Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Janvier 2018 : le plus doux depuis plus d'un siècle en France

Retour à la liste

Article publié le 03/02/2018

Ce premier mois de l'année 2018 s'est montré exceptionnellement doux, sur la totalité du pays sans exception. Le bilan est alors clair : avec une anomalie de +3.4°C (par rapport à la normale 1981-2010), Janvier 2018 est devenu le mois de Janvier le plus chaud depuis le début des mesures météorologques en France, soit depuis plus d'un siècle !

Il bat les records détenus jusqu'alors coinjointement par Janvier 2014, 1988 et 1936 (+2.7°C). Avec une température moyenne nationale de 8.0°C, nous nous situons dans certaines localités au niveau des valeurs normales pour ... un mois de mars. Des températures exceptionnellement douces principalement dans l'Est et le Nord-Est du pays, avec des anomalies mensuelles dépassant parfois les +5°C (exemple du côté de Lons-le-Saunier).

Avec des températures aussi élevées, le ressenti a été parfois tout sauf hivernal. Ce mois de janvier 2018 établit une faiblesse record du nombre de jours avec gelée sous abri sur de nombreuses stations météo. Sur certaines stations (hors pourtour méditerranéen), il n'a alors pas gelé sur l'ensemble du mois, du jamais vu ! Voir notre article correspondant >>

Du côté des précipitations, ce mois s'est montré tout aussi remarquable, puisqu'il s'agit du mois de Janvier le plus pluvieux depuis le record de 1988 ! En moyenne, la pluviométrie a été excédentaire de 80 % sur l'ensemble de la métropole.  Paris a appoché son record mensuel avec 117mm sur l'ensemble du mois (record de 122mm en 1936). Ce qui n'est pas le cas de nombreuses autres postes ayant parfois explosés leur record ! Des pluies qui ont provoqué des inonations généralisées, toujours en cours en ce début février (>>).

Des pluies qui ont également concerné une partie du pourtour méditerranéen, et notamment le Languedoc, qui était jusqu'alors soumise à une sécheresse record. Sur l'ensemble de ce mois, il est tombé parfois plus de la motié du cumul annuel de 2017 ! (202mm à Montpellier en janvier, contre 340mm sur la totalité de l'année 2017).

Seule la Corse est restée en retrait de ces pluies, avec un déficit supérieur à 50% sur la Balagne et la façade orientale de l'île.

Et qui dit pluies fréquentes, dit absence de soleil. Hormis près de la Méditerranée, des Pyrénées ainsi que sur le Finistère proches de la normale, le déficit d'ensoleillement s'est avéré important sur la majorité des régions. Un déficit qui est même compris entre 50 et 60% sur une bande s'étendant du Périgord aux frontières du Nord-Est, en passant par le bassin Parisien. Des records de faible ensoleillement ont été battus lors de ce mois : seulement 18h cumulés de soleil à Rouen (-69%), 25h à Blois (-61%), 31h à Albi (-66%) ou encore 35h à Bordeaux (-64%).

Source des cartes : Etienne Kapikian / Météo-France

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google