Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

L'hiver 2009-2010 a-t-il été vraiment exceptionnel ?

Retour à la liste

Article publié le 13/03/2010

L’automne 2009 a été très doux (notamment le mois de novembre), et selon certaines tendances saisonnières, l’hiver devait continuer dans cette lancée. Il en sera tout autrement, et pas moins de 5 vagues de froid entrecoupées de courtes périodes de redoux se produiront jusqu’en mars.

A partir du 13 décembre, l’air glacial venu de Russie impose très nettement sa loi, et le 18 décembre, la neige atteint même Nice alors que dans la nuit du 19 au 20 décembre, les températures descendent en dessous de -15 degrés sur un grand quart Nord-est du pays. Cette première vague de froid se termine quasiment le jour de Noël, mais la douceur qui caractérise les derniers jours de l’année ne sera que très éphémère.

Le 31 décembre, le froid revient de plus belle, et cette 2eme vague de froid (également la plus intense de tout l’hiver) se prolongera jusqu’au 12 janvier. Peu à peu, la neige recouvre de nombreuses régions, notamment sur Rhône-Alpes avec près de 35cm à Grenoble. Le froid atteint son paroxysme dans la matinée du 8 janvier où il fait -21 degrés sur le sud de l’Ile-de-France !

35cm de neige en plaine dans l’Isère le 8 janvier 2010

35cm de neige en plaine dans l’Isère le 8 janvier 2010


Une 3eme vague de froid se produit du 25 janvier au 2 février, et la neige atteint de nouveau la Côte d’Azur dans la matinée du 31 janvier. Le 1er février, le thermomètre affiche jusqu’à -27 degrés dans le Vercors, mais ce n’est pas tout…

Du 9 au 17 février, la neige refait son apparition un peu partout, et les flocons atteignent encore une fois a Côte d’Azur (10 cm à Cannes, le 11 février). Février se termine par une série de tempêtes, et celle du dimanche 28 laissera des traces, notamment du Poitou-Charentes à l’Ile-de-France.
Enfin, un 5eme épisode hivernal s’abat sur le pays entre le 5 et le 15 mars !

Bref, cet hiver 2009/2010 aura surtout été marqué par sa longueur et la fréquence des chutes de neige (phénomène spectaculaire que les médias exploitent très facilement). S'il s'agit probablement de l'hiver le plus enneigé depuis 1986/1987, 2009/2010 ne se classe même pas parmi les 20 hivers les plus froids depuis 1900 ! (déficit thermique relativement banal de 1,2°C). D’autre part, on s’aperçoit également que l’intensité des vagues de froid n’a pas été vraiment exceptionnelle (celles de janvier 1987 et janvier 1985 ont par exemple été beaucoup plus remarquables). Finalement, l’hiver 2009/2010 ressemble un peu à 2005/2006 car il fut également caractérisé par une circulation des systèmes météo plus méridionale que d’ordinaire (NAO négative) et de manière presque continuelle du début à la fin de la saison. Contrairement à l'Europe, remarquons que l’ouest du Canada n’a pas connu un hiver aussi doux depuis au moins 30 ans.

Liste des hivers les plus froids depuis 1900

RANG ANNEE Ecart à la moyenne
1er 1962/1963 -4,7°C
2 1941/1942 -3,9°C
3 1928/1929 -3,3°C
4 1946/1947 -3,1°C
5 1940/1941 -2,8°C
6 1933/1934 -2,8°C
7 1906/1907 -2,6°C
8 1916/1917 -2,5°C
9 1939/1940 -2,4°C
10 1955/1956 -2,3°C
11 1952/1953 -2,3°C
12 1908/1909 -2,3°C
13 1984/1985 -2,0°C
14 1963/1964 -2,0°C
15 1986/1987 -1,9°C
16 1931/1932 -1,9°C
17 1944/1945 -1,8°C
18 1964/1965 -1,7°C
19 1917/1918 -1,7°C
20 2005/2006 -1,6°C

 

Malgré ce que l'on a pu en dire, avec un déficit de 1,2°C, l'hiver 2009/2010 ne se classe même pas parmi les 20 hivers les plus froids depuis 1900. La fréquence des chutes de neige (phénomène très médiatique) y est sans doute pour quelques-choses... Et puis, dans ce contexte de réchauffement climatique, le froid paraît de plus en plus surprenant.

Retour à la liste

Google