Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

> Le ciel s’est dégagé hier soir et cette nuit, permettant une chute sensible des températures et le retour des gelées en dehors de la capitale : entre 2°C et 3°C sur les toits de Paris mais 0.6°C au parc Montsouris, -2°C à Orly, et jusqu‘à près de -5°C sur Fontainebleau.

> Le ciel devrait toutefois se couvrir rapidement, avec le passage d’un voile nuageux assez opaque. Mais contrairement à hier, aucune pluie n’est à envisager en ce vendredi.

vendredi 18 à 07:22

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 5/10 (MOYEN)
Vent : -

Pression :
Twitter

Records de chaleur en série en Europe

Retour à la liste

Article publié le 04/11/2018

Si une descente hivernale a concerné une partie de l'Europe de l'Ouest dont la France ces derniers jours, la situation est radicalement opposée du côté de l'Europe de l'Est.

La dépression Xena qui occasionne du mauvais temps du côté de l'Italie ainsi qu'en Corse provoque la remontée d'une masse d'air particulièrement chaude pour la saison sur les Balkans, et l'Europe Orientale avec une anomalie de +15°C par rapport à la norme d'un début Novembre.

Anomalie de température de la masse d'air à 1500m d'altitude - du 31 octobre au 8 novembre 2018 - TropicalTidbits

Dès lors, c'est une chaleur exceptionnelle qui a touché une partie des Balkans en cette fin de semaine, notamment sur l'Albanie. Des températures incroyables dignes d'une journée de plein été , ayant dépassé la barre fatidique des 30°C ! Le thermomètre a affiché jusqu'à 31.3°C dans la capitale Tirana, et même 31.8°C à Kuçovë (Qyteti Stalin), soit un nouveau record national en Albanie...

Températures maximales du 3 novembre 2018 - Ogimet

Un record national de chaleur qui a été également battu du côté de la Hongrie durant la journée du jeudi 1er novembre, avec 25.8°C à Körösszakál (ancien record de 25.5°C à Debrecen en novembre 1997).

Température maximale en Hongrie le 1er novembre 2018 - OMSZ via Etienne Kapikian

Mais cette "vague de chaleur" anormalement tardive se produit dans la lignée d'une année d'ores et déjà exceptionnelle en Europe centrale et orientale. Dans certains pays, ces derniers mois pulvérisent véritablement tous les records. C'est le cas en Allemagne où l'anomalie atteint +3.1°C sur la période avril-octobre, très loin devant l'ancien record de 2006 (+2.0°C).

Avec +2.3°C depuis le mois de janvier, cette année 2018 est à l'heure actuelle la plus chaude jamais observée dans ce pays, dépassant l'année 2007 (+2.1°C entre janvier et octobre).

Anomalie de température en Allemagne sur la période avril-octobre depuis 1881 - DWD

La France n'est pas en reste, puisque les 9 premiers mois de l'année sont également les plus chauds jamais observés depuis plus d'un siècle ! L'anomalie a atteint +1.3°C sur cette période, devaçant l'année 2014 (+1.1°C entre janvier et octobre). Une tendance en hausse sensible depuis de début des années 1990.

 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google