Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

+ L‘épisode neigeux présent en moyenne vallée du Rhône commence à remonter vers la Bourgogne. Demain, le front atteindra la région où il donnera de la pluie en majorité. Néanmoins, un phénomène d’isothermie pourrait également être observé chez nous, changeant la partiellement ou totalement la pluie en neige notamment sur les secteurs habituellement favorisés (Yvelines, Val d’Oise, sur les plateaux).

+ Aucune gène à la circulation ne devrait être à redouter car ces chutes de neige se produiront par des températures positives, si elles ont lieu. Paris et la basse vallée de Seine seront épargnés.

jeudi 14 à 17:07

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Encore un blocage : après la sécheresse, les pluies à répétition...

Retour à la liste

Article publié le 06/11/2019

Depuis plusieurs semaines, un vaste système dépressionnaire englobe toute l’Europe. Cette vaste dépression est en quelque sorte prise en étau entre un anticyclone sur l’Atlantique Nord est un autre anticyclone qui remonte du Proche-Orient vers la mer Caspienne.

 

Et comme les simulations pour les prochains jours n’envisagent pas de véritable évolution, la France se trouverait toujours située dans le sillage des dépressions avec des possibilités de coups de vent et surtout des pluies à répétition avec un risque d’inondations.

Evolution isobarique au sol et à 500 hPa valable jusqu'au lundi 18 novembre 2019 - GFS RUN du mercredi 6 novembre 8h

 

Cumuls des précipitations prévus jusqu'au lundi 18 novembre 2019 - GFS RUN du mercredi 6 novembre 8h

 

Il semble même selon les modèles à plus long terme que ce courant océanique dépressionnaire (et donc très humide) persisterait durant une bonne partie de l’hiver et peut-être même au-delà... (restons très prudents...).

Anomalies de précipitations simulées pour novembre et décembre 2019 (humide = vert et surtout bleu)

 

Anomalies de précipitations simulées pour janvier et février 2020 (humide = vert et surtout bleu)

 

LA FAUTE AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ?


Certes, on attribue trop souvent tous les excés de notre climat au réchauffement climatique (devenu la "tarte à la crème" des bulletins météo de ces dernières années). Mais il se passe a priori quelque chose de nouveau. Pour simplifier : l’équilibre du climat de la planète se fait par une alternance de chaud et de froid. Ces zones de masses d’air différentes sont délimitées par un puissant courant d’altitude, le « courant-jet ».? Ce courant-jet se déplace tel un serpent à travers les latitudes tempérées des hémisphères nord et sud. Mais, ces dernières années, certaines études scientifiques ont montré que le réchauffement climatique pouvait perturber sa circulation. Par effet de vases communicants, les remontées d’air chaud de plus en plus puissantes créent comme des méandres de plus en plus prononcés et donc des situations de blocages. Ainsi, l'Europe Occidentale peut par exemple se trouver dans une zone de hautes pression durant des semaines avec sécheresse, ensoleillement excédentaire, puis dans un couloir dépressionnaire sans fin avec pluies, tempêtes et inondations. On a pu également noter une recrudescence des gouttes froides qui descendent à des latitudes de plus en plus basses, d'où des chutes de neige dans des régions qui n'y sont pas habituées.

Schéma réalisé par Thibaud Séchet pour le livre Météo Extrême >>

 

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google