Récupération de votre position...
Météo en France
INFO

> Après une interruption depuis hier 14h, notre station météo de Saint-Germain-des-Prés est de nouveau en ligne. Nous vous présentons nos excuses pour la gêne occasionnée.

> Quelques cumuls de pluie depuis hier, très hétérogènes d’un secteur à l’autre : 3 mm à Villacoublay, 4 mm à St Maur des Fossés, 5 mm à Orly, 7 mm à Paris-Montsouris, 12 mm au Bourget, 13 mm à Pontoise, 16 mm à Achères et Villaines, 23 mm à Brétigny-sur-Orge.

> Nous profitons d’un intervalle sec mais des averses devraient reprendre en soirée et se confirmer cette nuit, à suivre via les radars (>>).

vendredi 24 à 16:41

Station météo -
Températures Paris
Autres stations météo >>

Pollution : 3/10 (BON)
Vent : -

Pression :
Twitter

Questions / Réponses : Episode méditerranéen versus cévenol

Retour à la liste

Article publié le 18/10/2017

Quelques questions / réponses concernant les épisodes pluvieux méditerranéen...

Au 15 octobre, aucune épisode pluvieux méditerranéen ne s'est produit sur le bassin français. Est-ce exceptionnel ?
Non, l'occurrence de ces épisodes a toujours varié énormément d'une année sur l'autre.



Un début de saison sec augure-t-il de la suite ?
Aucunement. Nous ne sommes qu'à mi-saison concernant l'automne météorologique, habituellement propice à ces phénomènes.

Faut-il parler d'épisode cévenol ou méditerranéen lors de ces évènements ?
Le terme "cévenol" est souvent employé abusivement pour caractériser tout épisode apportant des pluies diluviennes sur les régions méridionales alors qu'il devrait être réservé aux situations de forçage orographique sur ce massif. Le relief des Cévennes a une assez forte pente de la mer vers l’intérieur. Lorsqu’un vent marin s’établit de la Méditerranée vers les Cévennes, ce dernier véhicule une masse d’air chaude et humide, qui, soulevée par le relief, se refroidit en prenant de l’altitude. Ce refroidissement entraîne la condensation d’une part importante de la vapeur d’eau disponible et, de fait, des pluies persistantes sur les versants exposés du relief cévenol. Lorsqu’elles durent plusieurs jours, les hauteurs d’eau recueillies deviennent élevées même si l’intensité des pluies reste modérée durant l’épisode. On peut dénombrer 15 épisodes typiquement cévenols majeurs depuis 1958.



En revanche, lorsque les précipitations sont dues au passage d’un talweg froid de grande échelle à l’avant duquel l’air chaud se déstabilise, le relief n’étant alors plus la cause essentielle des forts cumuls mais seulement un facteur aggravant, on parle alors d'épisode méditerranéen. Il s'agit de loin du cas le plus fréquent. L'ensemble du bassin méditerranéen au sens large peut être alors concerné, y compris les plaines.



En réalité, ces deux types de scenarii sont des schémas théoriques réalistes mais très simplifiés. Le plus souvent, il y a combinaison des deux. On peut avoir, par exemple, des cumuls importants sur une période assez longue (scénario du 1er type), puis une aggravation soudaine par effet de la circulation des masses d’air (scénario du 2nd type) avant le retour à une situation de pluies plus persistantes (retour au scénario du 1er type). Ainsi, sauf pour désigner précisément le phénomène décrit précédemment, le terme "épisode cévenol" est plutôt à éviter à la faveur de "épisode méditerranéen".


 

Retour à la liste

Une application est disponible pour cette ville. N'hésitez pas à la télécharger gratuitement !


Google