Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

Ce matin, quelques éclaircies parviennent à se manifester sur la capitale. Ce type de temps alternant nuages et éclaircies devrait persister une bonne partie de la journée, ce qui n’empêchera pas d’atteindre probablement les 25° cet après-midi.

samedi 30 à 06:46

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Bilan météo Mai 2012 : plutôt humide et assez doux

Retour à la liste

Article publié le 31/05/2012

Ce mois de mai ne laissera pas de souvenirs impérissables pour les amateurs de soleil avec de nombreux épisodes pluvieux, des orages de grêle, quelques gelées tardives. On se console avec une fin de mois nettement plus estivale ! Et pourtant, le printemps avait bien commencé avec un mois de mars chaud et sec. Une situation qui a fait craindre un moment le spectre d'une sécheresse majeure. Il n'en est rien (du moins en surface) car depuis début avril, les conditions sont redevenues perturbées sur la France avec de fortes pluies.

Ciel menaçant au-dessus de Lyon

 

UN MOIS PLUVIEUX, MAIS PAS FORCEMENT PARTOUT

Ce mois de mai 2012 se caractérise principalement par son humidité et par plusieurs épisodes pluvio-orageux importants. Dès le 4 mai, des orages de grêle sont signalés : dans les régions de Dreux (Eure-et-Loir) et de Quillan (Aude), la grêle forme un tapis blanc de plusieurs centimètres d'épaisseur. Après une période de temps plus calme, de fortes pluies font leur retour en milieu de mois. Cette période agitée atteint son point culminant entre le 19 et le 26 mai avec des pluies généralisées à tout le pays et des orages parfois violents. L'un d'entre eux frappe plus durement la région de Nancy dans la nuit du 21 au 22 mai où on recueille plus de 100 mm de pluies en quelques heures et des inondations. En Provence, de véritables trombes d'eau affectent les Bouches du Rhône et le Var : il tombe en quelques heures l'équivalent d'un mois de pluies ! Dans le Massif-Central également en proie à de fortes pluies, quelques cours d'eau débordent de leurs lits et provoquent des crues, comme celle de la Dore. Du 25 au 27 mai enfin, des orages de grêle se développent entre le Massif-Central et la Provence-Côte-d'Azur ; dans le Var pour la deuxième fois touché par des intempéries en une semaine, ce sont 6000 hectares de vignes qui sont détruits pendant qu'un violent orage bloque 1200 personnes au sommet du Puy de Dôme lors de l’inauguration du nouveau train à crémaillère.

 

 

Ecart à la normale des précipitations

Ecart à la normale de la température moyenne

précipitations rapportées à la normale en mai 2012

                                                                                     

Les régions du Sud et de l'Est ainsi que la Bretagne ont été les plus arrosées avec un bilan pluviométrique excédentaire. En revanche, le littoral aquitain, une partie de la région Centre en remontant vers l'intérieur de la Normandie et la région lilloise ont connu un temps légèrement plus sec que la normale.

 

DES TEMPERATURES LEGEREMENT SUPERIEURES AUX NORMALES, SURTOUT AU NORD-EST


Concernant les températures, si les deux premières décades de mai ont été relativement fraîches avec même quelques gelées tardives observées en milieu de mois, le retour de la chaleur et d'un temps estival en cette fin mai inversent désormais nettement la tendance ; ainsi la température a atteint 30°C en Bretagne le week-end dernier et Paris connaît depuis plusieurs jours des températures maximales supérieures à 25°C. Par ailleurs, lors du bref coup de chaud des 9 et 10 mai derniers, des records de chaleur ont été enregistrés à Strasbourg et Grenoble (32°C). C'est d'ailleurs dans l'Est que la douceur a été la plus marquée au mois de mai avec un excédent de +1 à +2°C par rapport à la moyenne en raison de la persistance d'un temps très chaud sur l'Europe Centrale.

 


Au final, ce mois de mai offre un visage contrasté, mitigé : les températures ont pourtant été globalement supérieures aux normales de saison (+0,5/+1°C sur le plan national) mais les pluies assez fréquentes et un ensoleillement un peu faible n'ont pas donné l'impression d'un beau mois de mai. Lors des ponts du 1er et 8 mai ou bien encore celui de l'Ascension, le ressenti  a pu même être qualifié de "pourri"...  Un point positif cependant est la quasi disparition de la sécheresse en surface alors que les nappes phréatiques restent à un niveau préoccupant (70% d'entre elles accusent encore un déficit important). Les pluies assez abondantes du mois d'avril et de mai n'ayant pas "l'efficacité" des pluies hivernales, ces dernières pénétrant directement dans le sous-sol et rechargeant les nappes. Or nous avons connu, il faut s'en souvenir, une saison froide et un début de printemps très secs sur notre territoire.

 

Ecarts à la moyenne en mai 2012 à l'échelle de la France
 

Températures

Précipitations Ensoleillement
+0,8°C 110% 90%

 

 

Copyring -  Météo-Villes

Retour à la liste

Google