Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

Quels sont les différents types d'épisodes méditerranéens?

Retour à la liste

Article publié le 25/11/2019

Les dégradations méditerranéennes sont toutes différentes, et ne touchent jamais tout à fait la même ville de la même façon. Pourtant, en regardant à l'échelle régionale, il est possible de différencier plusieurs familles de dégradations, souvent nommées par des dépressions récurrentes.

En effet, la côte Européenne est très découpée et permet l'isolement de dépressions très différenciées et stables dans de nombreuses "cuvettes" géographiques, formées par les baies, les golfes et les chaînes de montagnes.

Dépression du Golfe de Gascogne le 14 septembre 2016, provoquant un épisode méditerranéen intense en Hérault - Keraunos

 

Dépression des Baléares

 

Cette dépression est responsable de la quasi-totalité des épisodes orageux qui touchent toute la Catalogne, et par extension le Roussillon ainsi qu'une partie du Languedoc et des Cévennes. Elle peut être dangereuse en toute saison.

>La dépression tend à se bloquer entre Barcelone, la Murcie et les Îles Baléares qui lui ont donné son nom, provoquant des inondations souvent catastrophiques et mortelles sur toute la côte Est espagnole, ainsi que dans son prolongement français.

 

Un cas aussi récent que concret est celui du 18 au 24 octobre 2019 où certaines zones ont reçu jusqu'à 400mm de pluie en quelques jours, provoquant d'énormes dégâts.

Dégâts sur la localité de Montblanc (Espagne) – mardi 22 octobre 2019 El Pais

 

Dépression du Golfe de Gênes

 

Cette dépression est sans doutes la plus récurrente d'Europe, se formant quasi-systématiquement à chaque fois qu'une masse d'air froid se déplace vers l'Ouest de la Méditerranée. Confinée par le relief, elle est excessivement peu mobile et peut provoquer de redoutables pluies (jusqu'à 550mm en Ligurie cette année, tombés en une douzaine d'heures!). Sa saison de prédilection s'étend de septembre à février.

>Lorsqu'elle concerne la France, les zones touchées sont limitées par ce confinement,  se limitant en priorité aux Alpes-Maritimes et au Var, ainsi qu'à la Corse.

C'est par exemple elle qui a semé le chaos dans la ville de Nice le 31 octobre 2019 avec un orage peu mobile mais très pluvieux.

Inondations du Tram de Nice et de la route du bord de mer à Villeneuve-Loubet - images Twitter

 

La dépression du Golfe du Lion

 

Cette dépression est également fréquente mais spatialement beaucoup plus instable que celle du golfe de Gênes, les épisodes méditerranéens sévères qu'elle produit sont donc rares mais souvent intenses et particulièrement généralisés, quelle que soit la saison.

>C'est par exemple ce qu'il s'est passé ce dernier week-end, entre le 22 et le 25 novembre 2019 où des inondations généralisées se sont produites dans plusieurs départements du Sud-Est avec d'importants cumuls des Cévennes aux Alpes-Maritimes.

Inondations à Mandelieu-la-Napoule (06) - Photo Facebook Sébastien Leroy

 

Dépression espagnole

 

Bien qu'elle soit souvent centrée sur les hauts plateaux de la Péninsule Ibérique (où elle entretient son froid), la dépression espagnole est assez mobile et peut revêtir divers noms en fonction des situations, elle peut se déplacer vers le Nord devenant la dépression du Golfe du Lion, ou vers la France, entrainant dans son sillage de fortes remontées sahariennes. Cette dépression est responsable de la majorité des cas de Sirocco, de pluie de sable ainsi que de redoutables épisodes pluvio-orageux sur le Languedoc et la Basse vallée du Rhône, ou encore l'Ouest de la Corse. Elle se produit principalement de l'automne au printemps et tend à migrer vers l'Atlantique, plus froid, en été (pompe à chaleur des canicules).

La catastrophe de Vaison-la-Romaine, le 22 septembre 1992, est due à cette dépression, alors qu'elle était centrée sur le Golfe de Gascogne.

Catastrophe de Vaison-la-Romaine en 1992 - cliquez sur l'image pour afficher la vidéo

 

Zonal dynamique

 

La dernière situation fréquente, sans doutes l'une des plus communes en hiver, est induite par un flux perturbé actif (appelé courant zonal dynamique) caractéristique de nos hivers en France et dans toute l'Europe Occidentale. Ces dépressions peuvent passer près du bassin méditerranéen, très rapidement, et soulever de grandes masses d'air chaud à l'avant. Cette situation, relativement similaire à la précédente du point de vue du placement des dépressions, touche plus ou moins les mêmes zones.

 

>Cette situation a pu être observée le 8 et 9 novembre 2018, provoquant comme souvent un balayage rapide d'Ouest en Est. Cette rapidité de circulation est peu compatible avec des pluies durables, ces épisodes sont donc peu médiatisés et souvent associés à un passage perturbé banal, mais la dynamique fait que de fortes rafales ou des tornades peuvent également y être observés.

Phénomène venteux destructeur à Crès dans l'Hérault - Serge Zaka

 

Ces dépressions ne sont jamais totalement statiques, et la dynamique de l'atmosphère fait qu'elles ne sont pas toujours bien placées ou formées et peuvent donc impacter des zones différentes. Ces familles sont généralistes et peuvent être sujettes à beaucoup de cas particuliers. Cependant, cette liste peut vite vous aider à identifier les zones à risques en fonction de la situation avant d'obtenir des prévisions plus fines.

Fonds de cartes >>

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google