Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

> Vigilance orange canicule (>>). La température ne s’est pas abaissée en-dessous de 21,0°C la nuit dernière au Parc Montsouris, 22,9°C sur notre station située sur les toits de St Germain des Prés.

> Le record mensuel et absolu de chaleur diurne est de 40,4°C le 28 juillet 1947 à Paris-Montsouris. Les records mensuel et absolu de chaleur nocturne sont respectivement de 24,0°C le 4 juillet 1976 et 25,5°C le 12 août 2003.

Ailleurs en IDF, les records de chaleur sont : 42,2° à Saint-Maur (94), 42° à Fontenay (92), 41,4° à Dourdan (91), 41,2° à Mereville (91), 41° à Maule (78), 41° à Joinville (94), 41° à Limeil (94), 40,9° à Colombes (92), 40,8° à Champagne persan (95), 40,8° à Chapet (78), 40,5° à Bagatelle (75), 40,5° à la Salpêtrière (75).

> Une pollution à l’ozone aggrave les effets de la canicule (>>). La circulation différenciée est activée jusqu‘à nouvel ordre (>>, >>).

> Des arrêtés sécheresse sont en cours dans notre département (>>).

mardi 23 à 08:39

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 7/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Bilan météo détaillé d'avril 2019 sur 33 villes

Retour à la liste

Article publié le 02/05/2019

Comme chaque mois, nous vous proposons un bilan météo ville par ville sur nos régions de France. Voici celui d'avril 2019. Les écarts sont calculés par rapport à la moyenne 1981 / 2010 (1991 / 2010 concernant l'ensoleillement).



Les températures ont été excédentaires sur la majeure partie de la France, à l'exception de Montpellier sur notre échantillon. Les stations météo du Nord de la France ont affiché les plus forts écarts ainsi que Bourg St Maurice dans les Alpes par effet de foehn. L'excédent devrait avoisiner +0,7°C en moyenne nationale.






L'ensoleillement s'est de nouveau avéré très généreux au Nord, notamment le long de la Seine où les excédents ont dépassé +25%. Le soleil s'est davantage caché au Sud, notamment vers l'Occitanie et le long de la Garonne où les déficits furent inférieurs à -10%.






Les secteurs méditerranéens, l'Ouest de la France et la plaine d'Alsace ont fréquemment renoué avec des précipitations excédentaires malgré quelques disparités. Les régions plus centrales ont accentué les déficits, notamment Paris.




Retrouvez ces mêmes bilans pour les mois de mars, février, janvier 2019, décembre, novembre, octobre, septembre, août, juillet, juin, mai, avril, mars, février, janvier 2018, décembre, novembre, octobre, septembre, août, juilletjuin, mai, avril, mars, février, janvier 2017, décembre, novembre, octobre, septembre, août, juillet, juin, mai, avril, mars, février, janvier 2016, décembre, novembre, octobre, septembre, aoûtjuillet, juinmai, avril, marsfévrier et janvier 2015décembrenovembre, octobre, septembre, août, juilletjuinmai, avril, marsfévrier et janvier 2014, décembrenovembre, octobreseptembre, août, juilletjuin et mai 2013.


 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google