Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

> Le front s’est définitivement évacué vers l’Est en cette fin de journée, et nous retrouvons (enfin) de timides éclaircies ! Ceci a permi aux températures de grimper légèrement, autour de 22 à 23°C vers 17h30.

> Il est tombé entre 15 et 25mm de pluie sur l’Ile-de-France en moyenne, mais parfois bien plus sur la Seine-et-Marne (45mm du côté de Nemours en seulement 24 heures).

dimanche 18 à 19:53

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Suivi du mauvais temps dans le Sud-Ouest et près des Pyrénées

Retour à la liste

Article publié le 24/01/2014


Ven 16 h 45 : 
Les inondations ont pris de l'ampleur ce vendredi en Gironde avec des débordements de la Garonne à Bordeaux et Haute Gironde, de la Dordogne à Libourne tandis qu'un lent retour à la normal était observé dans le Langonnais (article de Sud-Ouest, reportage TV de France 3). 


Ven 16 h 30 : 
Brèches et infiltrations se sont conjuguées ce vendredi à Dax (Landes) où de nouvelles inondations majeures étaient déplorer (article de Sud-Ouest, photos d'I. Louvier - reportages TV de France 3). 




Ven 16 h 25 : 
Les inondations prolongées ont fortement endommagé les lignes SNCF Pau Dax et Pau Bayonne dans le Sud de l'Aquitaine (article). 


Ven 10 h 40 : 
Les vigicrues orange étaient maintenues vendredi matin sur la Midouze, l'Adour moyen et l'Adour maritime d'une part (40 et 64), sur la confluence Garonne - Dordogne d'autre part (33). Les estuaires de la façade atlantique subissent en outre désormais des niveaux d'eau importants à marée haute du fait des forts coefficients de marées (en augmentation jusqu'à samedi) et de l'alimentation importante en eau par les rivières. Des débordements dommageables sont observés à la pleine mer sur l'Estuaire de la Gironde et sur la Seudre plus au Nord, également maintenus en vigicrue orange. Ce phénomène devrait se reproduire lors des pleines mers suivantes. Suivre vigicrue.




Ven 08 h 50 : 
Des infiltration provoquent à nouveau des inondations à Dax (Landes) ce vendredi matin (article).


Ven 08 h 40 : 
La préfecture de Gironde indique que la forte houle d'ouest attendue samedi et les vents forts dans la nuit de samedi à dimanche (rafales pouvant atteindre 120 km/h sur les côtes) pourraient conduire à des niveaux de crue comparables à ceux de la tempête de 1999. Dans ces conditions, tout indique qu'ils dépasseront celui de décembre 1981 pour se rapprocher ou dépasser celui de décembre 1999 (article). A Bordeaux, l'accès au centre est d'ores et déjà impossible par les voies sur berges (article de Sud-Ouest, photos de J. Desport via Twitter).

 

 

Jeu 17 h 25
En Gironde, la Garonne est déjà sortie de lit par endroit à Bordeaux et le phénomène devrait s'amplifier (article). Les risques de débordement portaient aussi sur les communes d'Ambès, Parempuyre, Bouliac, Floirac, Blanquefort et Villenave-d'Ornon. A Saint Sèlve (carte), un quartier était complètement inondé ce jeudi (article de Sud-Ouest, photos de T. David).






Jeu 17 h 15 : 
Dans les Landes, la crue se stabilise à son niveau actuel sur Mont-de-Marsan, Campagne et Tartas. La décrue est très nette au niveau des communes d'Aire-sur-l'Adour, Saint-Sever et Grenade. Jeudi, les pompiers ravitaillaient toujours en bateau les habitants isolés (reportage photos de France 3 , photos de L. Tachon).

 

 
Jeu 17 h 10 : 
Dans les Pyrénées Atlantiques, les quais et plusieurs secteurs bas de Bayonne faisaient l'objet de consignes ce jeudi suite à la conjonction de la crue de l'Adour, de la houle et de la marée (article). En Béarn, après la décrue, l'heure était au nettoyage et aux premiers travaux pour réparer les nombreuses routes endommagées (article).


Jeu 17 h 05 :
Les vigicrues orange étaient maintenues jeudi en fin de journée sur la Midouze, l'Adour moyen et l'Adour maritime d'une part (40 et 64), sur la confluence Garonne - Dordogne d'autre part (33). Les estuaires de la façade atlantique subissent en outre désormais des niveaux d'eau importants à marée haute du fait des forts coefficients de marées (en augmentation jusqu'à samedi) et de l'alimentation importante en eau par les rivières. Des débordements dommageables pourraient être observés à la pleine mer de vendredi matin sur l'Estuaire de la Gironde (33) (ainsi que sur la Seudre plus au Nord). Ce phénomène devrait se reproduire lors des pleines mers suivantes. Suivre vigicrue.



Jeu 10 h 40 :
La décrue se confirme dans le Tarn-et-Garonne et laisse apparaître de lourds dégâts, notamment sur les routes. Certaines nécessiteront des travaux durant plusieurs semaines avant de redevenir praticables (article de La Dépêche du Midi, photo de M. Massip).




Jeu 10 h 35 : 
La montée de la Garonne perturbe la circulation et le stationnements près des quais à Bordeaux ce jeudi matin (33 - article). Non loin de là, Longoiran (33) a été inondé mercredi soir (article). 


Jeu 10 h 30 : 
La neige complique fortement la circulation en altitude jeudi matin dans les Pyrénées. Certains accès ont été fermés, notamment celui au col du Samport (article de Sud-Ouest - article de France 3). 


Jeu 10 h 25 : 
La confluence Garonne - Dordogne (33) a été placée en vigicrue orange jeudi matin. Ainsi, restaient concernés par le niveau orange :
- la Midouze, l'Adour moyen et l'Adour maritime (40 et 64),
- la confluence Garonne - Dordogne (33).
La conjonction des grandes marées et des niveaux d'eau déjà élevés dans les cours d'eau devrait renforcer leur élévation à marée haute. Les niveaux de premiers débordements seront dépassés sur la plupart des estuaires, voire celui des débordements dommageables vendredi ou samedi. Suivre vigicrue.



Jeu 04 h 00 : 

Les animaux du parc animalier du Moulin de Polayer dans les Landes ont les pieds dans l'eau. Son propriétaire lance un appel à l'aide (article de France 3, photos de J.C. Birembaut).

 


Jeu 03 h 55 : 
Avant les grandes marées de cette fin de semaine, Sud-Ouest revient en images sur les conséquences toujours visibles de l'épisode du début du mois de janvier et la poursuite de l'érosion depuis (article). Deux photos comparatives prises à Soulac par Pierre Bournel (Twitter) mettent en exergue le phénomène. 




Mer 17 h 25 : 
Dans les Pyrénées Atlantiques, la circulation restait très difficile ce mercredi, en plaine suite aux inondations, en montagne suite au retour de la neige (article). Des rues étaient fermées à Bayonne (article). 


Mer 17 h 20 : 
En Dordogne, les cours d'eau continuaient à monter mercredi mais sans débordement significatif pour le moment (article). 


Mer 17 h 15 : 
La situation était contrastée ce mercredi dans les Landes. 50 routes étaient encore fermées à la circulation. La Midouze continuait de monter et le niveau de l'Adour restait très haut tout en amorçant une décrue (reportage TV - article).  


Mer 17 h 10 : 
En Gironde, à quelques heures de la grande marée attendue en seconde partie de semaine, les vagues avoisinaient 3 mètres ce mercredi sur le littoral médocain (article de Sud-Ouest, photo de J. Lestage). A Lacanau, l'érosion de la plage se poursuivait de manière inquiétante (article de Sud-Ouest, photo de S. Lartigue). 






Mer 17 h 05 : 
Plus qu'en France, les vagues ont fait de nombreux dégâts et un mort sur le Pays Basque Espagnol (article de Sud-Ouest). 


Mer 16 h 55 : 
Les vigicrues des Gaves réunis (dept 40) et de la Garonne marmandaise (dept 47) ont été rétrogradées de l'orange au jaune mercredi matin, puis celles des tronçons Arrats - Gimone - Save - Touch dans l'après-midi. Le niveau orange était en revanche maintenu sur la Midouze, l'Adour moyen et l'Adour maritime (dept 40 et 64).

Les crues continuent de se propager en plaine, dans le bassin de l'Adour, sur la Garonne girondine et à l'aval de la Gimone. Les précipitations des dernières 24 heures freinent les décrues, ce qui maintient des niveaux élevés sur la Midouze et l'Adour de Mont de Marsan à Urt. Sur la Midouze la crue se propage vers l'Adour. Sur l'Adour, dans le secteur de Dax, le pic de crue est atteint et le niveau devrait se maintenir. A l'aval, les niveaux sont élevés aux pleines mers, phénomène renforcé par les coefficients de marée en hausse. Sur la Gimone (82), le maximum est passé à Beaumont de Lomagne. La tendance est à une lente décrue. Suivre vigicrue
 



Mer 09 h 25 : 
Les inondations en cours sur le Sud-Ouest depuis 5 jours risquent de durer au vu des précipitations attendues au cours des prochains jours. Sur la carte ci-dessous sont modélisées les lames d'eau prévues sur les 7 prochains jours (Météociel).




Mer 09 h 20 : 
Les lames d'eau ont de nouveau été abondantes sur la journée climatologique du mardi 28 (de mardi 07 h à mercredi 07 h) sur les Landes et le Sud de la Gironde (36 mm à Biscarosse, 30 mm à Dax où il est tombé 69 mm sur les dernières 48 heures).




Mer 08 h 40 : 
Dans les Hautes Pyrénées, selon La Dépêche du Midi, le Lys est à nouveau sorti de son lit et les routes des communes de Caixon (Val d’Adour), sont toujours inondées. 


Mer 08 h 35 : 
En Ariège, les intempéries du week-end ont fait des dégâts sur la station de sport d'hiver des Monts d'Olmes. Une importante coulée de neige a endommagé plusieurs pylônes d'un téléski (article de La Dépêche du Midi dont est extraite la photo ci-dessous).




Mer 08 h 30 : 
Dans les Pyrénées Atlantiques, 2 éboulements se sont produits sur les routes d'Osse-en-Aspe (article de La République des Pyrénées, photos d'E. Corno). 

 


Mer 08 h 25 : 
En Gironde, face à la montée des eaux de la Garonne, 2 habitants de La Réole (carte) ont été évacués de leur logement situé sur les quais tandis que 6 autres sont partis de leur propre chef. Trois routes sont coupées à la circulation (article). Face à la prévision de forts coefficients de marée dans les prochains jours, 114 samedi, conjugués aux épisodes pluvieux en cours, la Ville de Bordeaux appelle les habitants à redoubler de vigilance, ces facteurs étant susceptibles d'engendrer des risques d'inondation liés à de possibles débordements de la Garonne (article).


Mer 07 h 00 : 
Le vent a généralement soufflé à 80 à 100 km/h sur les côtes de l'Aquitaine mardi soir, jusqu'à 102 km/h au Cap Ferret et 103 km/h à Messanges. Les vagues ont atteint 6 m à la bouée d'Anglet. La surcote observée a connu un pic atteignant 98 cm à Arcachon au passage de la dépression vers 21 h, alors qu'elle se situait à un peu plus de 60 cm au moment de la pleine mer la nuit suivante.


Mar 17 h 05 :
L'Adour Maritime a été placé en vigicrue orange mardi soir. Cette dernière restait ainsi activée sur :
- la Midouze, l'Adour moyen, les Gaves réunis, et l'Adour maritime (dept 40 et 64),
- la Garonne marmandaise (dept 47),
- Arrats, Gimone, Save, Touch (32, 31, 82).

Une perturbation pluvieuse accompagnée de vents forts concernera encore ces secteurs mardi soir et la nuit suivante avec une limite pluie-neige proche de 800 à 1000 m  et une remontée progressive des coefficients de marée. Sur la Midouze, la crue se propage vers l'Adour.Sur l'Adour, dans le secteur de Dax, le pic de crue devrait se maintenir pendant au moins 24 h. A l'aval, les niveaux seront à la hausse, phénomène renforcé par l'action des marées et du vent dans le secteur de Urt. Sur la Garonne, le pic de crue se situe dans le secteur de Langon (33). Sur la Gimone (82), le maximum est passé à Beaumont de Lomagne. La tendance va être à une lente décrue à partir de mercredi. Suivre vigicrue. 


Mar 16 h 55 : 
La Charente est entrée en crue modérée mardi mais les conséquences sont bien moindres que sur les déparements plus au Sud (article de Sud-Ouest, photo de P. Ménard via Twitter à Cognac).




Mar 16 h 50 : 
La Gironde est désormais concernée par les crues de la Garonne et du Dropt (article de Sud-Ouest, photos de S. Noachovitch prises vers Saint-Martin-de-Sescas).






Mar 16 h 45 : 
En Lot-et-Garonne et Tarn-et-Garonne, une lente décrue de la Garonne est observée (article). La commune de Lavardac est privée d'eau potable (article). 


Mar 16 h 40 : 
Dans les Landes, la situation ne s'améliore pas. A Dax, l'Adour a battu son niveau de 1999 sans atteindre celui de 1981 (article). A Mont-de-Marsan, 4 personnes ont été évacuées mardi matin. Un homme âgé a été secouru par les pompiers après s'être aventuré au volant de sa voiture sur un quai. Des mesures de prévention ont été prises depuis (article). 135 habitations sont isolées mais régulièrement visitées par les pompiers ou la sécurité civile (reportages TV de France 3 - diaporama de Sud-Ouest, photo de P. Salvat prise à Dax).  



Cliquez sur les graphiques pour les actualiser : 





Mar 16 h 25 : 
Dans les Pyrénées Atlantiques, les basses terres du Pays Basque se sont à nouveau retrouvées sous les eaux ce mardi matin (article de Sud-Ouest, photos de B. Bestion à Bayonne). 

 


Mar 16 h 20 : 
Un important glissement de terrain s'est produit mardi matin à Lasseube dans les Pyrénées Atlantiques (articles 1 - 2, photos de J.B. Labord). 
 


Mardi 11 h 05 : 
Les Gaves réunis, rétrogradés en vigicrue jaune lundi matin, ont été replacés en orange mardi matin suite aux fortes précipitations lundi et la nuit suivante. La vigicrue orange restait ainsi activée sur :
- les Gaves réunis, l'Adour moyen et la Midouze (40),
- la Garonne marmandaise (47),
- Arrats, Gimone, Save, Touch (32, 31, 82).

La limite pluie-neige étant assez basse, ces nouvelles précipitations ne provoquent néanmoins que des réactions modérées des cours d'eau basques et béarnais, de plus faible ampleur que ce week-end. Elles maintiennent toutefois la tendance à la hausse sur la Midouze et l'Adour moyen dans le secteur de Dax. Le pic de crue devrait atteindre Dax aujourd'hui mardi. Sur la Garonne, le pic de crue se situe dans le secteur de Langon (33). Sur la Gimone (82), le maximum est passé à Beaumont de Lomagne. La tendance va être à une lente décrue après un maintien à un niveau élevé aujourd'hui mardi.



Mardi 11 h 00 : 

Les lames d'eau ont de nouveau été abondantes sur la journée climatologique du lundi 27 (de lundi 07 h à mardi 07 h) sur les Pyrénées Atlantiques avec 50 mm sur la Pointe de Socoa, 49 mm à Bustince et 48 mm à Pau. Sur ces secteurs, les cumuls depuis le 18 janvier avoisinent 200 mm. 




Lundi à 17 h 30 :
Lundi en fin de journée, la vigilance orange était maintenue sur l'Adour moyen et la Midouze (40), la Garonne marmandaise (47), l'Arrats, la Gimone, la Save et le Touch (32, 31, 82). 
Les précipitations de ce début de semaine maintiendront la tendance à la hausse sur la Midouze et l'Adour moyen dans le secteur de Dax. Le pic de crue devrait atteindre Dax mardi. Sur la Garonne, le pic de crue se situait dans le secteur de Marmande (47) lundi. Sur la Gimone (82), le maximum est passé à Beaumont de Lomagne. La tendance va être à une lente décrue. Suivre vigicrue


Lundi 17 h 25 : 
Le risque d'avalanche a été rétrogradé au niveau marqué 3 / 5 sur l'ensemble des massifs des Pyrénées. 


Lundi 17 h 15 :
Dans les Pyrénées-Atlantiques, la décrue se poursuivait ce lundi mais plusieurs routes restaient fermées (article de Sud-Ouest, photo de M. Loustalet prise entre Bedous et Aydius - reportage TV). Il en était de même dans le Lot-et-Garonne, touché par la montée des eaux de la Garonne mais aussi du Gers, de la Baïse et de la Gélise (diaporama de Sud-Ouest, photo d'E. Drouinaud prise à Agen). Le petit village de Monheurt (rive gauche de la Garonne) s'est trouvé isolé (article). Les plaines restaient inondées et des routes toujours coupées (article). Dans les Landes, fortement touchées par les crues des Gaves (notamment à Peyrehorade) mais aussi de l'Adour, une vingtaine de routes restaient fermés (article). Le secteur de Grenade était le plus touché ce lundi (article - reportage TV). 

 


Lun 17 h 05 : 
La République des Pyrénées propose une frise interactive concernant les évènements de ces derniers jours sur les Pyrénées Atlantiques (article). 


Lun 17 h 00 : 
Xamen Technologies, société paloise, a filmé par drone les inondations dans les secteurs d'Idron et Bizanos sur les Pyrénées Atlantiques (article et vidéo de La République des Pyrénées). 

 


Lun 10 h 30 : 
La vigilance orange a été levée lundi matin sur les Gaves (64, 40), l'Adour amont (65, 32), la Garonne toulousaine (31, 82) et Baïse-Gélise-Gers (32, 47). Elle est maintenue sur :
- l'Adour moyen et la Midouze (40)
- la Garonne marmandaise (47)
- Arrats, Gimone, Save, Touch (32, 31, 82).

La situation météo reste perturbée lundi et mardi dans le Sud-Ouest. Les précipitations les plus importantes sont attendues sur l'Ouest des Pyrénées et sur le bassin de l'Adour. La limite pluie-neige étant assez basse lundi et mardi, ces précipitations ne feront que faiblement réagir les cours d'eau pyrénéens. Par contre, elles maintiendront la tendance à la hausse sur la Midouze et l'Adour moyen dans le secteur de Dax. La propagation des ondes de crue est assez lente sur ce bassin. La situation à Dax est donc à surveiller dans les prochains jours. Sur la Garonne, le pic de crue atteindra Marmande (47) ce lundi midi. Sur la Gimone (82), le pic va se maintenir toute la journée à Beaumont de Lomagne. Suivre vigicrue



Dim 17 h 20 : 
Les vigicrues orange ont été maintenues dimanche soir, à savoir sur :
- le Gave d'Oloron, le Gave de Pau béarnais et les Gaves réunis (40, 64),
- l'Adour amont et moyen (65, 40, 32),
- la Garonne toulousaine (31, 82) et la Garonne marmandaise (47),
- les cours d'eau du plateau du Lannemezan, (Arrats, Gimone, Save, Touch, Gers, Baïse et Gélise (65, 32, 31).

La tendance restait à la décrue dimanche après-midi partout sur les bassins amont. Sur la Garonne, le pic de crue atteindra le tronçon marmandais dans la soirée de dimanche. Sur les Gaves, le pic est passé à Peyrehorade dans la nuit de samedi à dimanche mais les niveaux restent très élevés. Sur l'Adour, le pic se situait dimanche sur l'Adour moyen. La situation météo se dégradera dimanche soir sur les Pyrénées. Une nouvelle perturbation touchera en particulier l'Ouest des Pyrénées avec une limite pluie-neige élevée à 2000 m et donc des précipitations majoritairement sous forme pluvieuses. Les Gaves et l'Adour amont pourraient ainsi connaitre des nouvelles hausses des débits. La limite pluie-neige redescendra vers 1000 m en fin de nuit de dimanche à lundi. Les précipitations de lundi se produiront donc plus sous forme neigeuse et auront ainsi moins d'effet sur les cours d'eau pyrénéens. Suivre vigicrue.




Dim 17 h 10 : 
En Lot-et-Garonne, la Garonne a débordé à Marmande, Tonneins, Agen et Moncrabeau. Le pic de crue est attendu dimanche soir (article de Sud-Ouest, photos à Tonneins à gauche de B. Arnauld et à Marmande à droite de A. Guilbaud). 


 


Dim 17 h00 :
Le risque d'avalanche restera fort dimanche (niveau 4 / 5) sur le Luchonnais, le Couserans, la Haute Ariège et Orlu St Barthélémy. Après la douceur de ce dimanche, une nouvelle perturbation vient regarnir les montagnes au-dessus de 1800 m en soirée puis progressivement 900m en fin de nuit avec 5 à 10 cm vers 1500m et peut-être 15 cm à 1800m. Avec ce nouveau changement de temps, c'est au niveau du risque accidentel que l'attention est à porter, en particulier au-dessus de 2400 m où les cumuls de neige ont été importants la semaine passée (60 cm à plus d'un mètre). Ces neiges ont été souvent ventées et des plaques subsistent dans de nombreuses pentes. Ce risque est plus marginal dans la tranche 2000 / 2300m et concernera les pentes ouvertes vers l'Est. Le risque sera marqué (niveau 3 / 5) sur les autres massifs. 




Dim 16 h 55 : 

En Ariège, de nombreuses routes ont été coupées par des éboulements samedi et 17 000 personnes resteront privées d'eau jusqu'à mercredi. Dans le Tarn, le Tarn-et-Garonne et le Gers, les dégâts ont été moindres (articles de La Dépêche du Midi 1 - 2 - 3 - 4 - 5). 

 


Dim 16 h 50 : 

Dans les Hautes Pyrénées, si le Gave n’a pas vraiment fait des siennes, les petits cours d’eau ont fait des ravages vendredi et samedi, par exemple à Adé (carte - articles 1 - 2 de La Dépêche du Midi, photo de J.N.). 




Dim 16 h 45 : 
Extrait de La Dépêche du Midi : Samedi, la station du Pont Neuf à Toulouse affichait 3,80 m à 15 h, conforme ou presque au pic attendu. Après 48 heures de pluies sans discontinuer, on s’approchait ainsi des hauteurs d’eau enregistrées en 2004 où la même échelle indiquait 3,52 m. En 2000, la Garonne avait tout de même atteint 4,38 m. Mais on est encore loin de la crue de référence à jamais gravée dans l’histoire de la Garonne. Le 25 juin 1875, après presque un mois de pluie ininterrompue, le fleuve avait dépassé les 8 m à Toulouse. Les flots impétueux avaient détruit au passage 1 400 maisons et provoqué la mort de plus de 200 personnes. Les ponts Saint-Michel et Empalot ont été emportés. Seuls le Pont Neuf et le pont Saint-Pierre avaient résisté à la crue. Le 3 février 1952, la Garonne avait atteint 4,57 m à l’échelle du Pont Neuf. Une crue dite «trentennale» qui déclencha la construction par l’État des digues de protection de Toulouse.


Dim 16 h 40 : 
En Haute Garonne, la Garonne était en décrue ce dimanche mais les routes secondaires conduisant aux différents ponts sur le fleuve étaient toujours submergées entre Toulouse et Saint-Nicolas-de-la-Grave (article de France 3, photos de F. Ollier).  Les étudiants évacués de l'île du Ramier à Toulouse ont regagné leur domicile (reportage TV). Une famille avait été évacuée par bateau samedi à Muret (article de La Dépêche du Midi).

 

Dim 16 h 30 : 
La décrue se confirmait dimanche dans les Pyrénées Atlantiques, notamment dans les villages les plus touchés, le long de la vallée de l'Ousse, entre Pontacq et Pau (reportage TV à Bizanos, article de Sud-Ouest, photos prises par L. Laissac vers Bizanos). 3500 poulets ont été noyés par la crue du Gabas à Poursiugues-Boucoue (article de La République des Pyrénées).  

 



Dim 16 h 20 : 
Au total, 72 personnes ont été évacuées durant l'épisode dans les Landes, notamment à Peyrehorade qui fut la commune la plus touchée (reportage TV - article de Sud-Ouest, photos prises par A. Quillon à Bégaar et C. Laplace à Peyrehorade).

 



Dim 11 h 15 : 
La vigicrue orange a été levée dimanche matin sur :
- le Saison (dept 64),
- Arros-Bouès (dept 65, 32),
- Garonne amont-Nestes (dept 31, 65),
- Arize, Lèze, Ger et Salat (dept 09, 31).
Elle est maintenue sur :
- le Gave d'Oloron, le Gave de Pau béarnais et les Gaves réunis (40, 64),
- l'Adour amont et moyen (65, 40, 32),
- la Garonne toulousaine (31, 82) et la Garonne marmandaise (47),
- les cours d'eau du plateau du Lannemezan, Arrats, Gimone, Save, Touch, Gers, Baïse et Gélise (65, 32, 31).

La tendance reste à la décrue dimanche après-midi partout sur les bassins amont. Sur la Garonne, le pic de crue est passé samedi à Toulouse. Il atteindra la Garonne marmandaise dans la soirée de dimanche. Sur les Gaves, le pic est passé à Peyrehorade dans la nuit de samedi à dimanche. Les niveaux restent très élevés. Sur l'Adour, le pic se situe dimanche sur l'Adour moyen. Les conditions météo se dégraderont dimanche soir avec une nouvelle perturbation assez pluvieuse avant que la limite pluie-neige ne redescende lundi matin à 1000 m. Cette dernière aura donc moins d'effet sur les cours d'eau pyrénéens mais pourra provoquer néanmoins une nouvelle hausse modérée des débits sur la Garonne amont, le Salat, le Ger, l'Arize et la Lèze, ainsi que le Saison, l'Arros et le Bouès (en vigicrue jaune). Les Gaves pourraient réagir plus nettement et sont donc maintenus en vigicrue orange. Sur l'Adour, la Garonne et les cours d'eau du bassin du Lannemezan, les crues importantes formées samedi se propagent à l'aval.



Dim 08 h 40 : 
Dans le Tarn-et-Garonne, 140 familles ont été évacuées samedi et prises en charge par la Croix Rouge. Outre la Garonne, la Gimone est également sortie de son lit en Lomagne.


Dim 08 h 35 : 
En Ariège, un éboulement rocheux a coupé la route qui mène d’Ax-3-Domaines à Ax-les-Thermes samedi vers 17 h sans faire de victime. 17 000 habitants du Pays d’Olmes sont privés d’eau potable. Le retour à la normale n’est pas attendu avant mercredi. 

Sam 19 h 20 : 
Les lames d'eau relevées de vendredi 07 h à samedi 19 h (en rouge) cumulées à celles observées depuis le 18 janvier.



Sam 17 h 20 : 
Après la crue avalancheuse ce samedi, le risque d'avalanche restera fort dimanche (niveau 4 / 5) sur Luchonnais, Couserans, Haute Ariège, Orlu St  Barthélémy, Andorre et Capcir Puymorens. La douceur se maintiendra et permettra de nouvelles purges résiduelles parfois grosses. 




Sam 17 h 05 : 
Avec la remontée de fortes pluies jusque vers 2100 / 2300 m, les importantes quantités de neige tombées les jours précédents ont été considérablement humidifiées sur les Pyrénées Atlantiques, les Hautes Pyrénées, la Haute Garonne, l'Ariège et Andorre. De nombreuses avalanches de neige humide se sont déclenchées depuis vendredi soir entre 1500 et 2000 m. Un épisode de pluie verglaçante a par ailleurs été observé entre 2100 et 2500 m sur Aspe Ossau, Haute Bigorre et Aure Louron. Au-dessus de 2500 m, il est souvent tombé 1 m à 1 m 50 avec localement des accumulations plus importantes formant congères et corniches, le vent de Nord-Ouest ayant soufflé fort pendant les chutes (jusqu'à 157 km/h au Pic du Midi). Plus à l'Est, les chutes de neige ont été modérées vers le Puymorens, faibles en Cerdagne et Canigou. 


Sam 16 h 55 : 
Les vigilances orange pour fortes précipitations ont été levées (mais les vigicrues restent en place, voir ci-dessous). Météo-France précise quelques relevés entre jeudi 16 h et samedi 16 h : 169 mm à Lescun (64), 166 mm à Aulus (09), 163 mm à Iraty (64), 148 mm à Massat (09), 134 mm à Orlu (09), 127 mm à Argelès-Gazost (65), 118 mm à Lourdes (65), 118 mm à Ger (64), 115 mm à Cauterets (65) et 102 mm à Cierp (31).


Sam 16 h 50 : 
Même si la situation est moins délicate que sur les départements pyrénéens,  l'eau est montée dans le Lauragais Audois, sur un sillon allant de Naurouze à Peyrens aux portes de Carcassonne. Plusieurs routes ont été coupées (article de l'Indépendant, photos de X.C.). 

 


Sam 16 h 40 : 
On compte désormais plus de 100 évacuations sur les Pyrénées Atlantiques en Béarn et Soule depuis le début de l'épisode (suivi, diaporama et vidéos de la République des Pyrénées). Parmi les opérations délicates, les résidents d'un foyer de retraite ont dû être évacués à Pontacq (article de la République des Pyrénées dont sont extraites les photos ci-dessous). 

 


Sam 16 h 30 : 
En Gironde, le mur de soutènement d'un jardin privé s'est effondré à Tabanac (au Sud-Est de Bordeaux). Il a entraîné dans sa chute une ligne électrique (article de Sud-Ouest, photo de G. Blaise). 




Sam 16 h 20 : 
Après la Garonne Toulousaine ce matin, la Garonne Marmandaise a également été placée en vigicrue orange à 16 h. Le niveau orange a par contre été levé sur la Nive et la Nivelle. Sont désormais concernés :
- le Saison, le Gave d'Oloron, le Gave de Pau béarnais et les Gaves réunis (40, 64),
- l'Adour amont, moyen et l'Arros-Bouès (65, 40, 32),
- la Garonne amont-Nestes (31, 65), la Garonne toulousaine (31) et la Garonne marmandaise (47),
- le Salat et le Ger, l'Arize et la Lèze (31, 09),
- les cours d'eau du plateau du Lannemezan, Arrats, Gimone, Save, Touch, Gers, Baïse et Gélise (65, 32, 31). 

L'accalmie météo se confirme entre samedi soir et dimanche soir, favorisant la décrue à l'amont des cours d'eau. Ces décrues ont été contrariées par les pluies de samedi matin, mais vont pouvoir reprendre. Sur la Garonne, le pic de crue se situe à Toulouse samedi après-midi et devrait atteindre Marmande dimanche. Le pic sera assez étalé. Sur l'Adour et sur les cours d'eau du Gers, les crues se propagent lentement sur l'aval, maintenant des niveaux élevés. La situation la plus critique semble être à Peyrehorade sur les Gaves, où la tendance reste à la hausse samedi soir. Suivre vigicrue.




Sam 14 h 50 : 
Suite au redoux, les paysages ont changé sur le Plateau du Clot à Cauterets (65 - 1550 m) entre vendredi (à gauche) et samedi (à droite) à 14 h (webcam). 


 


Sam 14 h 40 : 
Les températures se sont, comme modélisé, nettement radoucies entre vendredi et samedi. La limite pluie-neige, encore vers 1200 / 1400 m vendredi en mi-journée, s'est élevée à plus de 2200 m dans la nuit. A Loudervieille par exemple (65 - 1584 m), les températures sont redevenues nettement positives après les chutes de neige de vendredi matrin. 




Sam 14 h 30 : 
France 3 propose ce diaporama des intempéries sur Midi-Pyrénées dont sont extraites les 4 photos ci-dessous : à Tarbes (en haut à gauche par R. Cothias), Toulouse (en haut à droite par M. PPP), Piau Engaly (en bas à gauche par B. Da Silva) et Barèges (en bas à droite par J. Adagas). 

 
 


Sam 14 h 15 : 
La situation se dégradait samedi après-midi vers Peyrehorade, Hastingues, Orthevielle et Oeyregave dans les Landes (article de Sud-Ouest, photo à Peyrehorade de C. Gadin-Rodriguez - cliquez sur le graphique pour l'actualiser). En amont, 12 personnes ont été secourues vers Orthez (article). 






Sam 14 h10 : 
Les reportages TV de France 3 réalisés samedi matin : au Pays Basque (lien) et dans la vallée de l'Ousse à l'Est de Pau (lien).


Sam 11 h 40 : 
Au delà des Pyrénées Atlantiques et de Midi-Pyrénées (voir ci-dessous), les pompiers ont recensé également une vingtaine d'interventions depuis vendredi soir sur les Landes. Deux personnes, cernées par les eaux avec leur voiture après s'être engagées sur des routes inondées, ont été secourues (dont une hospitalisée en état de choc). Quelques routes en en outre été coupées dans le Lot-et-Garonne (article de Sud-Ouest dont est extraite la photo ci-dessous prise par D. Guirauton).




Sam 11 h20 : 
Des crues et des glissements de terrain coupent des routes et ont nécessité des évacuations en Midi-Pyrénées selon cet article de France 3.

En Hautes Pyrénées, un glissement de terrain s'est produit dans la nuit à Lortet (65 - carte - photo à gauche de R. Cothias). Plus aucun train ne circule entre Tarbes et Dax (Infolignes de la SNCF).

Dans le Gers, les pompiers ont effectué une soixantaine d'interventions (photo à droite de la Baïse à Condom d'Ange Bleu).

En Haute-Garonne, une coulée de boue a obstrué la voie ferrée à Antignac et occasionne l’interruption de la circulation ferroviaire entre Montréjeau et Luchon. 30 interventions ont été réalisées principalement pour des pompages dans des caves. A Toulouse, l’île du Ramier était en cours d’évacuation en matinée (photo en bas de Max PPP).

 


Sam 11 h 15 : 
La circulation est très perturbée sur le massif pyrénéen. Les détails via cet article de France 3. Suivre la viabilité hivernale de la Direction des Routes du Sud-Ouest.  


Sam 09 h15 : 
Les cours d'eau débordent en Béarn, notamment l'Ousse, à l'Est de Pau, où se sont concentrées la majeure partie des 59 évacuations réalisées par les pompiers depuis cette nuit (article de Sud-Ouest - suivi et diaporama de La République des Pyrénées dont sont extraites les photos ci-dessous - nombreux témoignages illustrés sur le Facebook de La République des Pyrénées).

 
  

Sam 08 h 55 : 
Les lames d'eau de ce samedi (de 01 h à dimanche 01 h) modélisées par WRF avec 50 à 100 mm sur les massifs et 10 à 30 mm sur les plaines (le tiers de ces précipitations sont déjà tombées). 




Sam 08 h 30 : 
Les lames d'eau relevées de vendredi 07 h à samedi 07 h (en rouge) cumulées à celles observées depuis le 18 janvier.



Sam 08 h 15 : 
De nombreuses compétitions sportives seront annulées ce week-end (article de Sud-Ouest).

Sam 08 h00 : 
La Garonne toulousaine a été ajoutée au tronçons en vigicrue orage. Sont désormais concernés : 
- la Nivelle, la Nive et le Saison (64),
- les Gaves (40, 64),
- l'Adour et Arros-Boues (65, 40, 32),
- la Garonne amont-Nestes (31, 65),
- la Garonne toulousaine (31),
- le Salat et le Ger, l'Arize et la Lèze (31, 09),
- les cours d'eau du plateau du Lannemezan, Arrats, Gimone, Save, Touch, Gers, Baïse et Gélise (65, 32, 31).

Vendredi et dans la nuit de vendredi à samedi, les pluies soutenues ont concerné en continu les secteurs occidentaux des Pyrénées et de leur piémont, avant de se décaler vers les régions à l'Est de la Garonne. Des cumuls jusqu'à plus de 100 mm ont été observés sur l'amont des bassins de l'Adour et ses affluents, des Gaves, du Saison et de la Nive. Cinquante à 70 mm ont également été observés sur l'amont des cours d'eau gersois et ariégeois.

Sur la Garonne Amont, les Nestes, et l'ensemble des affluents gersois de la Garonne, les réactions importantes observées dans la nuit de vendredi à samedi sont en cours de stabilisation voire en amorce de décrue sur les parties amont des cours d'eau. 
Sur la Garonne toulousaine, la hausse des niveaux se poursuivra toute la matinée.
 
Sur les cours d'eau du Pays Basque et des Hautes-Pyrénées placés en vigilance orange, les niveaux se sont également stabilisés sur les parties amont. Les crues formées sont importantes et se propagent vers les secteurs aval en entrainant des hausses de niveaux significatives pouvant entrainer des débordements dommageables notamment sur le Gave d'Oloron, le Gave de Pau, et l'Adour amont.

Suivre vigicrue.




Ven 21 h 15 : 
Les vents tempétueux annoncés soufflent désormais sur les crêtes pyrénéennes. Un pointe à 157 km/h a d'ores et déjà été observée au Pic du Midi (65 - 2880 m). 





Ven 21 h 05 : 
Des caves et rez-de-chaussée de maisons ont été inondés à Arzacq, Mourenx, Serres-Morlaas et Corbères-Abères en Béarn, ainsi qu'au Pays Basque selon Sud-Ouest.
 

Ven 21 h 00 : 
L'école de ski de St Lary Soulan (65) annonce qu'il est tombé 70 cm ce vendredi (65 - carte - Facebook). 






Ven 20 h 55 : 

Les relevés du jour des nivoses d'Ouest en Est : 

   

   

   


Ven 20 h 15 : 

Les lames d'eau observées entre 7 h et 19 h ce vendredi (en rouge) ajoutées à celles cumulées depuis le 18 janvier dernier.

Ven 19h55 : 
La station de sports d'hiver de Gavarnie annonce qu'elle sera fermée samedi en raison des mauvaises conditions météo (Facebook). Le secteur du Pic du Midi sera également fermé sur le domaine du Grand Tourmalet (Facebook).


Ven 17h55 : 
Quelques photographies très enneigées prises ce vendredi :
- Piau Engaly avec 70 cm en 24 heures (65 - carte - Twitter).



- Cauterets avec 1 mètre en 3 jours (65 - carte - Facebook). 

 



Ven 17h15 : 

Cette animation radar de Météo60 met bien en exergue la trajectoire des précipitations et l'effet de blocage des Pyrénées. Cliquez pour actualiser.  




Ven 17h10 : 

Côté espagnol, des vigilances pour vagues submersion, vents forts et avalanches sont également en cours. Suivre les vigilances européenne et espagnole

 


Ven 17 h 00 : 

Le vent devrait se renforcer vendredi soir et la nuit suivante avec des rafales pouvant avoisiner 100 km/h sur le littoral atlantique et dépasser 150 km/h sur les crêtes pyrénéennes les plus exposées. Les modélisations ci-dessous sont issues du modèle WRF proposé par Météociel

 
 

A 17 h, les rafales dépassant 90 km/h restaient rares, relevées soit sur les Pyrénées Orientales ou sur le littoral du Golfe de Gascogne avec plus de 100 km/h sur la Pointe de Socoa (64). 



Les côtes de Gironde, des Landes et des Pyrénées Atlantiques sont en vigilance jaune vagues submersion (suivre la vigilance). 



Ven 16h45 :
Une coulée de neige a été filmée par Joël Adagas vendredi matin dans un couloir d’avalanche près du village de Betpouey dans les Hautes-Pyrénées (vidéo).  

 


Ven 16h15 : 

Pour la première fois cet hiver, des massifs ont été placés en très fort risque d'avalanche (5/5) : Aspe-Ossau, Haute Bigorre, Couserans, Haute Ariège et Orlu St Barthélémy. Le Pays Basque, Aure-Louron, le Luchonais, Andorre et Capcir Puymorens restent en risque fort (4/5) et la Cerdagne-Canigou en risque marqué.
De fréquents départs d'avalanches sont à attendre dans de nombreuses pentes. Ces avalanches, parfois grosses, pourront atteindre localement des routes d'altitude (neige lourde et humide en dessous de 2200 m et neige sèche aux altitudes plus élevées). Cette forte activité avalancheuse devrait diminuer samedi après-midi avec la fin progressive des précipitations.


Ven 16 h00 :
La vigilance crue a été étendue. Sont désormais concernés : 
- la Nivelle, la Nive et le Saison (64),
- les Gaves (40, 64),
- l'Adour et Arros-Boues (65, 40, 32),
- la Garonne amont-Nestes (31, 65),
- Le Salat et le Ger, l'Arize et la Lèze (31, 09),
- les cours d'eau du plateau du Lannemezan, Arrats, Gimone, Save, Touch, Gers, Baïse et Gélise (65, 32, 31). 
Des pluies soutenues et continues sont attendues jusqu'à samedi soir du Pays Basque à l'Ariège avec un pic d'intensité dans la nuit de vendredi à samedi, associé à de la fonte nivale en raison de la remontée de la limite pluie-neige à 2000 m voire au-delà. Des débordements dommageables sont probables sur l'ensemble des cours d'eau placés en vigicrue orange. Suivre vigicrue.




Ven 15 h 30 : 
Sur cette image satellite prise à 14 h, on distingue très bien le courant perturbé qui s'enfonce puis butte sur les Pyrénées, provoquant des nuages striés vers l'Espagne et le Languedoc Roussillon, signe d'un effet de foehn.




Ven 14 h 30 :
Les lames d'eau observées entre 7 h et 13 h ce vendredi (en rouge) ajoutées à celles cumulées depuis le 18 janvier dernier. 




Ven 10 h 50 : 
Une image attestant des fortes chutes de neige de la nuit à Piau Engaly (1850 m - webcams - 65) via le twitter infonieve.es.




Ven 10 h 40 :
Les chutes de neige rendent les conditions de circulation difficiles ce matin sur routes d'altitude. Les équipements spéciaux sont obligatoires sur certains accès. Suivre la viabilité hivernale de la Direction des Routes du Sud-Ouest


Ven 10 h 20 : 
Plusieurs cours d'eau ont été placés en vigicrue orange : Gave d'Oloron et Gave de Pau (64, 65, 40), Adour amont et Arros Boues (65, 32), Arrats, Gimone, Save, Touch, Gers, Baïse et Gélise sur le plateau du Lannemezan (65, 32), Arize et lèze (09, 31). Des réactions modérées ont démarré sur les cours d'eau du piémont.
L'intensité des pluies attendues n'est pas très importante mais la durée de l'épisode induira des cumuls élevés. La limite pluie-neige remontera progressivement jusqu'à 2000 m d'ici vendredi soir, d'où une fonte nivale conséquente. De fait, de nombreux cours d'eau des Pyrénées et du piémont devraient connaitre des débordements dommageables dès la nuit de vendredi à samedi et journée suivante. Les bassins les plus hauts comme la Garonne et l'Ariège devraient donc réagir plus modérément car la neige se maintiendra plus longuement au-dessus de 2000 m. Suivre vigicrue.




Situation générale et imagerie : 
Un épisode de fortes précipitations très ventées avec une limite pluie-neige élevée se produit près des Pyrénées vendredi 24 et samedi 25 avec des risques de crues et d'avalanches (notre article). 




 
 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google