Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

> Infos Paris / IDF 13h50 : La dépression Ana est désormais centrée vers Rouen à 968 hPa (972 hPa à Paris), et le vent du Sud atteint son maximum d’intensité en IDF avec des rafales à 124 km/h à la Tour-Eiffel, 100 km/h à Paris-Montsouris, 99 km/h au Plessis-Belleville (60), 96 km/h à Saint-Maur (94), 93 km/h à Toussus-le-Noble (78) et Orly (94), 91 km/h à Villacoublay (78) et Roissy (95), 84 km/h au Bourget (93).

Après un maximum de 10 à 11°C°C, la température commence à baisser car l’air froid redescend derrière la dépression (quelques flocons pourraient même apparaître ce soir). Notez d’ailleurs que la neige recouvre une partie du Nord, du Pas-de-Calais et du Nord de la Somme ! (5 cm sur l’Artois).

> Infos France ANA 12h50 : Après avoir atteint 957 hPa vers Vannes et Saint-Nazaire à 6h, la dépression se décale vers le Nord en se comblant lentement. Cette dépression a donc été un peu plus creuse que prévu et a circulé un peu plus au Nord. Vers 5h30, les plus fortes rafales de vent atteignaient 161 km/h à l’Ile de Ré (17). Entre 9 et 10h, on enregistrait des rafales à 121 km/h à Blois (41), 117 km/h à Barfleur (50), 114 km/h à Vigie du Homet (50), 110 km/h à Port-en-Bessin (14), 104 km/h à Poitiers (86), 101 km/h à Lyon – Saint-Exupéry (69), 100 km/h à Dinard (35) et Chateaudun (28), 98 km/h au Mans (72) et 95 km/h à Orléans (45). En fin de matinée, 120 000 foyers étaient privés d‘électricité (principalement vers les Pays de la Loire). Lire notre article sur Ana ici >>

lundi 11 à 13:47

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Bilan de la vague de chaleur du 12 au 14 septembre

Retour à la liste

Article publié le 15/09/2016

Il n'est pas rare que des vagues de chaleur tardives se produisent en septembre mais celle du 12 au 14 de cette année fut tout de même remarquable, d'une part car elle s'est produite suite à la canicule la plus tardive de notre histoire (>>) et après une première décade de septembre déjà exceptionnellement chaude (>>), d'autre part du fait que des records mensuels parfois très anciens ont été battus. 







Cet afflux d'air chaud a été aspiré par un complexe dépressionnaire sur l'Atlantique. La mécanique s'est toutefois dérèglée au Sud à partir de la soirée du 13 septembre lorsque le talweg frais et humide a commencé à pénétrer les terres en déclenchant l'instabilité, de forts orages (>>) faisant chuter durablement le thermomètre.

 
 


 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google