons (09) par effet de foehn.

Les rafales ont atteint :

  • 195 km/h à Loudervielle (1587m - Hautes-Pyrénées)
  • 148 km/h à Iraty (64) où un orage a déversé 99 mm de pluie en 6h
  • 122 km/h à Toulouse Francazal (record mensuel)
  • 112 km/h à Castres (Tarn)
  • 110 km/h à Savernes (Tarn-et-Garonne)
  • 103 km/h à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron)


Vendredi 19 octobre 2012 midi, le bilan était de 50 000 foyers privés d'électricité en Midi-Pyrénées en raison des chutes d'arbres et de branches sur le réseau électrique. Des poteaux téléphoniques sont également tombés dans les départements concernés par les rafales de vent.



Arbres déracinés par le vent à Toulouse




Jeudi après-midi, avec l'effet de foehn, la température atteint :

  • 27,9°C à Vic-en-Bigorre
  • 27,2°C à Tarbes
  • 26,0°C à Vizille (38)
  • 25,0°C à St-Martin-d'Hères


Entre Jeudi 18 et dimanche 21 octobre 2012

Une zone de pluies souvent soutenues fait quasiment du sur-place sur la partie Ouest de la France (située en limite de l'air chaud qui remonte plus à l'est). Les cumuls de pluies sont très importants dans les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées et la Gave de Pau, la Gave d'Ossau, d'Aspe et les Nestes sont en crue. Il s'agit d'une crue majeure du Gave de Pau, mais loin de la crue d'octobre 1937 (5,70 m à Lourde contre 3,50 m samedi 19 octobre 2012).

En 2 jours, il tombe :

  • 348 mm à Gavarnie (Hautes-Pyrénées)
  • 255 mm à Artouste (Pyrénées-Atlantiques)
  • 246 mm à Urdos (Pyrénées-Atlantiques)
  • 241 mm à Forges d'Abel (Pyrénées-Atlantiques)
  • 236 mm à Larrau (Pyrénées-Atlantiques)
  • 234 mm à Iraty (Pyrénées-Atlantiques)
  • 198 mm à Cauterets (Hautes-Pyrénées)
  • 198 mm à Lescun (Pyrénées-Atlantiques)

Lourde est en partie inondée par Le grave de Pau et l'eau envahit les accès aux Sanctuaires. On mesure environ 1,5 mètre d'eau devant la Grotte de Massabielle, où la Vierge serait apparue à Bernadette Soubirous. 500 pèlerins sont évacués de la ville en raison des inondations.


La grotte de Lourde inondée le samedi 19 octobre 2012




500 pèlerins évacués à Lourde

Dimanche 21 octobre 2012, les fortes pluies touchent surtout le Roussillon puis l'Hérault et une partie de la Provence en fin de journée. Il tombe en 24 h :

  • 146 mm à Durban-Corbières (Aude)
  • 97 mm à Lézignan (Aude)
  • 82 mm à Perpignan
  • 59 mm à Soumont (Hérault)



Par ailleurs, les températures atteignent des niveaux remarquables sur toute la moitié Est, jusqu'à Paris où la grisaille se dissipe enfin... Il fait :

  • 27°C à Marseille
  • 26°C à Chamonix (record pour un mois d'octobre)
  • 25,5°C à St-DIzier (52)
  • 25°C à Givet (Ardennes)
  • 24°C à Tavaux (Jura)
  • 23°C à Paris (proche du record du 21 octobre 1977)


Lundi 22 octobre 2012, la douceur atteint des niveaux vraiment exceptionnels dans le Nord de la France avec un soleil très généreux et un vent très faible. Une ambiance de plein été avec des températures maximales de :

25,5°C à Vinantes (Seine-et-Marne)
25°C à Cambrai (Pas-de-calais), Valenciennes (Nord), Saint-Hilaires-dur-Helpe - records décadaires
24,3°C à Paris-Montsouris (le record de 24,8°C du 22 octobre 1989 n'aura pas été battu)
24°C à Arras (Pas-de-calais), Lille, Charleville-Mézières (Ardenne), Pontoise (Val-d'Oise) - record décadaire
23,5°C à St-Quentin (Aisne) et Beauvais (Oise) - record décadaire


Fin octobre 2012 comme en plein cœur de l'été aux jardins du Luxembourg (Paris 6e)





Dans la journée et la soirée du vendredi 26 octobre 2012, des pluies torrentielles provoquent des inondations entre la région de Marseille, le Var et la Côte d'Azur. Un torrent de boue emporte deux étudiants sur le campus de l'université de Toulon à La Garde (Var). La circulation des TGV et des TER a également été interrompue à La Seyne-sur-Mer et Carnoules entre 15 heures et 16 heures.
A Cassis (Bouches-du-Rhône), les rues se sont transformées en torrents de boue.

Entre Jeudi 20h et Vendredi 20h, il tombe :
  • 169 mm au Mont-Aigoual (30)
  • 142 mm à St-Martin-de-Londres (34)
  • 138 mm à Mandelieu-La-Napoule (06)
  • 105 mm à Cannes (06)

Les rues de Sanary-sur-mer après l'orage - Photo Infoclimat


Du 27 au 29 octobre 2012, se produit un épisode hivernal exceptionnellement précoce.

Samedi 27 octobre 2012, un froid exceptionnel venu tout droit du Pôle Nord envahit toute la France. La neige fait quelques apparitions localisées et très précoces en Normandie, Picardie, Nord-Pas-de-Calais (averses formées par l'air froid au-dessus de la Manche-. Elle tient localement au sol avec jusqu'à 2/3 cm.
Il neige également par retours d'est sur une partie du plateau Lorrain, le Sud de l'Alsace, la France Comté, la Bourgogne et la Haute-Savoie. Les températures ne cessent de baisse en cours de journée.


La neige recouvre Perriers-la-Campagne (27) - Photo Infoclimat



Soultzerkopf (67), altitude 450m - Photo Infoclimat (
Guillaume Scheib)


Espalion (Aveyron) - nuit de samedi à dimanche 28 octobre 2012 - Photo Infoclimat



Dimanche 28 octobre 2012
, une tempête de mistral et de tramontane se déchaine dans le Sud-est avec des rafales à plus de 110 km/h dans de nombreux secteurs (jusqu'à 160/180 km/h vers La Ciotat). De nombreux arbres sont déracinés, notamment à Marseille. On compte 2 disparus (un véliplanchiste et
Un navire de la SNCM menace de couler dans le port de Marseille. Plusieurs dizaines de milliers de foyers sont privés d'électricité.


Le navire de la SNCM mis en danger par la tempête dans le port de Marseille


Arbre déraciné par le mistral dans les rues de Marseille

Rafales de vent enregistrées dimanche 28 octobre 2012 :

  • 188 km/h au Cap Corse (20)
  • 162 km/h au Cap Béar (66)
  • 159 km/h à La Ciotat (13)
  • 153 km/h à La Croix Millet (07)
  • 151 km/h à Murs (84)
  • 149 km/h à l'Ile-Rousse (20)
  • 143 km/h au Cap Cépet (83)
  • 132 km/h à Porquerolle (Var)
  • 126 km/h à Toulon (Var)
  • 116 km/h à Avignon (84)
  • 120 km/h à Martigue (13)
  • 120 km/h à Orange (84)
  • 118 km/h à Leucate (11) et Istres (13)
  • 117 km/h à Valence (26)
  • 116 km/h à Aix-en-Provence (13)
  • 113 km/h à Marignane (13)
  • 123 km/h au Castellet (83)
  • 126 km/h à Salon-de-Provence (13) et Toulon (83)
  • 131 km/h à Martigues (13)
  • 114 km/h à Montélimar (26)



Par ailleurs, une neige lourde et collante tombe en abondance jusqu'en plaine vers Grenoble où près de 5000 foyers sont privés d'électricité
. La neige lourde casse également de nombreuses branches encore feuillues. L'épaisseur maxi atteint 35 cm dans le Sud-ouest de Grenoble (vers la gare, Fontaines, Echirolles) alors qu'à quelques kilomètres de là (dans le Nord et le Nord-est de la ville) il n'est quasiment rien tombé car les températures étaient trop élevées et les précipitations, beaucoup plus faibles.
Le Vercors est véritablement enseveli sous une couche qui atteint 60 cm à Autrans et localement jusqu'à 80 cm.


Les arbres croulent dangereusement sous la neige à Echirolles (banlieue Sud de Grenoble)


Effet d'une neige lourde sur des arbres encore en feuilles à Echirolles


Dans certains quartiers de Grenoble, la couche de neige est impressionnante (surtout pour un 28 octobre !!)


Le Sud-est de Grenoble enseveli par cette neige hors saison !




Lundi 29 octobre 2012

Des inondations se produisent dans le Pas-de-Calais suite à de fortes pluies continues durant plus de 24h.
19 communes autour de Montreuil-sur-mer et Boulogne-sur-mer sont concernées, mais la décrue s'amorce dés le lendemain.

Il tombe jusqu'à 73 mm de pluie en 24h à Bourthes (62)




Notez que dans la nuit du 29 au 30 octobre 2012, le Nord-est des USA (notamment la région de New-York) est balayé par l'une des tempêtes les plus importantes de son histoire. L'oeil du cyclone Sandy (catégorie 1) atteint Atlantic City. On compte plus de 40 morts, 8 millions de foyers privés d’électricité, le métro de New-York est fermé, le Sud de Manhattan est inondé... Un scénario digne d'un flm catastrophe !



Mercredi 31 octobre 2012, une nouvelle tempête balaye le littoral Varois, la Côte d'Azur et la Corse avec des pluies très abondantes liées à une dépression 985 hpa circulant entre le Golfe du Lion et la région de Rome.

Les rafales de vent atteignent :
  • 163 km/h au Cap Dramont (Var)
  • 143 km/h à l'Ile du Levant
  • 140 km/h à Aiguines (Var - alt. 563 m)
  • 139 km/h à Porquerolles (83)
  • 130 km/h au Cap Corse
  • 122 km/h au Bac de l'Aigle (Bouches-du-Rhône)
  • 107 km/h à La Garoupe (06)
  • 91 km/h à Nice

Il tombe par ailleurs en 24h :

79 mm à Ghisoni (Corse)
62 mm à Oletta (Corse)
40 mm à Bastia
Mais c'est surtout le Roussillon qui est touché par les fortes pluies avec jusqu'à 115 mm en 24 h et 57 mm à Perpignan.





A partir du 1er novembre 2012
Les fortes pluies de la fin du mois d'octobre et de début novembre 2012 provoquent des inondations exceptionnelles dans la bassin de la Liane (Pas-de-Calais) ainsi que dans celui de l'Aa, de l'Hem et de la Lys (amont). Le 2 novembre 2012, le niveau de la Liane s'élève à 4m37 à Wirwignes, un pic qui dépasse celui atteint en novembre 1998 (crue de référence). Les bassins de l'Aa, de l'Hem et de la Lys (amont) sont également placés en vigilance orange.

Une soixantaine de communes sont touchées avec 20 à 50 cm d'eau relevés par endroits dans les rues.
Dans le Boulonnais, les communes de Saint-Martin-Boulogne, Saint-Etienne-au-Mont, Desvres, Brunembert, Crémarest, Saint-Martin-Choquel ; dans le Montreuillois, les communes de Cucq, Le Touquet, Saint-Josse, Frencq, Planques et Humbert ont les pieds dans l'eau.



Crue de la Liane (Pas-de-Calais- photo Infoclimat )



Inondations dans le Nord


Entre le 1er octobre 2012 et le 2 novembre 2012, il est tombé :

  • 282 mm de pluie à Boulogne-sur-Mer
  • 285 mm de pluie au Touquet
  • 309 mm de pluie à Bainghen (2 à 3 fois plus que la normale)



Samedi 10 novembre 2012, un épisode de fortes pluies se produit entre la Franche Comté et les Alpes-Maritimes. Il tombe jusqu'à 135 mm de pluie en 24h dans le Mercantour, et le Var est en crue entre Villeneuve-d'Entraunes et Le Broc.
Par ailleurs de fortes chutes de neige ont lieu sur les Alpes frontalières, notamment jusqu'à Briançon (1300 m).

En 24h, il tombe :
  • 111 mm à Saint-Martin Vésubie (06),
  • 105 à Caussols (06),
  • 100 mm à Coursegoules (06),
  • 97 mm à Plan d'Aups (83),
  • 96 mm à Pegomas (06),
  • 83 mm au Mas (06),
  • 83 mm à Allos (04),
  • 71 mm à Cannes (06),
  • 60 mm à Bormes les Mimosas (83),
  • 60 mm à Fréjus (83)

Dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 novembre 2012, une dépression assez creuse (985 puis 975 hpa) circule entre la pointe de la Bretagne et le Sud de l'Angleterre, occasionnant des vents violents en Manche et dans tout le Nord-ouest de la France.

Voici les rafales maximales mesurées entre la soirée du samedi 24/11/2012 et la matinée du dimanche 25/11/2012 :

Près des côtes

  • 135 km/h à Camaret (Finistère)
  • 130 km/h au Cap Gris-nez (Pas-de-Calais)
  • 126 km/h à la Pointe-du-Raz (Finistère)
  • 118 km/h à la Pointe de Chemoulin (Loire-Atlantique)
  • 116 km/h à l'Ile-de-Groix (Morbihan)
  • 113 km/h à l'ile-d'Yeu (Vendée)
  • 111 km/h à Boulogne-sur-mer (Pas-de-Calais) et au Cap de la Hève (Manche)
  • 110 km/h à Guernesey (GB)
  • 108 km/h au sommet de la Tour Eiffel (Paris) et à l'ïle de Bréhat (Côtes-d'Armor)

Dans les terres

  • 100 km/h à Saint-Arnoult (Oise)
  • 94 km/h à Melun (Seine-et-Marne) et Laval (Mayenne)
  • 90 km/h à Flers (Orne)




A partir du mardi 27 novembre 2012, une important épisode de très fortes précipitations se produit dans l'Est et le Sud-est.
Des inondations ont lieu en Saône-et-Loire et la Selle qui passe par Lons-le-Saunier avant de se jeter dans la Saône (au Nord de Mâcon) égale la crue de février 1999.

Dans la seule journée du mardi 17 novembre 2012, il tombe :

  • 81 mm de pluie à Laragne (Hautes-Alpes)
  • 73 mm à Lons-le-Saunier (Jura)
  • 70 mm à Bourgoin-Jallieu (Nord Isère)
  • 68 mm à Carpentras
  • 65 mm à Gap
  • 58 mm à Valence
  • 55 mm à Grenoble
  • 52 mm à Lyon
  • 50 mm à Menton



Par ailleurs, de fortes chutes de neige collante ont lieu sur les Alpes où il tombe 30 à 1 m entre le mardi 27 et le jeudi 29 novembre 2012 (notamment sur Belledonne, le Vercors, la Chartreuse et la Haute Loire).


Du 1er au 12 décembre 2012 : période de temps froid et parfois neigeux.



Dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 décembre 2012 et la matinée du 2 décembre 2012, une perturbation venue du nord arrive dans l'air froid et occasionne des chutes de neige entre les régions du Nord-est et Rhône-Alpes + Auvergne. On mesure localement jusqu'à 3 cm en plaine.


Mercredi 5 décembre 2012, de l'air froid et instable envahit de nouveau le pays par le nord-ouest. En fin de journée, des averses de neige se produisent en Normandie, Picardie, Ile-de-France (hormis Paris) et toute la moitié Est (mais de manière très locale). On mesure localement quelques centimètres au sud de Rouen. Gros flocons également vers Maule.


Dans le même temps, une avalanche emporte 2 personnes à Tignes (73). Il faut dire que le manteau neigeux est exceptionnel pour la saison sur une bonne partie des massifs montagneux (au dessus de 1000 m). L'épaisseur de poudreuse dépasse parfois 1 m (notamment dans les stations situées au-dessus de 1500 m d'altitude).


Dans la nuit du jeudi 6 décembre au vendredi 7 décembre 2012, une perturbation très active descend des Iles-britanniques et provoque des chutes de neige entre le Nord-Pas-de-Calais, la Haute-Normandie, la Picardie, l'Ile-de-France et le Centre. L'autoroute A4 est bloquée pendant une heure dans les Yvelines.


On mesure :

  • 1 cm dans Paris
  • 3 cm à Bourges, Lille, Rouen, Chartres
  • 3 à 7 cm en IDF (7 cm à Toussus-le-Noble)



Dans Paris, la neige ne fait que légèrement blanchir les toits.

neige Melun 7 décembre 2012
En banlieue (notamment sur les plateaux des Yvelines et en Seine-et-Marne), c'est une autre histoire. Photo prise à Melun par un fidèle internaute de meteo-paris.com


Dans la matinée du vendredi 7 décembre, ces premières chutes de neige significatives de la saison gagnent la Champagne-Ardenne, la Bourgogne, le Limousin, l'Auvergne, la Lorraine, l'Alsace, la Franche Comté, puis la région Rhône-Alpes où la couche de neige est déjà très épaisse en montagne (plus d'1m aux Saisies et à Chamrousse, 91 cm au col de Porte - 38.

Au total, 37 départements sont placés en vigilance orange à la neige.

A la mi-journée, des embouteillages monstrueux se forment sur les routes de Moselle (en allant vers le Luxembourg) et surtout sur les autoroutes de la région Rhône-Alpes où des poids lourd se mettent en travers à cause du verglas. 5000 foyers sont prévis d'électricité dans le Nord (en raison de la neige collante).


L'épaisseur maximale de neige de cette journée atteint en plaine :

  • 10 cm de neige à Chambéry et Maubeuge (Nord)
  • 9 cm à Langres et Charleville-Mézières
  • 7 cm à Mâcon et au Luxembourg
  • 6 cm à Bérus (Moselle) et St-Geoirs (Isère)
  • 4 cm à Bourges et Nevers
  • 3 cm à Lyon-St-Exupéry

Dimanche 9 décembre 2012, une perturbation concerne les régions situées au nord de la Seine et occasionne quelques chutes de neige entre la Champagne-Ardennes et l'Alsace (5cm en Alsace et en Moselle).

La nuit suivante et dans la journée du lundi 10 décembre 2012, ces chutes de neige (faibles) concernent le Dauphiné, les deux Savoies, la Franche Comté et une partie de l'Auvergne.



Mercredi 12 décembre 2012 au matin, les gelées sont généralisées et souvent fortes. Il fait jusqu'à :

A LA MONTAGNE

  • -24°C à Mouthe (Doubs, alt. 940 m)
  • -23°C aux Bessans (Savoie, alt. 1730 m)
  • -21°C à Selonet (Alpes-de-Haute-Provence, alt. 1050 m)
  • -17°C aux Saisies (Haute-Savoie, alt. 1630 m)

EN PLAINE

  • -12,5°C à Annecy (Haute-Savoie)
  • -12,5°C à Rupt-sur-Moselle (Vosges)
  • -10°C à Fontainebleau (77)



Jeudi 13 décembre 2012, une première perturbation Atlantique arrive dans l'air froid de la moitié Nord et occasionne des pluies verglaçantes ou de la neige sur les trois-quarts de la Bretagne, la Vendée, les Pays de la Loire, puis la Normandie et une partie de l'IDF. De nombreux accidents se produisent en matinée.


A partir du 13 décembre : temps très perturbé et pus doux.



Dans la nuit de jeudi 13 à vendredi 14 décembre 2012, des pluies diluviennes et des inondations se produisent dans le Var. Il tombe :

  • 183 mm à BORMES LES MIMOSAS,
  • 127 mm à Cogolin,
  • 100 mm à Cuers.

La commune de Cogolin est la plus touchée, sa zone artisanale étant recouverte par près d'un mètre d'eau. Au Lavandou et à Bormes-les-Mimosas, quelques commerces sont inondés.



La zone artisanale de Cogolin (Var) sous les eaux.


Les journées du vendredi 14 et samedi 15 décembre 2012 sont très agitées.


Une violente averse de grêle a balayé la région d’Argentan, samedi en fin d’après-midi, provoquant deux accidents de la circulation sur l’A28. Dans la commune de Sarceaux, plusieurs toitures ont été endommagées par les rafales.



Samedi 15 décembre vers 13h15, une petite tornade a balayé Québriac (au nord de Rennes). Plusieurs toitures de maisons ont été arrachées. Une étable a également été détruite. Des nombreuses voitures ont été endommagées par l’envol des débris avec des vitres brisées.



Dimanche 16 décembre 2012 est de nouveau une journée très agitée avec des vents forts près de l'Atlantique :

  • 109 km/h à Camaret (Finistère)
  • 104 km/h à la pointe de Chemoulin (Loire-Atlantique)
  • 96 km/h au Cap Ferret (Gironde)
  • 76 km/h à Laval (Mayenne)


Par ailleurs, des cours d'eau sont en crue dans le Territoire de Belfort et dans le Doubs (Fortes pluies + fonte des neiges de ces derniers jours).


Jeudi 20 décembre 2012, une perturbation pluvieuse très active balaye une bonne partie de la France, notamment la Bretagne où il tombe souvent entre 30 et 50 mm en 24h. Des inondations localisées sont signalées dans le Morbihan. Plouharnel et des communes de la presqu’île de Rhuys (Surzur, Arzon, Sarzeau) sont inondées.



Vendredi 21 décembre 2012 en fin d'après-midi, un coup de vent subit se produit sur le Pays Basque (coup de Galerne). Ces rafales sont liées au passage d'une petite dépression entre le Nord de l'Aquitaine et le Massif central, laquelle provoque un violent courant d'air (surpression) avec la proximité des Pyrénées et des Cantabriques.

Les rafales atteignent :

  • 117 km/h à Cap Breton,
  • 109 km/h à St-Jean-de-Luz,
  • 100 km/h à Biarritz,
  • 94 km/h à Pau


Entre Samedi 22 et lundi 24 décembre : épisode de douceur exceptionnelle.

Un puissant courant de sud-ouest en provenance du Maroc (plus de 28°C dans le Sud du pays) concerne toute la France. L'effet de foehn observé au pied des Pyrénées accentue cette douceur qui atteint des sommets.

Voici quelques températures minimales remarquablement élevées, relevées sur la moitié Nord de la France dans la nuit de samedi 22 au dimanche 23 décembre 2012 - pour la plupart, il s'agit de records pour une nuit du 22 au 23 décembre :

  • 13,5°C à Angers
  • 13°C à Nantes, Rennes, Le Mans et Paris (record depuis l'ouverture de la station, il y a 139 ans)
  • 12°C à Orélans, Rouen, Alençon
  • 11°C à Lille

Voici les valeurs les plus élevées mesurées dans l'après-midi du dimanche 23 décembre 2012 :

  • 25,4°C à Mendives (Pyrénées-Atlantiques)
  • 24,3°C à Biarritz et Pau
  • 22,5°C au Tech (Pyénées-Orientales)
  • 22,3°C à Castel (Hautes-Pyrénées)
  • 22,1°C à Tarbes (Hautes-Pyrénées) et Urgons (Landes)
  • 21,8°C à Bormes-les-Mimosas (Var)
  • 20,6°C à St-Girons (Ariège)
  • 20,3°C à Villardebelle (Aude)

Lundi 24 décembre 2012, la douceur atteint de nouveau des niveaux records :

  • 25,7°C à Luchon (31) - record absolu pour décembre
  • 24,9°C à Aicirits (64)
  • 24,6°C à Oloron-Sainte-Marie (64)
  • 22,8°C à Biarritz
  • 20,7°C à Montluçon
  • 19,1°C à Munster (au pied des Vosges)
  • 18,9°C à Montgivray (86)
  • 18,3°C à Pontarlier (25)
  • 18,1°C à Clermont-Ferrand
  • 17,5°C à Villard-de-Lans (38 - alt. 1020 m)
  • 17,3°C à Bourges (record pour fin décembre)
  • 15,6°C au Mont Dore (63 - alt. 1220 m - record mensuel)
  • 15,4°C à Strasbourg
  • 15,3°C à Mouthe (25 - alt. 1030 m)
  • 15°C à Rennes

Comme le soleil règne sur une bonne moitié Sud du pays, l'ambiance est printanière voire quasi-estivale dans le Sud-ouest ! Certaines plages comme celles de Biarritz et de St-Jean-de-Luz sont prises d'assaut !!


Baigneurs du 23 Décembre 2012 à Biarritz ! (24°C à l'ombre !!)


Terrasses des cafés de Nantes, sous le soleil printanier du dimanche 23 décembre 2012






Dans la journée du jeudi 27 décembre 2012, une dépression circule très rapidement du Sud des Iles britanniques à l'Allemagne, Reprise dans le courant jet, elle occasionne de violentes rafales de vent, notamment en 2eme partie de journée sur la moitié Nord de la France. On relève par exemple :

  • 115 km/h à la pointe du Raz (29)
  • 111 km/h à Perros Guirec (22)
  • 110 km/h à l'Ile-de-Groix (56)
  • 107 km/h à Gouville-sur-Mer (50)
  • 103 km/h à Bouy-sur-Ovin (10)
  • 102 km/h à Blesmes (02), Chouilly (51), Vire (14)
  • 101 km/h à Volmunster (57)
  • 98 km/h à Cherbourg
  • 97 km/h à Laons (02) et Blécourt (52)
  • 93 km/h à Rouvres en Woevre (55) et Lannion (22)
  • 91 km/h à Langres (52)
  • 90nkm/h à Châteauroux (28)
  • 89 km/h à St-Maur (94), Laval (53)
  • 84 km/h à Nancy
  • 82 km/h à Mulhouse
  • 76 km/h à Paris



La journée de samedi 29 décembre 2012 a de nouveau été très douce sur la France avec des températures maximales de :

  • 18,6°C à Montluçon (03),
  • 18,1°C à Tarbes (65),
  • 17,4°C à Mont-de-Marsan (40),
  • 17,1°C à Orval (18),
  • 16,1°C à Nevers (58),
  • 14,4°C à Torcy (77)



Lundi 31 décembre 2012, en raison de la crue de la Lys et de l'Aa (Nord-Pas-de-Calais), de nombreuses communes situées dans ces vallées passent la nuit du réveillon de la St-Sylvestre les pieds dans l'eau.


Les rues de Calonne-sur-la-Lys inondées (Nord)



 

Ecarts à la normale 2012


Déposez une photo

Les graphiques présentés ci-dessus sont le fruit d'un très long travail personnel. Il s'agit des écarts à la moyenne des températures et des précipitations, calculés en moyenne pour l'ensemble de la France. Les noms des régions indiquent les extrêmes. Ces informations ne peuvent pas être utilisées à des fins commerciales.  Guillaume Séchet


Les documents mentionnés ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle de plusieurs années à Météo-France ainsi que dans la plus grande librairie de presse ancienne de France ("La Galcante"). Grâce à ce travail de très longue durée nous possédons la plus importante banque de données en la matière (plus de 10 000 documents). Ainsi, entre 1999 et 2007, j'ai pu réaliser la rubrique "de temps antan", diffusée quotidiennement sur la Chaîne Météo et plusieurs ouvrages sur les évènements météo en France, dont le livre « Quel temps ! - chronique de la météo de 1900 à nos jours » Éditions Hermé - il s’agit d’une chronique abondamment illustrée répertoriant les principaux événement météo année par année, en France depuis 1900. Si vous avez des documents sur des évènements climatiques et que vous désirez les publier dans cette rubrique, n’hésitez pas à me contacter. Merci beaucoup. Guillaume Séchet.
Google