Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

> Les pluies de la nuit ont été négligeables voire nulles. Le cumul depuis le 1er février demeure de 35 mm au Parc Montsouris pour une normale mensuelle de 41 mm.

> Les températures ont dépassé 15°C durant 4 jours consécutifs de vendredi à lundi à Paris (jusqu‘à 17,4°C dimanche), une série remarquable mi-février. Après une faiblesse toute relative aujourd’hui, nous renouerons durablement avec des valeurs hors saison au cours des prochains jours. Les moyennes sur la seconde quinzaine devraient être hors norme.

> IMPORTANT : Merci d’afficher et de visiter régulièrement les publicités car ce site est gratuit mais sa maintenance est très coûteuse (entre autres parce que les prévisions y sont expertisées par des météorologistes).

mardi 19 à 16:24

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 4/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Suivi de la dépression Ruth - inondations en Bretagne

Retour à la liste

Article publié le 07/02/2014

Après Petra et Qumeira, la dépression Ruth a circulé sur les Iles Britanniques du vendredi 7 au dimanche 9. 

 
 

Même à l'échelle du globe, on ne pouvait échapper à l'approche de cette majestueuse dépression au large de l'Irlande vendredi 9.





Ruth a provoqué de fréquentes rafales de vent avant et pendant le passage du corps pluvieux qui lui était associé durant la nuit du vendredi au samedi, mais aussi et surtout lors d'une traîne active et orageuse entre la mi-journée de samedi et dimanche matin. 





Les 100 km/h ont été atteints ou dépassés jusque sur l'Ile de France et la Dordogne. 



La foudre a provoqué des dégâts sur un centre de secours à Plumelec (56 - article) et une fuite de gaz nécessitant l'évacuation de 105 personnes sur un immeuble de Bordeaux (33 - article). Quelques dégâts ont été constatés à Quimper (29 - article) Les pompiers de la Sarthe sont intervenus environ 50 fois suite aux orages de grêle (article) et un violent phénomène venteux très localisé s'est produit à Conlie (article du Maine Libre, photo de G. Gandon, analyse de Keraunos). D'autres informations sont disponibles sur cet article de Keraunos.

 

Les pluies ont, de nouveau, été abondantes en Bretagne, après celles liées à Qumaira. 




En Bretagne, des crues majeures se sont progressivement déplacées des amonts vers les avals des cours d'eau. Samedi 8, 24 habitants et 4 résidents d'un hôtel ont été évacués compte tenu de l'élévation des eaux de l'Oust à Josselin (56) où, par ailleurs, un ponton a été emporté par la crue vendredi après-midi (articles et vidéos 1 - 2 de Ouest France, photos de P. Le Garrec).  

 

Les barrages du Gouët (22), de l'Arguenon (22) et de Guerlédan (56) ont atteint la cote de sécurité. Pour préserver les ouvrages, les services du Conseil Général ont décidé de plusieurs lâchers d'eau. À Plérin (22), Plancoët (22) ou Inzinzac-Lochrist (56), les riverains se sont ainsi retrouvés les pieds dans l'eau, les rivières situées en aval des ouvrages ayant vu leur niveau subitement augmenter (articles 1 - 2 de Ouest-France).

 

La Laïta était en légère décrue à Quimperlé (29 - article et vidéo de Ouest-France).

 

Les pompiers sont intervenus une trentaine de fois dans la nuit de vendredi à samedi dans le Finistère, 187 fois dans le Morbihan depuis vendredi (dont 112 interventions relatives aux inondations). Un barrage anti-inondation a été déployé sur Pontivy (56) où une partie du mur du château s'est effondré (article). Une route nationale (la RN 24) et des dizaines de routes départementales ont été coupées à la circulation suite à des chutes d'arbres durant la nuit où à des inondations sur l'ensemble de la région. La situation s'améliorait par contre sur le réseau ERDF, les lignes électriques ayant été rétablies presque partout. 

Dimanche, la situation continuait à s'améliorer dans le Finistère, par exemple à Quimperlé (article). Dans le Morbihan, des communes étaient toujours les pieds dans l'eau dimanche comme Malestroit, Josselin ou Pontivy mais la majorité des cours d'eau étaient plutôt à la stabilisation ou à la baisse. L'heure était au nettoyage à Pontivy où les habitants ont été très impactés par les inondations (article et vidéo de Ouest-France, photos de Y.A. Huet).

 

48 routes étaient toujours coupées et les pompiers ont effectué 448 interventions depuis vendredi. De gros moyens ont été déployés ce samedi soir pour sauver 250 porcs menacés de noyade par la montée des eaux à Malestroit (vidéo). La crue de l'Oust s'est propagée vers l'aval de la Vilaine avec des niveaux toujours en hausse à Redon où de nombreuses routes sont coupées (article - article et vidéo d'Ouest France). La zone commerciale de Saint-Nicolas-de-Redon est fortement inondée.

 

En Ile et Vilaine, quelques maisons ont été inondées à Bréal-sous-Montfort, Bruz, Guichen, Bains-sur-Oust et Saint-Malo-de-Phily.

Samedi matin, la forte houle de Sud-Ouest a eu raison de quatre pontons (de 32 m et de 30 tonnes chacun) sur le port de St Nazaire (44 - article de Ouest France, photo de D. Le Tiec). La montée des eaux de la Vilaine aval se confirmait autour de Redon (35 - article de France 3, photo de M. PPP). Les pompiers sont intervenus une cinquantaine de fois dans la Sarthe suite aux orages pour des chutes d'arbres et des toitures endommagées (article).

 

Comme sur l'ensemble de la côte atlantique, de nombreux oiseaux sont retrouvés épuisés ou morts sur les plages de Charente-Maritime. Il s'agit essentiellement d'oiseaux du large, des Macareux Moines ou des Guillemots de Troïl descendus passer l'hiver dans la Golfe de Gascogne (article de France 3 comportant une image pénible d'un  oiseau mort). 
 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google