Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

La température a atteint 32,8°C hier à Paris-Montsouris. Notre département est placé en vigilance canicule orange (>>) vu que cet épisode est parti pour s’intensifier et pour durer (les dernières simulations semblent encore aggraver la prévision initiale). La pollution à l’ozone sera un facteur aggravant (>>).

NOUVELLE APPLICATION METEO-VILLES !

Une version relookée de vos applications météo sera bientôt disponible. Vous pouvez déjà télécharger la nouvelle version de meteo-villes (météo automatique pour toutes les communes de France) – cette nouvelle version est disponible sur Iphone >>> et bientôt Android.

mardi 23 à 23:12

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 6/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

La neige recouvre une partie de la France début novembre 1966

Retour à la liste

Article publié le 04/11/2015

Les 3 et 4 novembre 1966, alors que Florence subit les pires inondations du siècle, des chutes de neige d'une précocité rare se produisent en France et peuvent laisser croire que l'hiver sera rude (il n'en sera rien). La Champagne, l'Ile-de-France, le Centre, les Pays de la Loire et Poitou-Charentes (où le phénomène ne s'était pas produit à pareille époque depuis 1921) sont touchés. On mesure 1 cm à Strasbourg, 2 cm à Mulhouse, 3 cm à Chartres, 4 cm à Auxerre, 6 cm à Orléans, 7 cm à Tours et Grenoble et jusqu'à 10cm à Poitiers. Le paysage est féerique car la neige recouvre des arbres encore en feuilles. A Paris, 70 000 banlieusards sont bloqués sur les quais de la gare du Nord car la neige engendre de gros problèmes dans les postes d'aiguillage jusqu'à St-Denis. Dans les Pyrénées, des stations de ski ouvrent prématurément comme La Mongie, St-Lary ou Bagnères. A presque un an des jeux olympiques d'hiver de Grenoble, les Français ont un engouement particulier pour la montagne.

 
Neige à Paris (gauche) et Poitiers (droite) début novembre 1966

Retrouvez cet évènement météo et bien d'autres sur notre chronique et notre almanach.


 

Retour à la liste

Google