Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Banquise Arctique : un dernier trimestre 2016 record

Retour à la liste

Article publié le 25/12/2016

Les semaines passent, et aucune amélioration n'est visible au delà du cercle Arctique. La tendance ne fait que se confirmer puisque jour après jour, la banquise Arctique établit des records de faible étendue.

Depuis 2 mois, une anomalie exceptionnelle concerne toute la région du pôle Nord. Les températures sont souvent 10° au dessus des normales habituellement observées en cette période de l'année, et ce depuis de nombreuses semaines consécutives ! En ce 22 décembre, les températures observées à la latitude 80°Nord ont atteint une anomalie de +18°C ! A titre de comparaison, si une telle anomalie était observée sur Paris, nous relèverions 25°C au maximum de la journée, impensable à Noël...


Température mesurée à la latitude 80° Nord sur l'année 2016 - Danish Meteorological Institute (vert : moyenne sur 40 ans, rouge : observation)

 

Anomalie de température sur 3 mois (période 22 septembre - 20 décembre) - Earth System Research Laboratory / NOAA

 

Une douceur atmosphérique anormale étant la cause première d'une anomalie des températures de l'océan Arctique... La température de surface de l'océan est globalement 2 à 3°C au dessus des valeurs habituelles pour un mois de décembre.

Anomalie de température de l'océan Arctique au 23 décembre - Danish Meteorological Institute

 

Une douceur océanique et atmosphérique qui met à rude épreuve les glaces Arctique. Fait remarquable : depuis le 20 octobre inclus, la superficie de cette banquise est inférieure à toutes les observations effectuées en près de 40 ans en cette période de l'année. Les records établis entre octobre et décembre lors de l'année 2007 sont désormais tous effacés des tablettes.

 

Au 23 décembre, cette surface glacée en Arctique était estimée à 11.867 millions de km2, ce qui représente un retard de 10% par rapport à ce qui est en temps normal observé sur la période 1981-2010 (moyenne de 13.215 millions de km2). Malgré une année 2007 exceptionnelle, c'était alors l'année 2010 qui détenait le record de la plus faible étendue pour un 22 décembre avec 12.108 millions de km2. Un record une nouvelle fois battu en 2016...


Etendue de la banquise arctique sur l'année 2016 (en million de km2) - National Snow and Ice Data Center

 

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google