Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

+ L‘épisode neigeux présent en moyenne vallée du Rhône commence à remonter vers la Bourgogne. Demain, le front atteindra la région où il donnera de la pluie en majorité. Néanmoins, un phénomène d’isothermie pourrait également être observé chez nous, changeant la partiellement ou totalement la pluie en neige notamment sur les secteurs habituellement favorisés (Yvelines, Val d’Oise, sur les plateaux).

+ Aucune gène à la circulation ne devrait être à redouter car ces chutes de neige se produiront par des températures positives, si elles ont lieu. Paris et la basse vallée de Seine seront épargnés.

jeudi 14 à 17:07

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Semaine d'intempéries dans le Sud-Est du 18 au 24 octobre : le bilan

Retour à la liste

Article publié le 24/10/2019

Entre le vendredi 18 et le jeudi 24 octobre, plusieurs salves pluvio-orageuses intenses se sont produites dans le quart Sud-Est du pays. L'apogée s'est manifestée durant la journée du mercredi 23 avec des précipitations remarquables dans l'Hérault. Chronologie des évènements…

 

Vendredi 18 octobre :

Cette période d'agitation a débuté de façon assez locale dès le vendredi 18 octobre sur les côtes Provençales. Dès l'après-midi, une forte averse stationnaire a concerné le golfe de Saint-Tropez (Var), inondant certaines rues de la ville éponyme.

Inondations dans les rues de Saint-Tropez (Var) - vendredi 18 octobre 2019 - Anne Laure Cader via Météo-Cote-d'Azur

 

Samedi 19 octobre :

Le lendemain samedi 19, c'était au tour de la région Niçoise de subir les effets d'un violent orage stationnaire, principalement dans les quartiers Nord et Est de la ville : on y relève jusqu'à 56mm en l'espace d'une heure seulement sur la station du quartier Rimiez (Météo-France), et 53mm sur celle du quartier Pessicart (station du réseau Infoclimat). Des intensités horaires suffisantes pour provoquer de gros ruissellements urbains et des inondations.

Inondations à Nice - samedi 19 octobre 2019 - @ricothai1 via Instagram

 

 

Dimanche 20 octobre :

Le dimanche 20, c'est une phase cévenole qui débute, avec des pluies orographiques particulièrement abondantes se déversant sur les contreforts du Massif-Central, et plus principalement sur la partie Ardéchoise. En l'espace de 24 heures, les cumuls sont énormes : on y relève localement plus de 300, voire même 400mm.

Sur le réseau amateur Infoclimat, la station de La Croix de Bauzon (Ardèche) a atteint un cumul impressionnant de 499.8mm en l'espace de 29 heures (du samedi 18h au dimanche 23h).

 

A noter qu'une cellule orageuse a provoqué plusieurs tornades successives dans le centre de l'Hérault à la mi-journée, traversant même à de multiples reprises l'autoroute A75.

Tornade dans l'Hérault depuis l'autoroute A75 - dimanche 20 octobre 2019 - Vincent Deligny

 

Dans la soirée, une ligne orageuse a fini par se structurer depuis l'Ouest du Massif-Central. Celle-ci a poursuivi son chemin en balayant notamment la moyenne vallée du Rhône, ainsi que toutes les régions Provençales (entre Marseille et Nice).

Impact de foudre près de Toulon (Var) - samedi 20 octobre 2019 - Janis Brossard via Infoclimat

 

 

Mardi 22 octobre :

Après une journée de relative accalmie le lundi 21, le temps se dégrade à nouveau le mardi 22 octobre avec le début d'un épisode cette fois à caractère purement Méditerranéen (à la différence d'un épisode Cévenol, l'épisode méditerranéen se démarque par des pluies fortement orageuses touchant principalement les plaines, et non le relief).

Si un gros orage a concerné la ville de Marseille en début de matinée, c'est lors de l'après-midi que la situation s'est décantée, cette fois sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude avec des orages assez dilluviens. Il tombe plus de 120mm à Narbonne et 107mm à Leucate (Aude) en l'espace de 12h (dont 53mm en une heure seulement), provoquant là aussi quelques inondations.

 

Mais le pire se prépare... Pour savoir ce qu'il s'annonce, il fallait avoir les yeux rivés de l'autre côté des Pyrénées (en Catalogne), où des orages stationnaires ont provoqué des crues éclairs meurtrières dans le secteur de Tarragone (bilan d'un mort et quatre disparus).

Dégâts sur la localité de Montblanc (Espagne) – mardi 22 octobre 2019El Pais

 

 

Mercredi 23 octobre :

Ces orages Catalans de la veille ont gardé toute leur vigueur pour atteindre la frontière aux alentours de 03h du matin le mercredi 23 octobre. C'est alors une ligne orageuse particulièrement vigoureuse s'est mise en place entre le massif des Albères, la côte Vermeille (Pyrénées-Orientales), le littoral Audois et le secteur de Béziers.

A son passage, de violentes rafales de vent ont été observées (107km/h au Perthus, 94km/h à Perpignan-Rivesaltes). A Perpignan, 39 appartements ont été impactés par ce coup de vent ainsi que 5 villas individuelles (information L'Indépendant.fr). 10 personnes ont du notamment être relogées.

Voiture emportée à Cerbère (Pyrénées-Orientales) – mercredi 23 octobre 2019 - Jean-Claude Portella via France3 Occitanie

 

Mais le fait le plus marquant était la faible mobilité, voire la quasi-stationnarité de cette ligne orageuse, ayant déversé des quantités d'eau très importantes en quelques heures. En l'espace d'une matinée, il tombe alors plus de 200mm dans les alentours de Béziers (l'équivalent d'environ 3 mois de pluies en temps normal) qui subit des inondations généralisées.

La station de l'aéroport de Béziers-Vias, qui n'avait alors reçu que 130 petits millimètres de précipitations depuis le début de l'année, en reçoit alors le double en l'espace d'une seule journée, et bat plusieurs records. Il y tombe :

-> 198.2mm/6h (entre mercredi 06h et mercredi 12h)

-> 213.2mm/12h (entre mercredi 03h et mercredi 15h)

-> 241.5mm/24h (entre mardi 22 à 12h et mercredi 23 à 12h)


La situation est similaire pour la station météorologique de Béziers-Courtade avec plusieurs records :

-> 169.9mm/12h (entre mercredi 03h et mercredi 15h)

-> 243.0mm/24h (entre mardi 22 à 12h et mercredi 23 à 12h)

 

Carte Météo-France


 

Le secteur de Béziers est alors totalement noyé, avec parfois plus d'un mètre d'eau dans certains villages. Sur le seul département de l'Hérault, 950 interventions, plus de 1000 évacuations et 38 hélitreuillages ont été effectués par les pompiers.

Inondations à Villeneuve-les-Béziers (Hérault) - mercredi 23 octobre 2019 - Pompiers34

 

Ces inondations ont également provoqué de nombreux dégâts sur le réseau ferroviaire. Toujours dans cette zone Biterroise, un glissement de terrain a fortement endommagé les voies et les installations électriques (caténaires) nécessitant une interruption totale du trafic des trains régionaux entre Sète et Narbonne durant 10 jours (jusqu'au 4 novembre).

Ligne ferroviaire endommagée près de Béziers - mercredi 23 octobre 2019 - Twitter TER_Occitanie

 

Cette ligne orageuse a fini par se décaler vers le Gard, puis sur la région PACA durant la 2e partie de journée du mercredi 23 octobre. Plus mobile, elle a toutefois provoqué des inondations locales notamment dans les Bouches-du-Rhône et le Var.

Inondations à Marseille - mercredi 23 octobre 2019 - Philippe Laurenson via La Provence

 

 

 

Jeudi 24 octobre :

L'accalmie se précise sur la quasi-totalité du continent le jeudi 24 octobre. La façade orientale de la Corse, jusque là non touchée, observe toutefois des pluies orageuses mais les quantités pluviométriques sont restées plutôt limitées.

Un peu d'instabilité résiste néanmoins sur la Côte d'Azur, et un ultime orage stationnaire touche le secteur d'Antibes (Alpes-Maritimes) autour de la mi-journée. Il y tombe pas moins de 67.6mm/1h à Valbonne (station du réseau Infoclimat) et 54.8mm/1h à Antibes (station Météo-France).

Inondations à Antibes - jeudi 24 octobre 2019 - Nice-Matin

 

Au total, le bilan communiqué par le ministère de l'Intérieur fait état de trois décès lors de ces intempéries en France (s'ajoutent un mort en Italie, mais également un mort et quatre disparus en Catalogne).

Si l'un de ces décès est directement imputable aux intempéries (une habitante de Cazouls-d'Hérault ayant été emportée par les eaux), les circonstances des deux autres décès sont encore flou (un sans domicile fixe retrouvé dans un fossé à Perpignan, et un automobiliste ayant terminé dans un cours d'eau dans le Gard après avoir fait un AVC au volant de son véhicule).

L’épisode a donné lieu à un total 1 773 interventions. Plus de 2 000 sapeurs-pompiers et forces de la sécurité civile ont été mobilisés selon le ministre de l’Intérieur.

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google