Récupération de votre position...
Météo en France
Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Vos observations -
Twitter

2019 : année la plus chaude en Europe, au 2e rang à l'échelle mondiale

Retour à la liste

Article publié le 17/01/2020

Alors que l'année 2019 a été la 3e plus chaude mesurée en France métropolitaine depuis le début du XXème siècle (voire notre actualité dédiée >>), le bilan annuel à l'échelle continentale mais aussi mondiale n'est pas plus réjouissante... pour ne pas dire plus mauvaise !

En effet, au niveau mondial, les données de la NOAA (administration américaine) ainsi que du programme de surveillance Copernicus (programme Européen) s'accordent sur un fait : la Terre vient de connaitre la 2e la plus chaude jamais observée dans notre ère moderne.

Selon la NOAA, l'anomalie de température s'est élevée à +0.95°C (par rapport à la moyenne du 20è siècle soit 1901-2000), soit 0.04°C de moins seulement que le record absolu de l'année 2016 (+0.99°C). Un écart similaire est constaté par les services Européens (0.0385°C de moins qu'en 2016).

Un constat implacable qui confirme l'évolution du réchauffement climatique : les 6 années les plus chaudes ne sont autre que les 6 dernières années écoulées (2014 à 2019).

Classement des 10 années les plus chaudes dans le Monde (écart à la moyenne 1901-2000) - NOAA

 

Il existe encore des secteurs où les températures ont été plus fraîches que les moyennes, mais celles-ci sont très peu étendues : notons une partie du continent nord-Américain, le sud de l'Indonésie, la côte pacifique du continent Sud-Américain, et de rares zones océaniques (océan Indien et sud du Pacifique). Partout ailleurs, c'est le rouge du prédomine, et les zones arctiques ont subi les anomalies les plus importantes (Sibérie, Alaska). De nombreux pays ont vécu leur année la plus chaude (exemple de l'Australie, en proie à de violents incendies depuis plusieurs mois >>, >>).

Anomalie de température dans le monde en 2019 (par rapport à la moyenne 1981-2010) - NOAA

 

Au niveau Européen, les données divergent quelques peu entre NOAA et Copernicus (technique de calcul et étendue de la zone d'étude légèrement différentes) :

> Selon la NOAA : 2e année la plus chaude en Europe, 0.04°C seulement derrière l'année 2018

> Selon Copernicus : année la plus chaude en Europe, 0.042°C devant 2015 (2e rang) et 0.095°C devant 2018 (3e rang).

 

Anomalie de température sur l'année 2019 (écart à la moyenne 1981-2010) - zone Europe - Programme de Surveillance Copernicus

 

Tout comme au niveau mondial, les 6 dernières années en Europe sont les 6 plus chaudes mesurées depuis le début des observations satellitaires. En se basant sur la moyenne de la période 1981-2010, il faut remonter à l'année 2010 pour retrouver trace d'une année avec "anomalie négative (si l'on peut réellement parler d'anomalie, puisque l'année 2020 a terminé sur un bilan de ... -0.01°C selon Copernicus !).

Toujours selon le programme Copernicus, et toujours par rapport à la moyenne 1981-2010, il faut cette fois remonter à l'année 2000 pour finir dans le bleu (-0.061°C).

Anomalie de température sur 12 mois consécutifs (écart à la moyenne 1981-2010) - zone Europe - Programme de Surveillance Copernicus

 

Canicules, ouragans/typhons ... La NOAA vous propose également un bilan détaillé de tous les évènements marquants de l'année 2019 à travers le monde (océans et continents) >>

Evenements climatiques significatifs dans le monde en 2019 - NOAA

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google