Récupération de votre position...
Météo en France

BILAN AVRIL 2013 : Ne te découvre pas d'un fil

Retour à la liste

Article publié le 02/05/2013

Comme le dit le dicton "en avril ne te découvre pas d'un fil", cet adage populaire colle parfaitement aux conditions météo de ce quatrième mois de l'année, très riche en contrastes : chutes de neige et gelées tardives, coups de chaud précoces et abondantes pluies dans le Sud auront rythmé ce mois, qui au final se révèle tout de même très légèrement plus doux que la moyenne des Pyrénées à l'Alsace et à la Méditerranée et plutôt inférieur ailleurs.

 

 

Situations générales diverses et variées en ce mois d'avril 2013...

 

Début avril froid Pluies abondantes et douceur au sud Coup de chaud de la mi-avril
Un anticyclone rabat de l'air froid sur le nord du pays avec de la neige en Normandie Orientation du vent au Sud-ouest qui apporte beaucoup de pluies en Méditerranée 3 coups de chaud en ce mois d'avril, 30°C au Sud, 25°C dans le nord du pays

 

 

- Après ce bref aperçu de la situation générale, un rapide tour d'horizon en quelques photos de ce mois d'avril où coups de chaleur précoces et neige tardives ont alterné dans une ambiance très humide dans le Sud.

 

 

Neige assez tardive le 5 avril en Normandie, dans la région de Rouen

 

 

 

L'été prend de l'avance sur le printemps en ce 14 avril à Paris où il fait 25°C

 

 

Deuxième coup de chaud précoce du mois, le 25 avril sur Paris avec 25°C

 

 

31°C à Biarritz le 17 avril dernier, une température déjà très élevée en plein été sur la côte basque

 

 

L'hiver n'a pas dit son dernier mot en ce 27 avril, neige en plaine en Rhône-Alpes

 

 

Brutale irruption de la neige le 27 avril à Chazeneuve (475 mètres)

 

 

Hiver et printemps très humides en Méditerranée, orage du 29 avril en Côte-d'Azur

 

 

 

- Concernant les températures, malgré un début de mois d'avril hivernal (+2°C de maxi le 5 avril à Deauville et 6°C à Narbonne le lendemain) elles ont été légèrement supérieures à la normale sur les 2/3 du territoire (sauf au Nord-ouest) ; un excédent plus marqué dans le sud qu'à l'est où l'air doux humide remontant de Méditerranée a souvent dominé. Une douceur qui a culminé en 3 épisodes distincts où de véritables "coups de chaleur précoces" ont été signalés avec des températures qui ont dépassé les 25°C (les 14-17 avril et 25-26 avril). Des records de chaleur ont été établis, pour un mois d'avril, à Dieppe (25°C), à Bordeaux (31°C) et à Saint-Jean-de-Luz (32°C). Chute vertigineuse de la température en fin de mois où en l'espace de 36 heures on est passé du plein été au plein hiver en Rhône-Alpes (neige en région stéphanoise et grenobloise).

 

 

Différences de températures par rapport à la normale (en moyenne sur l'ensemble du mois)

 

 

 

- Concernant les précipitations, elles ont été excédentaires sur les 2/3 du pays, surtout au sud-est d'une ligne Toulouse / Clermont-Ferrand / Metz. Plusieurs épisodes de pluies sont remontés de Méditerranée, et au contact de l'air plus sec présent en direction de la Manche ont occasionné ces intempéries, avec même parfois de violents orages en Provence-Côte-d'Azur. Situation plus préoccupante du bassin parisien à la Normandie et au Nord-Pas-de-Calais avec un temps sec, surtout en Île-de-France (le déficit de pluie atteint 75 % dans la capitale et environ 50 % en direction de la plaine de Flandre), régions situées sous l'influence d'un anticyclone stable positionné en mer du Nord, ce qui a donc limité l'apparition d'humidité. Situation plus conforme ailleurs malgré un léger déficit en Aquitaine.

 

Différences des précipitations par rapport à la normale (en moyenne sur l'ensemble du mois)

(NOTA : 100 % = dans la moyenne)

 

 

 

- Concernant l'ensoleillement, la neige, les gelées et le vent, on ne note pas d'écart significatif à la normale. Aucun épisode tempétueux ne s'est manifesté. Le nombre de jours de gel est légèrement supérieur à la normale au nord de la Loire (5 contre une moyenne de 2) en raison de nuits étoilées qui ont accentué le rayonnement (à noter plusieurs jours consécutifs de gel tardifs entre les 27 et 31 avril en Normandie, sur le val de Loire et aux confins de l'Île-de-France avec -1°C relevés le 29 avril à l'hippodrome de Longchamps à Paris et -2°C à Pontoise). 1 journée de neige a été comptabilisée à Rouen et Caen. La couche atteint  5 cm à Rouen et même 7 cm à Dreux le 5 avril et 2 cm sur les hauteurs de Saint-Etienne et au sud de Valence (Drôme) le 27 avril. Enfin l'ensoleillement est légèrement inférieur à la normale avec un déficit marqué dans le Sud (en raison des remontées pluvieuses qui ont davantageaffecté les régions méditerranéennes). Au nord de la Seine en revanche, l'ensoleillement a été légèrement supérieur à la moyenne avec un temps plus sec qu'ailleurs, lié à la présence d'un petit anticyclone souvent positionné en mer du Nord.

 

 

Récapituatif des valeurs extrêmes en avril 2013

 

 

Température maximale

32,0°C à Saint-Jean-de-Luz(Pyrénées-Atlantiques) le 17 avril

Température minimale en plaine

-6,4°C à Charleville-Mézières (Ardennes) le 7 avril

Pluie maxi sur 48 heures 

Pluies sur un mois

161 mm à Saint-Martin-d'Entraune (Alpes-Maritimes)  du 26 au 28 avril

250 mm au mont-Aigoual (Gard) et 145 mm à Chambéry (Savoie)

Neige maxi en plaine

7 cm à Dreux (Eure-et-Loir) le 5 avril

Rafale de vent maxi

116 km/h au Cap Béar (Pyrénées-Orientales) le 19 avril

 

 


Conclusion : la longue période de temps froid au nord de la Seine depuis la mi-décembre a pris fin début avril alors que la longue période de temps perturbé présente depuis la fin automne dernier dans le Sud-est s'est poursuivie. Voilà, en résumé, les principaux enseignements à retenir de ce mois d'avril 2013. A l'approche de la saison chaude, ce déficit de pluies au nord de la Loire pourrait, si ce temps sec persistait, poser des problèmes pour les cultures. La situation paraît plus confortable du Sud-est à Rhône-Alpes où le bilan des pluies très excédentaire des 6 derniers mois devrait limiter ce risque.

 

 

Retour à la liste

Google