Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

> Une forte canicule va s’installer cette semaine, avec un pic envisagé ce jeudi, et nous sommes désormais placés en vigilance orange (valable dès demain 06h). Le record de chaleur absolu (tous mois confondus) sur la station de Paris-Montsouris est en très grand danger puisque nous pourrions atteindre les 41 voire 42°C lors de ce pic (le seuil des 40°C a été atteint une seule fois seulement dans l’histoire à Paris depuis le début des relevés en 1872 : le 28/07/1947 avec 40.4°C. Consultez tous les records de la région >>). Toutes les informations sur cette canicule >>

> Aujourd’hui lundi, la hausse s’accélère déjà avec 33°C envisagés dans la capitale. De fortes chaleurs qui s’annoncent plutôt respirables compte tenu des valeurs attendues entre mardi et jeudi !

lundi 22 à 16:04

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 6/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Des pluies, des orages... Quid de la sécheresse ?

Retour à la liste

Article publié le 18/06/2019

Les pluies et les orages ont rythmé la première quinzaine de juin sur la majeure partie de la France. Les cumuls observés du 1er au 16 juin à Nantes (47 mm), Rennes (50 mm), Poitiers (68 mm), Lille (70 mm), Tours (75 mm), Bordeaux (76 mm), Brest (86 mm), Lyon (88 mm), Limoges (110 mm) ou Biarritz (124 mm) dépassent d'ores et déjà la normale mensuelle. Les secteurs méditerranéens font toutefois exception avec seulement 0 / 3 mm à Ajaccio, Bastia, Nice et Montpellier.



Néanmoins, la majorité des stations météo affichent toujours un déficit depuis le début de l'année, élevé du bassin méditerranéen aux régions centrales.



Plus globalement encore, la majeure partie des régions ont été plus fréquemment déficitaires qu'excédentaires au cours des 4 saisons passées.




Ainsi, même si ce mois de juin s'avère pour l'instant bien arrosé, 31 arrêtés sécheresse concernent désormais 17 départements (>>).



Même si elles ruissellent et s'évaporent désormais rapidement, la récurrence des pluies estivales soulagent la sécheresse des sols superficiels. De nouvelles pluies orageuses sans doute très irrégulières sont d'ailleurs attendues du 19 au 22 juin.


Simulation des cumuls de pluie du 18 au 22 juin 2019 - Modèle GFS via WXCharts

A plus long terme, juillet serait plus sec que la normale et août plus partagé selon le centre européen, à considérer avec prudence néanmoins, les prévisions saisonnières ne sont guère fiables depuis la fin de l'hiver.





 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google