Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

> Les températures sont de nouveau bien fraiches ce matin voire froides à la faveur du ciel dégagé. Si les températures sont positives dans la capitale (autour de 2°C, voire 4°C sur les toits de Paris), des gelées se manifestent en banlieue et dans les campagnes de l’Ile-de-France (près de -4°C à Fontainebleau).

> Cet après-midi, ces températures deviendront encore une fois bien douces, autour de 15°C (soit 7°C au dessus des normes). Un contraste rappelant des conditions typiquement printanières.

IMPORTANT : Merci d’afficher et de visiter régulièrement les publicités car ce site est gratuit mais sa maintenance est très coûteuse (entre autres parce que les prévisions y sont expertisées par des météorologistes).

samedi 16 à 06:52

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 6/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Histoire : le jour de l'An en météo

Retour à la liste

Article publié le 01/01/2019

Douceur comme vague de froid, tempête, blizzard ou même tornades, le jour de l'An n'a pas toujours été aussi calme que celui de notre année 2019 (dont les conditions anticycloniques risquent encore de se prolonger durant de nombreuses journées >>). Retour sur quelques 1er janvier marqués par des conditions météorologiques marquantes :

2018 :

Il y a tout juste un an, le début de l'année 2018 était nettement plus agité, avec le passage de la tempête Carmen. Les rafales ont localement 150 à 180km/h sur certains secteurs de la Corse, plus généralement de l'ordre de 130 km/h sur le littoral Atlantique et de 100 à 120 km/h entre Poitou, Garonne et Lauragais. Au total, jusqu'à 65000 foyers ont été privés d'électricité lors de ce jour de l'An.

En parallèle, la neige tombe en abondance sur les départements du Massif-Central. La RN122 est rendue impraticable dans le Cantal, bloquant de nombreux automobilistes.

Bibliothèque d'Ambon (Morbihan) endommagée (Le Télégramme) - Naufragés de la RN122 dans le Cantal (La Montagne) - 1er janvier 2018

 

2012 :

L'année 2012 à quant à elle débutée dans une très grande douceur. Les températures dépassent les 10°C sur la totalité des régions l'après-midi, comprises généralement entre 12 et 14°C sur la moitié Nord, entre 15 et 17°C dans le Sud-Ouest. Près de la Méditerranée et notamment sur la basse vallée du Rhône, le thermomètre frole les 20°C avec une impression quasi-printanière.

Température durant l'après-midi du 1er janvier 2012 - Infoclimat

 

2007 :

Une traine orageuse active occasionne pas moins de 5 tornades sur le seul après-midi du jour de l'An 2007, sur les départements du FInistère, du Morbihan, de la Vienne, de la Haute-Vienne ainsi que de la Vendée (une d'intensité EF0, les 4 autres d'intensité EF1 sur une échelle de 5, soit des vents allant jusqu'à 175km/h).

Dégâts tornadiques à Berneuil (Haute-Vienne) et à Couhé (Vienne) - 1er janvier 2007 - Dossiers Keraunos (>> , >>)

 

2004 :

Des chutes de neige se produisent sur les trois-quarts de la France lors de cette première journée de l'année 2004, avant la mise en place d'un redoux par l’ouest. On mesure en moyenne jusqu'à 3 à 5cm dans le Nord et en ile-de-France, localement plus dans les régions du Nord-Est.

 

1997 :

La vague de froid débutée le 23 décembre 1996 atteint son apogée lors des premiers jours de l'année 1997 et notamment le 1er janvier où la température maximale ne dépasse pas - 10°C en Alsace-Lorraine, Bourgogne, Picardie et Haute Normandie, et - 8°C à Paris. En matinée, le thermomètre chute entre -15 et -20°C entre la Champagne et les Ardennes. La capitale connaît alors son 1er janvier le plus glacial depuis au moins 150 ans. S'en suivra un blizzard du 2 au 5 janvier sur plusieurs régions du pays, coïncidant avec les retours de vacances de Noël, et piégeant de nombreux automobilistes commen usagers du rail.

Température minimale du 1er janvier 1997 - Infoclimat

1986 :

Dans la matinée du 1er janvier 1986, les températures étaient là aussi très basses avec -17° à Troyes, -15° à Metz, -13° à Nancy et -11° à Reims. De fortes chutes de neige annonçant un redoux se produisent en soirée de la Normandie au Centre , et l'on mesure 5cm à Paris avant une fonte rapide dans la nuit ainsi que le lendemain.

1979 :

Une vague de froid débutée lors de la Saint-Sylvestre 1978 sur les Hauts-de-France déboule lors de la nuit du nouvel An 1979 sur la moitié Nord du pays, de façon spectaculaire (chute de près de 20° en quelques heures sur l'Ile-de-France), et en s'accompagnant de fortes chutes de neige. La brutalité sans précédent de cette vague de froid en fait l'une des plus marquantes du XXe siècle (>>).

Températures minimales du 1er janvier 1979 - Météo-France

 

1971 :

La vague de froid qui a débuté fin décembre 1970, se poursuit jusqu'au 6 janvier. Au cours de cette période, les températures atteignent parfois des niveaux extrêmement bas, mais le froid est surtout très vif entre le 1er et le 6 janvier. Le 1er janvier, on enregistre des minimums de -22°C à Vichy, -19°C à Strasbourg et Metz, -18°C à Nancy, -15°C à Reims, -12°C au Mans, -10°C à Carcassonne, -7°C à Biarritz. La neige tombe aussi en quantité, et l'on relève 54cm au sol lors de cette première journée de l'année 1971 à Saint-Etienne. Certaines communes des Alpes sont coupées du monde par des congères dépassant 2m50.

 

1969 :

D'importantes chutes de neige se produisent sur une grande moitié nord lors de la Saint-Sylvestre. Au petit matin du 1er janvier 1969, l’épaisseur de neige devient importante en Bourgogne, Franche Comté et à Belfort où l’on mesure jusqu'à 30cm en plaine.

1962 :

Le sud de l’Alsace est véritablement ensevelie sous la neige lors du jour de l'An 1962. On mesure jusqu'à 24cm à Colmar et même 37cm du côté de Mulhouse.

1953 :

Durant la nuit du 31 décembre 1952 au 1er janvier 1953, une tempête de neige paralyse les régions du nord-ouest, y compris Paris qui, au matin du 1er janvier, se retrouvent sous un épais tapis blanc. La neige descend ensuite jusque sur la côte Varoise (dans des régions où le phénomène ne se produit qu’une fois tous les 20 ou 30 ans). Dans le même temps, les massifs montagneux de l’Est de la France connaissent 2 jours d’intenses chutes de neige, et à Gérardmer (station située seulement à 600m d’altitude), la couche atteint 1,10m.  Ceci marque notamment le début d'un hiver extrêmement froid (2 à 3°C sous la norme en France)

Neige dans Paris dans la nuit du 31 décembre 1952 au 1er janvier 1953

 

1941 :

Une autre importante vague de froid a concerné la majeure partie du pays en décembre 1940. Après une petite pause, le froid envahit de nouveau toute la France dès le 1er janvier 1941, et ce jusqu'au 18. Une tempête de neige paralyse tout le pays lors du jour de l'An :  il tombe 14 cm de neige à Toulouse, 15 cm à Paris et jusqu’à 40 cm à Moulins et Vichy. En moyenne vallée du Rhône, le mistral qui souffle avec une telle violence qu’il provoque la formation de congère atteignant la hauteur des fenêtres du premier étage des maisons ! Cette neige tient au sol jusqu’aux environs du 20 janvier, et en région parisienne, les pentes de la forêt de St-Cloud se transforment en une station de sports d’hiver.

 

Retrouvez l'ensemble de ces informations (et bien plus) sur notre ALMANACH ainsi que sur notre CHRONIQUE météo retraçant les plus grands évènements météorologiques de 1850 à nos jours.

 

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google