Récupération de votre position...
Météo en France
PRUDENCE

> Une forte canicule va s’installer cette semaine, avec un pic envisagé ce jeudi, et nous sommes désormais placés en vigilance orange (valable dès demain 06h). Le record de chaleur absolu (tous mois confondus) sur la station de Paris-Montsouris est en très grand danger puisque nous pourrions atteindre les 41 voire 42°C lors de ce pic (le seuil des 40°C a été atteint une seule fois seulement dans l’histoire à Paris depuis le début des relevés en 1872 : le 28/07/1947 avec 40.4°C. Consultez tous les records de la région >>). Toutes les informations sur cette canicule >>

> Aujourd’hui lundi, la hausse s’est accélérée avec 33.0°C observés dans la capitale (parc Montsouris). De fortes chaleurs qui paraitront respirables par rapport aux valeurs attendues entre demain et jeudi !

> En raison d’un pic de pollution à l’ozone, la circulation différenciée sera mise en place à Paris et à l’intérieur du périmètre de l’A86 demain >>!

lundi 22 à 20:32

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 6/10 (MEDIOCRE)
Vent : -

Pression :
Twitter

Douceur exceptionnelle battant des records météo fin février

Retour à la liste

Article publié le 27/02/2019

Les après-midis de cette seconde quinzaine de février ont été exceptionnellement doux et ensoleillés.






Les températures ont atteint des sommets le 26 puis plus encore le 27 dont l'après-midi a été le plus doux observé en France en moyennant les données de 30 stations météo représentatives, bien plus encore que l'ancienne référence datant de la fin 1960.



14 stations météo du réseau principal ont atteint ou dépassé le seuil de la chaleur fixé par convention à 25°C.



Nous listons 71 records mensuels de douceur tombés durant l'épisode sur des stations météo du réseau principal implantées depuis au moins 30 ans et cette liste ne se prétend pas exhaustive.




Un record mensuel de douceur nocturne a également été battu au Mont Aigoual.



12 pays européens ont égalé ou battu leur record mensuel national. En France, les 31,2°C du 29 février 1960 à St Girons restent la référence.


Etienne Kapikian (>>)

L'ensoleillement presque maximal durant cet épisode a participé à son caractère tout à fait exceptionnel pour un mois de février. 



Le réveil de la végétation et des pollens associés s'est avéré, de fait, précoce (>>).



Les températures baisseront par l'Ouest et le Nord jeudi 28 au passage d'une perturbation (>>).


 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google