Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

> Vigilance orange canicule (>>). La température ne s’est pas abaissée en-dessous de 21,0°C la nuit dernière au Parc Montsouris, 22,9°C sur notre station située sur les toits de St Germain des Prés.

> Le record mensuel et absolu de chaleur diurne est de 40,4°C le 28 juillet 1947 à Paris-Montsouris. Les records mensuel et absolu de chaleur nocturne sont respectivement de 24,0°C le 4 juillet 1976 et 25,5°C le 12 août 2003.

Ailleurs en IDF, les records de chaleur sont : 42,2° à Saint-Maur (94), 42° à Fontenay (92), 41,4° à Dourdan (91), 41,2° à Mereville (91), 41° à Maule (78), 41° à Joinville (94), 41° à Limeil (94), 40,9° à Colombes (92), 40,8° à Champagne persan (95), 40,8° à Chapet (78), 40,5° à Bagatelle (75), 40,5° à la Salpêtrière (75).

> Une pollution à l’ozone aggrave les effets de la canicule (>>). La circulation différenciée est activée jusqu‘à nouvel ordre (>>, >>).

> Des arrêtés sécheresse sont en cours dans notre département (>>).

mardi 23 à 08:39

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 7/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Forte agitation au programme en fin de semaine

Retour à la liste

Article publié le 13/05/2019

Après un début de semaine calme, le temps se dégrade fortement vendredi avec la mise en place de conditions particulièrement agitées jusqu'à la fin du week-end et même au delà.

Car l'anticyclone britannique qui nous protège jusqu'à jeudi s'effacera rapidement. Ceci est déjà visible dès vendredi avec des remontées fortement pluvieuses sur la moitié Sud du pays, en liaison avec un système dépressionnaire remontant petit à petit d'Espagne et le golfe du Lion vers l'Aquitaine.

 

Situation générale prévue du 16 au 20 mai 2019 - Modèle GFS via WxCharts

 

La suite du programme ne s'annonce guère plus réjouissante parce que ce système dépressionnaire va se trouver bloquer sur la France plusieurs jours, tournant sur lui-même, provoquant fortes pluies et orages, surtout dans le sud du pays.

Le premier fait sera donc le retour des pluies sur de nombreuses régions. Des précipitations qui pourront parfois prendre un caractère orageux marqué, voire intense, notamment vendredi dans le quart Sud-Ouest, puis samedi et dimanche vers la Méditerranée et les frontières de l'Est. Les régions méditerranéennes ne seront pas en reste avec l'amorce d'un épisode sans sévérité particulière, mais susceptible de donner plus de 100mm sur les reliefs cévenols. C'est près des Pyrénées que la situation paraît la plus délicate : en effet, les pluies pourraient venir se bloquer contre le massif. Ces grosses pluies pourraient entraîner la réaction et la crue de nombreux cours d'eau et provoquer des inondations sur les affluents de la Garonne.

 

Précipitations cumulées modélisées du 17 au 20 mai 2019 - Modèle GFS via WxCharts

 

Le second fait majeur se matérialisera par un changement de masse d'air. En effet, un véritable bras de fer va opposer l'air froid remontant d'Espagne qui tentera de chasser l'air chaud vers la mer du Nord. La France se trouvera au cœur de ce conflit. C'est la raison pour laquelle les pluies orageuses seront abondantes. Autre originalité de cette situation, c'est dans le nord du pays que les températures seront les plus douces avec 22°C sur les Hauts-de-France dimanche prochain contre 12°C seulement au pied des Pyrénées avec de la neige dès 1200 mètres d'altitude.

 

Anomalie de température de la masse d'air (à 1500m) du 17 au 20 mai 2019 - Modèle GFS via WxCharts

 

Pour la suite, la prévision est encore à confirmer, mais il semble que le retour au calme n'interviendra pas au mieux avant le 25 mai.

 

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google